Donner des bases solides aux enfants du Nicaragua

Karen, 5 ans est élève à l'école de Guardabarranco à Acoyapa au Nicaragua. Nicaragua, Mars 2017. Crédit: GPE/Carolina Valenzuela

Karen, 5 ans est élève à l'école de Guardabarranco à Acoyapa au Nicaragua. L'école de Karen a récemment été construite pour ressembler à un château et fournir un environnement propice à l'apprentissage des enfants les plus jeunes.

Au Nicaragua, jamais les jeunes enfants n’ont été aussi motivés et enthousiastes pour aller à l’école. Les écoles maternelles récemment construites ressemblant à un château, les nouveaux matériels pédagogiques d'apprentissage et une formation améliorée pour les enseignants créent une atmosphère stimulante tout autant pour les enfants, les enseignants et les directeurs, que les parents.

Ces améliorations ont été possibles grâce à un financement de 16,7 millions de dollars provenant du GPE et d’autres partenaires, qui soutiennent ensemble le programme stratégique du secteur éducatif. Grâce à ce programme, 37 écoles maternelles de 56 salles de classe ont été construites à ce jour, initiant ainsi une transformation majeure en créant des lieux véritablement propices à l'apprentissage et à l'épanouissement des enfants.

De nouveaux matériels et infrastructures stimulent la fréquentation scolaire

La nouvelle infrastructure rénovée suit un modèle unique mis en œuvre dans les municipalités de tout le pays dans le but d’attirer davantage d’enfants à l’école. Selon le nouveau plan sectoriel de l’éducation, seuls 65 % d’enfants nicaraguayens étaient inscrits dans des programmes préscolaires en 2016, alors que 100 % l’étaient en primaire.

Toutes les écoles maternelles ont été construites pour ressembler à un château afin que les enfants se sentent dans un environnement unique.

Ergonomiquement adaptées aux jeunes enfants, les nouvelles écoles cherchent à optimiser l’apprentissage dans le moindre détail. Les nouvelles salles de classe comportent des fenêtres suffisamment basses pour que les enfants aient une vue directe sur l’extérieur. Dans les bâtiments plus anciens, les fenêtres étaient petites et hautes, limitant l’apport de lumière naturelle et d’aération. Aux murs, des couleurs douces rendent l'espace plus chaleureux et apaisé pour les yeux des enfants, et les portes pliantes intérieures permettent à plusieurs classes d'avoir lieu en même temps.

Pour accompagner les nouveaux bâtiments des écoles maternelles, des installations complémentaires mettent à disposition des toilettes et des lavabos adaptés aux enfants, des zones de récréation et des éléments de sécurité (notamment des murs et des clôtures).

Les salles de classe constituent désormais un environnement plein de vie et de nouveaux matériels pédagogiques d’apprentissage. Des étagères colorées abritent une large gamme de jouets, de jeux éducatifs et de livres dont les enfants peuvent aisément se saisir. Plusieurs dessins et découpages décorent les murs ; des fournitures de base telles que crayons, pâte à modeler, pastels et feutres sont à la disposition des enfants pour favoriser leur apprentissage. À ce jour, le programme a distribué des matériels pédagogiques d’apprentissage à près de 53 938 élèves de maternelle.

Il s’agit là d’une amélioration majeure pour des classes qui se tenaient auparavant dans un environnement peu propice à l’apprentissage. Les élèves n’avaient ni leur propre salle de classe ni matériel pédagogique ni installation appropriée. Les enseignants devaient également improviser des activités d’apprentissage à défaut de matériel pédagogique adéquat.

Milagros del Carmen Duarte, enseignante en maternelle à l’école Guardabarranco située à Acoyapa, est une des bénéficiaires du programme. Par le passé, selon elle, les matériels pédagogiques faisaient véritablement défaut dans la salle de classe, et elle devait improviser. De temps en temps, elle demandait à ses élèves d’apporter des petits cailloux ou des graines de la maison pour les utiliser comme matériel pour apprendre le calcul ou pour jouer.

Les programmes de formation des enseignants rendent l’enseignement plus efficace

Un changement aussi unique dans la conception des bâtiments a suscité la motivation des élèves et permis aux enseignants de proposer un enseignement de meilleure qualité. Le programme stratégique du secteur éducatif a formé 6 790 enseignants, éducateurs communautaires et conseillers pédagogiques.

