Déclaration de Julia Gillard remerciant Malala pour son soutien en faveur de la reconstitution des ressources du GPE au Canada

|
Alice Albright et Julia Gillard, Directrice générale et Directrice du Conseil du GPE, avec Malala Yousafzai (au centre). Crédit: GPE/Alexandra Humme

Washington, D.C., 14 avril 2017 - Je voudrais remercier Malala Yousafzai pour son soutien passionné à l'éducation pour tous, et pour chaque fille en particulier, lors de la session conjointe du parlement canadien à Ottawa, plus tôt cette semaine.

Malala est une jeune femme extraordinaire. Elle est courageuse et passionnée, tout en exsudant de la chaleur et de la bonne humeur. Son histoire personnelle extraordinaire et son plaidoyer en faveur de l'éducation des filles, ont mis en lumière le sort de millions d'enfants dans le monde dont le droit à une éducation de qualité continuait d’être nié.

Je remercie particulièrement Malala pour son soutien direct au Partenariat mondial pour l'éducation dans son discours de cette semaine. Le GPE est de tout cœur avec elle et soutient son appel à investir davantage dans l'éducation et accorder une attention particulière à l'éducation des filles. L'éducation, des filles en particulier, est le facteur de changement le plus puissant, entraînant une prospérité accrue, de meilleurs résultats sur le plan sanitaire et en créant des sociétés plus pacifiques.

Le Partenariat mondial pour l'éducation soutient la demande de Malala de faire de l'éducation des filles un thème central du développement de la présidence canadienne du G7 l'année prochaine. Aujourd'hui, le monde entier a le regard tourné vers le Canada, admire sa compassion, son respect de la diversité et son engagement en faveur de l'égalité des genres. Cela signifie que le Canada est bien placé pour montrer un leadership mondial au nom des centaines de millions d'enfants qui, à travers le monde, rêvent d'obtenir une éducation de qualité.

Le GPE est fier que le Canada ait été un de ses donateurs et partenaires de premier plan depuis sa création. Nous sommes reconnaissants que le Canada ait accepté d'accueillir la réunion de notre Conseil d’administration en juin. Je sais qu'il y a un sentiment d'excitation à l'idée que le Conseil se soit réuni au Canada pour la première fois.

Cette année 2017, le GPE se tournera vers la communauté mondiale pour lui demander son soutien dans l’optique de reconstituer nos fonds, afin que nous puissions poursuivre notre mission de construire des systèmes scolaires solides, de bonne qualité et inclusifs dans près de 90 des pays les plus pauvres du monde. Malala a demandé au gouvernement du Canada d'accueillir l'événement et nous serions ravis d'avoir le Canada comme hôte de cette campagne de reconstitution de nos ressources.

Nous espérons vivement que la reconstitution des ressources du GPE, avec le soutien du Canada et d'autres donateurs publics et privés, marquera le début d'une nouvelle ère dans le financement de l'éducation qui inversera la tendance à la baisse de l'aide à l'éducation. C'est une occasion de montrer un nouvel engagement en faveur non seulement des enfants des pays en développement, mais aussi de la sécurité et de la prospérité mondiales.

Canada

Contacts Médias

Alexandra Humme
Spécialiste senior en communications
+1 202 458 5511

Dernières actualités

Déclaration des dirigeants des pays organisateurs (France, Malawi, Norvège, Sénégal) de l'événement: Finance le Futur: Education 2030, qui s'est tenu le 20 septembre 2017 au siège des...
En août 2017, le Secrétariat du Partenariat mondial pour l’éducation a approuvé un financement de 442 772 dollars en faveur du Ghana pour l'élaboration d'un plan sectoriel de l'...
En Août 2017, le Secrétariat du Partenariat mondial pour l'éducation a approuvé un financement de 200 000 dollars pour permettre aux Comores de développer un nouveau programme d'éducation.