Tanzanie | Partenariat mondial pour l'éducation
Tanzania

Tanzanie

Zoom sur...

Reportage photo : Regardez comment un financement de 5,2 millions de dollars du GPE octroyé à Zanzibar a permis de créer un système éducatif plus inclusif.
Le nouveau plan sectoriel de l'éducation élaboré par le gouvernement de Zanzibar vise à développer l'éducation de la petite enfance dans tout le pays
Le Secrétariat du Partenariat mondial pour l’éducation approuve un financement de 144 434 $US pour permettre à Zanzibar de développer un nouveau programme éducatif.

L'éducation en Tanzanie

Le gouvernement de Tanzanie a pour mission l’offre d’opportunités d’éducation à tous et une main-d’œuvre qualifiée procurant un niveau de vie élevé pour tous. Le pays connaît de remarquables avancées en termes d’infrastructures scolaires, de taux de scolarisation et de nombre d’enseignants. Le ratio élèves / enseignant s’est amélioré, et les taux de transition vers le secondaire ont augmenté.

Malgré ces réalisations, le secteur éducatif demeure sujet à quelques faiblesses. Les installations et infrastructures matérielles nécessitent une rénovation afin d'accompagner la croissance du taux de scolarisation. Celui-ci demeure faible aux niveaux préscolaire, secondaire et post-secondaire. Le recrutement et la rétention de personnel enseignant qualifié, ainsi que l'augmentation du matériel pédagogique d'enseignement et d'apprentissage à tous les niveaux restent un véritable défi.

Le Programme de développement du secteur éducatif de la Tanzanie continentale a été élaboré dans l'objectif de réduire la pauvreté par l'amélioration de l'éducation. C’est un programme global visant à la transformation totale du secteur de l'éducation en un système efficient, efficace, axé sur les résultats / réalisations. La vision du Programme de développement du secteur éducatif est « d'avoir un secteur de l'éducation mis à niveau et planifié de manière cohérente, géré et surveillé, qui développera le capital humain afin de stimuler la croissance économique et d'éliminer la pauvreté ».

Il présente 9 objectifs :

  1. Conserver les bénéfices acquis par la mise en œuvre des précédents plans sectoriels de l’éducation.
  2. Améliorer de la gestion micro et macro des institutions afin de créer des établissements scolaires et autres institutions pertinentes fonctionnels au sein des communautés, régions et districts.
  3. Moderniser des processus d’enseignement et d’apprentissage afin de garantir des programmes de qualité.
  4. Examiner les principaux domaines d’investissement en matière d’éducation afin de maximiser les bénéfices et d’optimiser les placements monétaires..
  5. Garantir l l’accès équitable à une éducation de qualité à tous les niveaux, le développement des compétences et l’alphabétisation pour tous les hommes et toutes les femmes.
  6. Elargir la scolarisation dans les domaines les plus pertinents pour la promotion de la croissance socioéconomique et la réduction de la pauvreté.
  7. Établir et renforcer la performance, le suivi axé sur les résultats, et l’évaluation de l’offre éducative.
  8. Améliorer la qualité et l’efficacité des structures consultatives et de dialogue.
  9. Renforcer et simplifier les systèmes et processus de planification et de budgétisation afin d’améliorer le reporting, l’exécution budgétaire et l’allocation stratégique des ressources.

Le Programme de développement de l’éducation de Zanzibar pour 2008-2016 est la première approche globale visant à relever les défis de l'éducation dans la région. Il est axé sur l’augmentation de l’accès équitable à l’éducation et l’amélioration de la pertinence et de la qualité de l’offre éducative.

Le programme présente des objectifs précis :

  1. Renforcer les capacités institutionnelles afin de mener des évaluations des besoins, de développer et mettre en œuvre des politiques et des programmes, ainsi que d'effectuer un suivi des conditions et résultats.
  2. Garantir la formation des enseignants pour satisfaire les exigences du nouveau programme et les qualifications nécessaires à tous les niveaux.
  3. Instaurer un système de recrutement et de déploiement plus efficace pour garantir une distribution équitable des enseignants.
  4. Garantir un accès équitable à l’éducation préscolaire de qualité et à l’école primaire pour tous les enfants.
  5. Organiser un examen des changements nécessaires dans l’enseignement secondaire afin de passer d'une éducation élitiste à une éducation de masse.
  6. Élargir les infrastructures de l’enseignement technique et de formation professionnelle, instaurer et promouvoir les partenariats public-privé et de programmes en lien avec la demande du marché du travail.
  7. Garantir l’accès à l’enseignement technique et la formation professionnelle pour les enfants ayant des besoins spécifiques.
  8. Améliorer la qualité de l'accès, et élargir ce dernier, à l’enseignement supérieur.
  9. Améliorer l’accès à une éducation de qualité pour les enfants non scolarisés, les jeunes et les adultes.
  10. Renforcer les capacités du ministère à mettre en œuvre et effectuer un suivi de programmes efficaces de promotion de l’éducation des filles.
  11. Réduire l’analphabétisme parmi les enfants ayant des besoins spécifiques et les autres groupes vulnérables et marginalisés.

Financements

Tous les montants sont en dollars américains.

