Le Partenariat mondial pour l'éducation et la Banque islamique de développement se félicitent de l'engagement renouvelé d'accroître les financements nationaux et internationaux destinés à l'éducation de base

|

Déclaration de M. Serigne Mbaye Thiam, vice-Président du Partenariat mondial pour l'éducation, et de M. Mohamed Nouri Jouini, vice-Président, Responsable du développement des partenariats, Banque islamique de développement

Washington DC, 18 octobre 2019 – Les ministres des Finances et le fonds souverain arabe se sont engagés à résoudre la crise mondiale de l'éducation en marge des assemblées annuelles de la Banque mondiale et du FMI. Au cours d'une réunion co-organisée par le Partenariat mondial pour l'éducation et la Banque islamique de développement, les ministres des finances et des représentants du fonds souverain arabe ont examiné les défis liés au financement de l'éducation et les possibilités de débloquer des financements nationaux et internationaux plus importants pour l'éducation de base. Cet effort commun résulte d'un partenariat renforcé entre les deux organisations visant à mobiliser un engagement politique et financier accru en faveur de l'éducation.

L'éducation est au cœur du développement humain - elle permet de développer les compétences et les moyens d'action nécessaires à la prospérité des individus et des sociétés. Cependant, avec plus de 600 millions d'enfants soit non scolarisés ou scolarisés mais n’apprenant pas assez, le monde est confronté à une crise de l'éducation. À ce rythme, d'ici à 2030, environ 40 % des enfants de 10 ans dans le monde ne seront pas en mesure de lire et de comprendre un texte simple, loin de la vision de l'objectif de développement durable 4, qui préconise une éducation de qualité inclusive et équitable pour tous les enfants. L’engagement de collaborer avec les pays partenaires et de veiller à ce qu’une utilisation plus efficace et efficiente des ressources en vue d’un renforcement des systèmes éducatifs et de l’acquisition de meilleurs résultats d’apprentissage est au cœur de notre partenariat.

Alors que l'aide internationale est essentielle pour faire face à la crise de l'apprentissage, les gouvernements continuent de fournir l'essentiel du financement nécessaire à la construction et au renforcement de leurs systèmes éducatifs. L'engagement renouvelé aujourd'hui par les ministres des Finances et les principaux donateurs de répondre aux besoins en éducation des enfants des pays en développement ravive notre espoir de voir la communauté internationale surmonter les défis qui privent des générations d'enfants d'un avenir meilleur.

Au printemps 2020, la Banque islamique de développement, en coopération avec le Partenariat mondial pour l'éducation, convoquera des bailleurs de fonds arabes pour discuter des possibilités d'accroître et de mieux financer l'éducation. Nos organisations expriment leur soutien inconditionnel afin que les pays en développement et la communauté internationale s'engagent davantage sur les plans politique et financier, et alignent leur soutien sur les priorités et plans nationaux.

Nous connaissons le rôle crucial que joue une éducation de qualité dans le développement économique et social à long terme des pays et reconnaissons les défis importants et persistants auxquels sont confrontés nos 33 États membres communs. Ensemble, nous continuerons d'intensifier les efforts pour que tous les enfants puissent bénéficier de l'éducation inclusive et de qualité dont ils ont besoin pour s'épanouir.

Financement

Dernières actualités

09 décembre 2019
Un appel à propositions pour des financements transnationaux de plaidoyer est lancé dans le cadre de l'Education à voix haute, le fonds du PME dédié exclusivement au plaidoyer et à la responsabilité...
14 novembre 2019
Calendrier pour soumettre des requêtes de financement au fonds à effet multiplicateur du Partenariat mondial pour l'éducation
14 novembre 2019
Les calendriers de soumission des requêtes de financements pour la mise en oeuvre de programme du PME détaillent les dates butoirs et les documents requis à chaque étape.