Alors que l'aide à l'éducation stagne, le GPE rompt avec la tendance

Graphique de la semaine

infographie du rapport mondial de suivi de l'éducation sur l'aide à l'éducation
Un nouveau document d'orientation du Rapport mondial de suivi de l'éducation met en garde sur le fait que : «Les niveaux actuels d'aide à l'éducation sont bien inférieurs au montant nécessaire pour atteindre les objectifs clés de l'ODD 4. Face à un déficit de financement chronique, le secteur de l'éducation doit d'urgence Saisir les opportunités.»
CREDIT: Rapport mondial de suivi de l'éducation

Le dernier document d’orientation du Rapport mondial de suivi de l’éducation montre que, pour la sixième année consécutive, la part de l'aide totale à l'éducation a diminué. En outre, alors que le montant total de l'aide au développement a augmenté de 24 % depuis 2010, l'aide à l'éducation a diminué de 4 % au cours de la même période.

À la lumière de ces chiffres, il est difficile d’imaginer comment le monde atteindra l'objectif ambitieux de développement durable pour l'éducation.

La plupart des donateurs détournent leur aide des pays qui en ont le plus besoin. En fait, la part de l'aide à l'éducation de base dans les pays à faible revenu a diminué de 13 % entre 2014 et 2015.

Le Rapport mondial de suivi de l’éducation souligne que « le besoin doit être le moteur de l'aide ». Il cite le financement du GPE comme un modèle positif et souligne que notre campagne de reconstitution des ressources est une opportunité cruciale pour traiter efficacement l'écart de financement de l'éducation.

Contrairement à la situation générale de stagnation de l'aide à l'éducation, les financements du GPE en faveur de ses pays partenaires ont augmenté de 14 % en moyenne entre 2010-2015, et nous sommes maintenant le deuxième plus grand bailleur multilatéral de l'éducation de base et secondaire.

En 2015, les décaissements du GPE ont représenté 12 % de l'aide à l'éducation de base et secondaire dans les pays partenaires, une part qui a doublé depuis 2010.

Notre modèle d'allocation simple, basé sur les besoins du secteur de l'éducation et le niveau de revenu des pays partenaires, est cité comme étant efficace :

Avec environ 77 % de ses décaissements en faveur de l'Afrique subsaharienne et près de 60 % pour les pays touchés par la fragilité ou le conflit, le GPE est très efficace pour atteindre les pays qui en ont le plus besoin.

Le GPE s'engage à continuer de fournir un soutien financier et technique aux pays partenaires, afin que, grâce à des systèmes éducatifs solides et équitables, ils puissent atteindre leurs objectifs de développement.

Auteur (s)

Le Secrétariat du Partenariat mondial pour l'éducation a son siège à Washington D.C. et compte environ 100 employés. Le Secrétariat fournit un soutien administratif et opérationnel à tous ses partenaires, notamment auprès de 65...

Derniers blogs

Selon de nouvelles données de l'Institut de statistique de l'UNESCO (ISU), 617 millions d'enfants et d'adolescents dans le monde n'atteignent pas le niveau de compétence...
A l'occasion de la Journée internationale de la paix, nous devons redoubler d'efforts pour mettre en place des politiques et des stratégies nécessaires pour maximiser les effets positifs de...
Plus que jamais, l'éducation est cruciale pour façonner l'avenir que nous voulons. L'avenir que nous espérons. L'avenir que nous méritons. Rejoignez la campagne #BatirLavenir du...