Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire

  • Partenaire du GPE depuis : 2010
  • Agence de coordination: AFD
  • Responsable pays au GPE: Douglas Lehman

Zoom sur...

L’approbation du plan sectoriel décennal 2016-2025 ouvre de nouvelles perspectives de financement du secteur de l'éducation, notamment en ce qui concerne le préscolaire et le primaire.
En Mars 2017, le Secrétariat du Partenariat mondial pour l'éducation a approuvé un financement de 200 000 dollars pour permettre à la Côte d’Ivoire de développer un nouveau programme d'...
Grâce au Partenariat mondial pour l’éducation, le ministère de l’Éducation nationale a tenu un atelier de restitution des résultats de l’évaluation des compétences des élèves de CE1 en lecture et...

L'éducation en Côte d'Ivoire

Le plan de développement national de la Côte d'Ivoire pour la période 2016-2020 donne au secteur de l'éducation, un rôle important à jouer. En effet, le deuxième axe stratégique du plan vise à « accélérer le développement du capital humain et du bien-être social ».

La récente loi sur l'éducation obligatoire pour les enfants âgés de 6 à 16 ans (Politique de scolarisation obligatoire) vise à ce que tous les enfants puissent accéder à l'enseignement primaire et au premier cycle du secondaire, afin d'acquérir les compétences nécessaires pour poursuivre leurs études ou rejoindre la population active.

La vision du plan sectoriel de l'éducation 2016-2025 est de donner à tous les enfants et adultes, une éducation ou une formation de qualité, à la fois équitable et inclusive, qui permette aux citoyens de contribuer au développement de leurs communautés et de leurs pays, tout en favorisant la cohésion sociale. La vision est alignée sur l'objectif de développement durable 4 sur l'éducation.

Le plan sectoriel de l'éducation présente e les objectifs suivants :

  1. Améliorer l'accès et l'équité dans le système éducatif dans son ensemble en :
    • Réduisant les inégalités dans l'offre en matière d'éducation, qu'elles soient géographiques, selon le sexe, le statut socioéconomique ou les zones de déploiement des enseignants
    • Assurant des infrastructures et des équipements éducatifs adéquats et en nombre suffisant
  2. Améliorer la qualité et la diversité de l'offre en matière d'éducation et de formation, et l'efficacité interne du système par :
    • La création d'un environnement physique attrayant et l'amélioration de l'efficacité du système
    • L'accroissement des taux d'alphabétisation, en particulier chez les femmes
    • La promotion des parcours de formation pertinents pour le pays tels que l'agriculture et la transformation des matières premières
    • La promotion de la formation en technologie
    • La promotion de la recherche scientifique
  3. Améliorer la gestion et la gouvernance du système éducatif en :
    • Eliminant progressivement les subventions du gouvernement à l'enseignement privé
    • Réduisant la masse salariale
    • Développant de nouveaux outils et systèmes pour le système éducatif, afin de réduire les risques de conflits, de catastrophes et de violence
    • Améliorant la capacité de mobiliser les ressources, mettre en œuvre et surveiller les acteurs du secteur de l'éducation à tous les niveaux,
    • Améliorant les mécanismes de réglementation et de protection sociale.

Financements

Tous les montants sont en dollars US.

Type de financement Années Allocations Décaissements Agent partenaire
Mise en oeuvre du programme 2012-2017 41 400 000 40 992 622 BIRD
Préparation d'un plan sectoriel 2016 220 219 173 561 UNICEF
  TOTAL 41 620 219 41 166 183  

Données

Source : Banque mondiale - Données sur l'éducation
Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Accès

Taux brut de scolarisation au primaire (%)

Taux d’achèvement du primaire (%)

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire (%)

Taux d’enfants non scolarisés (%)

Financement domestique

Dépenses publiques pour l’éducation en % du PIB (%)

Dépenses publiques pour l’éducation en % des dépenses publiques

Dépenses publiques pour l’éducation primaire en % des dépenses publiques pour l’éducation

Enseignants

Ratio élèves/enseignants

Pourcentage d’enseignants formés (%)

Le GPE en Côte d’Ivoire

Deux élèves étudiant la biologie dans une école communautaire nouvellement construite en Côte d'Ivoire.  Crédit : GPE/Carine Durand

L'actuel financement de 41,4 millions de dollars du GPE (pour la période 2012-2017) est axé sur l'augmentation de l'accès et de la qualité de l'éducation de base.

Le projet se compose de 3 éléments :

  1. Restaurer et augmenter l'accès à l'éducation de base en construisant ou réhabilitant des salles de classe de primaire, de nouvelles salles de classe pour le premier cycle du secondaire, et en fournissant des incitations pour promouvoir l'éducation des filles.
  2. Réhabiliter et améliorer les conditions d'enseignement et d'apprentissage par la formation initiale et continue des enseignants, l'élaboration d'une évaluation de l'apprentissage des élèves, la distribution de matériel d'apprentissage et d'enseignement, ainsi que par un programme de santé et de nutrition en milieu scolaire.
  3. Restaurer et renforcer les capacités institutionnelles pour permettre une éducation de base de qualité en renforçant la capacité au niveau central, au niveau régional, et au niveau local.

Le ministère de l'Éducation nationale gère le projet en partenariat avec la Banque mondiale, agent partenaire, et l'Agence française de développement (AFD) en tant qu’agence de coordination.

Source : World Bank - Emergency Basic Education Support Project (Project paper). April 2012.

Résultats

Le programme actuel soutenu par le GPE a contribué aux résultats suivants :

  • 15 253 enseignants qualifiés de plus dans le primaire,
  • 1 254 salles de classe du primaire ont été construites ou réhabilitées au profit de 49 680 élèves,
  • 16 797 enseignants ont bénéficié d'une formation continue;
  • 8 670 chefs de direction de l'éducation régionale (DREN), directeurs d'écoles, inspecteurs et conseillers ont été formés,
  • Un système d'évaluation de l'apprentissage a été élaboré et mis en œuvre au niveau du primaire,
  • Des statistiques scolaires fiables ont été produites chaque année,
  • 1 000 270 livres scolaires ont été achetés et distribués,
  • 5 232 comités de gestion scolaire ont bénéficié de formations sur le manuel de procédures, la mise en place d'un nouveau cadre de gouvernance et d'une construction scolaire communautaire,
  • Un centre de formation des enseignants a été construit à Bondoukou,
  • 60 000 trousses scolaires ont été distribuées aux enfants dans les zones rurales.
  • Source : World Bank Implementation Status and Results Report – March 2017.

Dernière mise à jour 08 septembre 2017