Le nouveau programme de formation des enseignants fut une expérience enrichissante pour les enseignants en maternelle. Depuis qu’ils ont suivi la formation, les enseignants déclarent avoir trouvé une nouvelle confiance en eux, ainsi qu'une meilleure compréhension du mode de relation aux élèves. La formation a également créé un espace pour que les enseignants puissent échanger des idées en matière de bonnes pratiques.

Toutes ces améliorations ont entraîné une augmentation des taux de scolarisation et de rétention.

Melvin Antonio, directeur de l’école Fray Bartolome de las Casas, à Matagalpa, remarque que grâce à la nouvelle infrastructure, la scolarisation des élèves dans son école maternelle a augmenté de 20 % en 2017, par rapport à l’année scolaire précédente.

De plus, ces améliorations ont suscité une plus grande motivation des enfants envers l’école, alors que ceux-ci étaient nombreux à arriver en retard, parfois de plus d’une heure. Les élèves sont désormais enthousiastes et ont hâte de revenir le lendemain à leur petit château (castillito), nom qu’ils donnent à leur école.

Les parents et les communautés sont davantage impliqués dans les écoles

Les parents eux aussi bénéficient d'un impact positif grâce aux améliorations dans les nouvelles écoles. Ils remarquent la motivation de leurs enfants et s’impliquent en conséquence davantage dans l’apprentissage de ceux-ci. Certains ont intégré une association de parents et contribuent à l'entretien du bâtiment scolaire en nettoyant l'école maternelle ou en préparant le goûter de l'après-midi. Certains parents ont même déclaré qu'ils regrettaient de ne plus être des enfants pour pouvoir fréquenter les nouvelles écoles.

L’investissement dans l’éducation des jeunes enfants constitue une priorité pour le gouvernement du Nicaragua, qui vise à garantir à tous les jeunes enfants l'accès à une éducation préscolaire de qualité.

Interrogé, David Otero, Directeur des politiques et des programmes au Ministère de l’Éducation du Nicaragua, déclare :

« Au Nicaragua, nous savons que les enfants de 3 à 5 ans développé au niveau émotionnel, affectif, cognitif et psychologique auront [ainsi assuré] une base physiologique, biologique et psychologique pour leur avenir scolaire, voire pour leur développement personnel, et n'auront aucune difficulté à réaliser leurs projets de vie. »

Daysi Cordero, Directrice des écoles maternelles au Ministère de l’Éducation du Nicaragua renchérit :

« Lorsqu’on construit une maison sans fondations solides, elle s’écroule. C’est cela que représente l’éducation des jeunes enfants : les fondations. […] Investir dans l’éducation des jeunes enfants est un excellent retour sur investissement, puisqu'il permet d'éviter le redoublement et l'échec scolaire. »

Se tourner vers l’avenir

Le programme stratégique du secteur éducatif a joué un rôle clé dans l’amélioration de l’accès et de la qualité de l’éducation préscolaire au Nicaragua. Outre la construction d’écoles et la distribution de matériels pédagogiques, il a également permis de certifier 2 321 enseignants communautaires et formels, ainsi que d’élaborer le cadre conceptuel et méthodologique d’un système de suivi et évaluation.

Le GPE se réjouit de continuer à apporter son soutien au Nicaragua afin de garantir à tous les enfants un accès à une éducation de qualité.

Auteur (s)

Conseiller principal, Secrétariat du GPE
Jesper Andersen est conseiller principal au Secrétariat du Partenariat mondial pour l'éducation, spécialisé en éducation dans les situations d'urgence et les crises prolongées. Il est également responsable pays pour le Honduras...
Carolina Valenzuela est associée en communications au Partenariat mondial pour l'éducation et travaille avec l'équipe de communication pour renforcer la visibilité du Partenariat et trouver des façons créatives de mettre en...

Derniers blogs

Observations d'Alice Albright lors de son voyage au Honduras, où elle a pu constater les progrès réalisés dans le secteur de l'éducation ainsi que les défis qui subsistent.
Découvrez une série de billets de blogs que nous avons publiés sur les liens complexes entre l'éducation et la pauvreté.
Réflexions sur la réunion de l'ASPBAE où des coalitions de la société civile de 28 pays d'Asie et du sud du Pacifique travaillant pour une amélioration de la qualité de l'éducation se...