Tanzanie

Tanzanie

Zoom sur...

Diaporama : des histoires remarquables de jeunes vivant dans les pays en développement partenaires du GPE qui nous racontent comment l'éducation a changé leurs vies.
Reportage photo : Regardez comment un financement de 5,2 millions de dollars du GPE octroyé à Zanzibar a permis de créer un système éducatif plus inclusif.
Les participants à l'atelier régional sur les plans sectoriels de l'éducation sensibles au genre, partagent leurs idées sur l'importance de l'atelier et des principales actions à...

L'éducation en Tanzanie

Le gouvernement de Tanzanie a pour mission l’offre d’opportunités d’éducation à tous et une main-d’œuvre qualifiée procurant un niveau de vie élevé pour tous. Le pays connaît de remarquables avancées en termes d’infrastructures scolaires, de taux de scolarisation et de nombre d’enseignants. Le ratio élèves / enseignant s’est amélioré, et les taux de transition vers le secondaire ont augmenté.

Malgré ces réalisations, le secteur éducatif demeure sujet à quelques faiblesses. Les installations et infrastructures matérielles nécessitent une rénovation afin d'accompagner la croissance du taux de scolarisation. Celui-ci demeure faible aux niveaux préscolaire, secondaire et post-secondaire. Le recrutement et la rétention de personnel enseignant qualifié, ainsi que l'augmentation du matériel pédagogique d'enseignement et d'apprentissage à tous les niveaux restent un véritable défi.

Le Programme de développement du secteur éducatif de la Tanzanie continentale a été élaboré dans l'objectif de réduire la pauvreté par l'amélioration de l'éducation. C’est un programme global visant à la transformation totale du secteur de l'éducation en un système efficient, efficace, axé sur les résultats / réalisations. La vision du Programme de développement du secteur éducatif est « d'avoir un secteur de l'éducation mis à niveau et planifié de manière cohérente, géré et surveillé, qui développera le capital humain afin de stimuler la croissance économique et d'éliminer la pauvreté ».

Il présente 9 objectifs :

  1. Conserver les bénéfices acquis par la mise en œuvre des précédents plans sectoriels de l’éducation.
  2. Améliorer de la gestion micro et macro des institutions afin de créer des établissements scolaires et autres institutions pertinentes fonctionnels au sein des communautés, régions et districts.
  3. Moderniser des processus d’enseignement et d’apprentissage afin de garantir des programmes de qualité.
  4. Examiner les principaux domaines d’investissement en matière d’éducation afin de maximiser les bénéfices et d’optimiser les placements monétaires..
  5. Garantir l l’accès équitable à une éducation de qualité à tous les niveaux, le développement des compétences et l’alphabétisation pour tous les hommes et toutes les femmes.
  6. Elargir la scolarisation dans les domaines les plus pertinents pour la promotion de la croissance socioéconomique et la réduction de la pauvreté.
  7. Établir et renforcer la performance, le suivi axé sur les résultats, et l’évaluation de l’offre éducative.
  8. Améliorer la qualité et l’efficacité des structures consultatives et de dialogue.
  9. Renforcer et rationnaliser les systèmes et processus de planification et de budgétisation afin d’améliorer le reporting, l’exécution budgétaire et l’allocation stratégique des ressources.

Le Plan de développement de l'éducation de Zanzibar II 2017/2018 - 2021/2022 est la deuxième stratégie sectorielle globale. Il vise à contribuer au développement des compétences et des connaissances des enfants et des jeunes, leur permettre de réaliser leur plein potentiel et contribuer au développement de Zanzibar.

Le programme vise trois objectifs à savoir :

  1. Elargir l'accès et l'achèvement d'une éducation de base pertinente et de qualité, notamment via l'augmentation de l'accès à l'enseignement préscolaire, au second cycle du secondaire, à l'enseignement supérieur et à l'enseignement et à la formation technique et professionnelle.
  2. Améliorer les résultats d'apprentissage à tous les niveaux du système, avec des diplômés compétents et qualifiés pour intégrer le monde du travail.
  3. Mettre en place une architecture institutionnelle compatible et instaurer un leadership de haute qualité avec accès à des données et à des recherches de qualité, permettant une gestion et une responsabilisation efficaces et efficiente de l'éducation.