Type de financement Années Allocations Décaissements Agent partenaire
Mise en oeuvre d'un programme 2014-2017 94 800 000 58 213 210 SIDA
2013-2016 5 200 000 5 194 966 SIDA
Préparation d'un plan sectoriel 2015 187 309 0 SIDA
2015 245 541 0 UNESCO
  TOTAL 100 432 850 63 408 176  

Données

Source: Banque mondiale - Données sur l'éducation
Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Accès

Taux brut de scolarisation au primaire (%)

Taux d’achèvement du primaire (%)

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire (%)

Taux d’enfants non scolarisés (%)

Financement domestique

Dépenses publiques pour l’éducation en % du PIB (%)

Dépenses publiques pour l’éducation en % des dépenses publiques

Dépenses publiques pour l’éducation primaire en % des dépenses publiques pour l’éducation

Enseignants

Ratio élèves/enseignants

Pourcentage d’enseignants formés (%)

Le GPE en Tanzanie

Le programme financé par le GPE en Tanzanie continentale a débuté en 2014. Il est axé sur l’amélioration des compétences en lecture et calcul pour les enfants en âge de fréquenter les niveaux préscolaire et primaire, avec une attention toute particulière portée aux enfants marginalisés. Les résultats intermédiaires clés attendus sont : l'amélioration des compétences en matière d'apprentissage et d’enseignement de la lecture, écriture et calcul ; l’amélioration de la planification et de la gestion du secteur de l'éducation ; et un engagement communautaire accru.

Les six éléments du programme financé sont les suivants :

  • Améliorer la maîtrise des compétences en lecture et calcul aux niveaux préscolaire et primaire par la formation continue des enseignants, fournir du matériel pédagogique d’apprentissage et d’enseignement pertinent et reviser les programmes relatifs à l’enseignement primaire et à la formation des enseignants.
  • Améliorer la maîtrise des compétences en lecture et calcul dans l’éducation de base non formelle.
  • Promouvoir le développement de la petite enfance afin d’accroître le taux de scolarisation.
  • Institutionnaliser et intégrer des moyens efficaces pour promouvoir l'acquisition des compétences en littératie et en numératie.
  • Renforcer la capacité du système d'éducation et de ses ressources humaines pour améliorer la coordination, la planification et la gestion.
  • Renforcer la gestion pour le suivi d’une collaboration efficace et l'évaluation des plans du sous-secteur dont le programme LANES (programme de soutien éducatif pour la littératie et la numératie).

Source: Document de programme. Septembre 2013

À Zanzibar, le programme financé par le GPE vise à améliorer l’apprentissage des élèves. Les quatre composantes du programme sont les suivantes :

  • Expansion et renforcement de l’éducation préscolaire afin de générer un plus grand nombre d'élèves ayant une base solide pour l’éducation primaire.
  • Amélioration de la performance des élèves par un meilleur enseignement et un plus grand accès au matériel pédagogique d’apprentissage avec une attention particulière portée sur les mathématiques et les sciences.
  • Création d’un environnement d’apprentissage sécurisé pour soutenir tous les élèves selon leurs besoins.
  • Renforcement de la responsabilisation au sein du système éducatif.

Source: Document de programme. Mars 2013

Le ministère de l’Éducation et de la Formation Professionnelle mène les deux programmes avec l’Agence suédoise de coopération internationale pour le développement (SIDA), agent partenaire. En Tanzanie continentale, le gouvernement du Canada est l'agence de coordination. A Zanzibar, l'agence de coordination est l'UNICEF.

Résultats

Le programme financé par le GPE a contribué aux résultats suivants en Tanzanie continentale :

  • Augmenter le taux net de scolarisation en passant de 70,3 % en 2012 à 76,4 % en 2015.
  • Augmenter les taux de réussite des filles aux examens de fin de cycle de primaire en passant de 26,4 % en 2012 pour 53,6 % en 2015.
  • 17 719 enseignants et 937 intervenants d'éducation non formelle formés à l’enseignement de la lecture, l'écriture et l'arithmétique.
  • 10 868 chefs d’établissements et 2 482 coordonnateurs éducatifs de quartier de 17 régions formés pour acquérir des compétences de gestion scolaire.

À Zanzibar, le programme du GPE a contribué aux résultats suivants :

  • 30 centres d'éducation préscolaire établis.
  • 335 enseignants suivent une formation préscolaire et 6 882 enseignants primaires et secondaires formés pour parvenir aux normes de performances minimales.
  • 600 enseignants du primaire supérieur formés sur des sujets difficiles en mathématiques, sciences et anglais.
  • 1 700 kits en sciences et 1 700 kits en mathématiques distribués à 258 écoles primaires.
  • 17 407 livres distribués à 23 écoles dans les régions urbaines de l’ouest et du sud et à 73 écoles dans les régions du sud et du nord.
  • 77 participants formés aux normes d'éducation de base et devront gérer des écoles et les performances scolaires.
  • 350 conseillers d’éducation formés sur la façon de fournir un soutien aux enfants concernant les questions spécifiques au genre.
  • 133 conseillers scolaires formés pour aider les étudiants toxicomanes, ou subissant un harcèlement sexuel, la pression des pairs, ou détournant la technologie.

Source: GPE Literacy and Numeracy Education Support Program – Implementation Report For Fiscal Year 2014/2015 (Mainland), GPE Program 2014-2016 Annual Implementation Report 2015, January-December 2015 (Zanzibar)

Dernière mise à jour 22 décembre 2016