Les interventions spécifiques par sous-secteur sont :

  • Education préscolaire et enseignement primaire :
    • Augmenter l'accès aux écoles maternelles et primaires, en mettant l'accent sur les zones les plus défavorisées et les enfants
    • Améliorer la qualité de l'apprentissage
    • Améliorer le leadership et les compétences de gestion à tous les niveaux dans le cadre du processus de décentralisation.
  • Enseignement secondaire :
    • Augmenter l'accès au premier cycle du secondaire pour tous les enfants
    • Améliorer la qualité et la pertinence du programme en science, technologie, anglais et mathématiques, afin de répondre aux exigences du marché du travail
    • Améliorer le leadership et la gestion des écoles, à travers une définition claire des rôles clairs entre les communautés, les élèves, les enseignants et les directeurs d'école.
  • Enseignement supérieur :
    • Assurer l'adéquation entre les compétences des diplômés et les besoins du marché du travail
    • Assurer une formation initiale aux enseignants et des formations continues mettant en avant les meilleures pratiques pédagogiques
    • Améliorer la qualité des résultats de la recherche.
  • Enseignelent et formation techniques et professionnels, formation des adultes, apprentissage alternatif et formation continue :
    • Fournir une formation adaptée aux exigences du marché, dispensé par des instructeurs bien formés
    • Augmenter le taux d'alphabétisation des adultes.
  • Qualité et autres questions transversales :
    • Examiner et mettre à jour les programmes scolaires de sorte qu'ils réflètent les attentes en termes d'apprentissage et des contenus sensibles au genre
    • Fournir des opportunités de perfectionnement professionnel aux enseignants de mathématiques, de sciences et de langue anglaise et en matière de pédagogie axée sur l'enfant
    • Introduire les TIC pour l'apprentissage
    • Examiner le système d'évaluation de l'apprentissage
    • Assurer une éducation inclusive, afin de permettre à tous les enfants d'aller à l'école
    • Élaborer une stratégie globale sur les compétences similaires, la santé scolaire, la nutrition, la santé reproductive et la protection.
  • Réforme institutionnelle, leadership et gestion :
    • Mettre en place l'architecture appropriée pour assurer l'offre en matière d'éducation de manière décentralisée
    • Renforcer les capacités des dirigeants, des gestionnaires et des administrateurs
    • Fournir une recherche de qualité pour permettre la prise de décision basée sur des données fiables provenant du Système d’information pour la gestion de l’éducation (SIGE).

Financements

Tous les montants sont en dollars américains.

Type de financement Années Allocations Décaissements Agent partenaire
Mise en oeuvre d'un programme 2014-2017 94 800 000
(Tanzanie continentale)
76 490 492 SIDA
2013-2016 5 200 000 (Zanzibar) 5 194 966 SIDA
Préparation d'un plan sectoriel 2015 187 309 0 SIDA
2015 245 541 0 UNESCO
  TOTAL 100 432 850 81 685 458  

Données

Source: Banque mondiale - Données sur l'éducation
Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Accès

Taux brut de scolarisation au primaire (%)

Taux d’achèvement du primaire (%)

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire (%)

Taux d’enfants non scolarisés (%)

Financement domestique

Dépenses publiques pour l’éducation en % du PIB (%)

Dépenses publiques pour l’éducation en % des dépenses publiques

Dépenses publiques pour l’éducation primaire en % des dépenses publiques pour l’éducation

Enseignants

Ratio élèves/enseignants

Pourcentage d’enseignants formés (%)

Le GPE en Tanzanie

Le programme financé par le GPE en Tanzanie continentale a débuté en 2014. Il est axé sur l’amélioration des compétences en lecture et calcul pour les enfants en âge de fréquenter les niveaux préscolaire et primaire, avec une attention toute particulière portée aux enfants marginalisés. Les résultats intermédiaires clés attendus sont : l'amélioration des compétences en matière d'apprentissage et d’enseignement de la lecture, écriture et calcul ; l’amélioration de la planification et de la gestion du secteur de l'éducation ; et un engagement communautaire accru.

Les six éléments du programme financé sont les suivants :

  • Améliorer la maîtrise des compétences en lecture et calcul aux niveaux préscolaire et primaire par la formation continue des enseignants, fournir du matériel pédagogique d’apprentissage et d’enseignement pertinent et reviser les programmes relatifs à l’enseignement primaire et à la formation des enseignants.
  • Améliorer la maîtrise des compétences en lecture et calcul dans l’éducation de base non formelle.
  • Promouvoir le développement de la petite enfance afin d’accroître le taux de scolarisation.
  • Institutionnaliser et intégrer des moyens efficaces pour promouvoir l'acquisition des compétences en littératie et en numératie.
  • Renforcer la capacité du système d'éducation et de ses ressources humaines pour améliorer la coordination, la planification et la gestion.
  • Renforcer la gestion pour le suivi d’une collaboration efficace et l'évaluation des plans du sous-secteur dont le programme LANES (programme de soutien éducatif pour la littératie et la numératie).

Source: Document de programme. Septembre 2013

À Zanzibar, le programme financé par le GPE vise à améliorer l’apprentissage des élèves. Les quatre composantes du programme sont les suivantes :

  • Expansion et renforcement de l’éducation préscolaire afin de générer un plus grand nombre d'élèves ayant une base solide pour l’éducation primaire.
  • Amélioration de la performance des élèves par un meilleur enseignement et un plus grand accès au matériel pédagogique d’apprentissage avec une attention particulière portée sur les mathématiques et les sciences.
  • Création d’un environnement d’apprentissage sécurisé pour soutenir tous les élèves selon leurs besoins.
  • Renforcement de la responsabilisation au sein du système éducatif.

Source: Document de programme. Mars 2013

Le ministère de l’Éducation et de la Formation Professionnelle mène les deux programmes avec l’Agence suédoise de coopération internationale pour le développement (SIDA), agent partenaire. En Tanzanie continentale, le gouvernement du Canada est l'agence de coordination. A Zanzibar, l'agence de coordination est l'UNICEF.

Résultats

Le programme financé par le GPE en Tanzanie continentale a contribué aux résultats suivants :

  • Les nouveaux manuels pour la 3e année, alignés sur les manuels scolaires pour la 1ère et la 2e année, ont été développés et approuvés pour impression.
  • 22 993 enseignants ont été formés pour enseigner le programme révisé.
  • 519 enseignants ont reçu une formation sur l'éducation des élèves ayant des besoins particuliers.
  • 125 trousses d'évaluation des besoins d'apprentissage ont été transmises aux écoles. Elles leur permettront d'identifier les enfants ayant besoin d'un soutien spécial.
  • Un système de gestion des données pour l'éducation de base a été testé dans 3 régions avant son déploiement
  • 6 000 exemplaires de matériel d'information, d'éducation et de communication ont été distribués pour sensibiliser les communautés sur le programme.

Source : GPE-LANES mid-year report FY2016-17.

À Zanzibar, le programme financé par le GPE et conclut en 2016 a contribué aux résultats suivants :

  • 30 centres d'éducation préscolaire établis.
  • 335 enseignants suivent une formation préscolaire et 6 882 enseignants primaires et secondaires formés pour parvenir aux normes de performances minimales.
  • 600 enseignants du primaire supérieur formés sur des sujets difficiles en mathématiques, sciences et anglais.
  • 1 700 kits en sciences et 1 700 kits en mathématiques distribués à 258 écoles primaires.
  • 17 407 livres distribués à 23 écoles dans les régions urbaines de l’ouest et du sud et à 73 écoles dans les régions du sud et du nord.
  • 77 participants formés aux normes d'éducation de base et devront gérer des écoles et les performances scolaires.
  • 350 conseillers d’éducation formés sur la façon de fournir un soutien aux enfants concernant les questions spécifiques au genre.
  • 133 conseillers scolaires formés pour aider les étudiants toxicomanes, ou subissant un harcèlement sexuel, la pression des pairs, ou détournant la technologie.

Source: GPE Literacy and Numeracy Education Support Program – Implementation Report For Fiscal Year 2014/2015 (Mainland), GPE Program 2014-2016 Annual Implementation Report 2015, January-December 2015 (Zanzibar)

Dernière mise à jour 12 septembre 2017