Afghanistan : poursuivre l'alphabétisation et l'éducation non formelle des jeunes et des adultes pendant la crise de la COVID-19

Les progrès enregistrés dans le secteur de l'éducation en Afghanistan depuis 2002 sont menacés par la pandémie de COVID-19. Pour faire face à la crise actuelle, le gouvernement a élaboré un plan de riposte complet du secteur, afin de maintenir l'apprentissage des jeunes et des adultes pendant cette période particulière.

06 août 2020 par Rie Koarai, Japan NGO Network for Education , Mohammad Yasin Samim, Deputy Ministry of Education for Literacy, the Ministry of Education, Afghanistan et Rafiullah Shahpoor, Deputy Ministry of Education for Literacy, the Ministry of Education, Afghanistan
|
Lecture : 5 minutes
|
Un groupe de femmes apprenant l'alphabet
Un groupe de femmes apprenant l'alphabet.
Crédit : Shanti Volunteer Association (SVA)

 

L'Afghanistan subit un conflit qui dure depuis plus de 40 ans et est à l’origine des sempiternels déplacements internes des populations, en plus de faire de nombreux réfugiés et rapatriés. Le pays a également été exposé à diverses autres situations d'urgence telles que la sécheresse et les inondations. En raison de ces difficultés, l'Afghanistan fait partie des rares pays d'Asie du Sud avec un nombre important de jeunes et d'adultes analphabètes, estimé à plus de 12 millions (dont 60 % de femmes. UNESCO, 2020). Le taux d'alphabétisation global de la population y est de 43 % (seulement 29,8 % pour les femmes), tandis que le taux d'alphabétisation des jeunes (15-24 ans) est de 65 %, soit un écart énorme entre les tranches d'âge et les sexes.

En dépit des avancées enregistrées dans le secteur de l'éducation en Afghanistan depuis 2002, les progrès récents sont menacés par la pandémie de COVID-19. La propagation du virus dans le pays depuis mars a obligé le gouvernement à fermer tous les établissements d'enseignement le 14 mars, notamment les établissements publics et privés, les écoles communautaires et les centres d'alphabétisation pour jeunes et adultes.

Des initiatives gouvernementales en matière d'alphabétisation des jeunes et des adultes

Le gouvernement afghan a élaboré un plan de riposte du secteur de l’éducation à la pandémie de COVID-19.

Sur la base de ce plan, le département en charge de l'alphabétisation au ministère de l’éducation (DMoEL) a élaboré des directives de mise en œuvre détaillées pour l'alphabétisation des jeunes et des adultes, à utiliser pendant la pandémie, qui mettent en avant : i) l'apprentissage à distance par la télévision et la radio, ii) l'apprentissage en petits groupes (des groupes de travail de 5 élèves en alternance dans un espace ouvert), iii) l'autoapprentissage et le soutien familial des élèves à la maison; iv) le renforcement des capacités des formateurs.

Bien que la zone de couverture des programmes d'apprentissage via la télévision se soit étendue de la seule capitale Kaboul et ses régions avoisinantes avant la crise actuelle à l'ensemble du pays à la mi-avril, l'accès à la télévision reste limité, en particulier dans les zones rurales, et les ménages pauvres n'ont pas les moyens d'acheter des téléviseurs ou de payer les frais d'électricité.

L'apprentissage en petits groupes dans des espaces ouverts qui, quant à elle, est flexible et ne nécessite aucune technologie, a été lancé début avril et s'est avéré efficace pour permettre aux jeunes et aux adultes d’acquérir des compétences en littératie. L'auto-apprentissage à la maison quant à elle consiste en ce que les membres de la famille instruits, soutiennent ceux qui ne le sont pas grâce à des manuels et des conseils fournis par le gouvernement.

Il est intéressant de noter que le DMoEL avait mené des activités d'auto-alphabétisation/soutien familial des élèves à la maison au cours des dernières années, bien avant la crise actuelle, et il existe déjà un système normalisé d'évaluation de l'apprentissage, développé avec le soutien de l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA). Après avoir réussi l'évaluation, les élèves reçoivent un certificat équivalent à la troisième année d’éducation formelle.

Ces initiatives montrent non seulement comment réagir rapidement face à la crise à travers des mesures nécessitant l’intervention de peu de technologies, mais prouve également que tant la « préparation » que les connaissances et compétences dont disposent déjà les apprenants sont très importants et peuvent servir de mécanisme d’adaptation efficace. Au 21 mai, plus de 39 000 personnes avaient accès à des programmes alternatifs d'alphabétisation dans 27 des 34 provinces.

Comment bien répondre aux besoins d'apprentissage des jeunes et des adultes : cas d'une ONG japonaise ?

Les directives relatives à la COVID, élaborées par le DMoEL, ont également aidé des ONG et d’autres partenaires à poursuivre l’alphabétisation et la formation professionnelle des jeunes et des adultes à travers le pays. Une ONG japonaise, Shanti Volunteer Association (SVA), soutenue financièrement par la Japan Platform, a pu relancer des cours d'alphabétisation et de couture à l’intention des femmes déplacées et rapatriées le 1er avril, après une fermeture temporaire. D'autres formations ont été organisées à l’intention du personnel et des apprenants, en complément de cette dernière. Elles se faisaient par petits groupes, dans des espaces ouverts et en maintenant une distance sociale suffisante entre les apprenants.

« (Quand la formation a été interrompue), j'avais peur d'oublier tout ce que j'avais appris. Je n'étais pas la seule dans ce cas, toutes mes camarades se trouvaient dans ce même état d’esprit. J'ai été très heureuse d'apprendre que les cours avaient repris. C'est triste de ne pouvoir rencontrer toutes mes camarades de classe en même temps comme avant mais, je suis heureuse de continuer à apprendre ».

Une participante âgée de 27 ans
Une femme fabriquant des masques en tissus dans un centre d'apprentissage communautaire de la province de Bamyan
Une femme fabriquant des masques en tissus dans un centre d'apprentissage communautaire de la province de Bamyan
Crédit : DMoEL

Les femmes ne sont pas de simples bénéficiaires du projet. Elles sont des agents de changement actifs au sein de la communauté. Celles qui suivent des cours de couture soutenus par la SVA ont produit des masques de protection qu’elles vendent à bas prix aux villageois, pour limiter la propagation de la COVID-19, après avoir appris les bonnes pratiques dans les centres d'apprentissage communautaires du DMoEL. De même, certaines d’entre elles ont reçu des machines à coudre pour fabriquer des masques, et ont également appris à compter, faire des calculs et des opérations de comptabilité de base, dans le cadre de leur formation. La santé, l'assainissement et la nutrition sont également inclus dans le manuel d'alphabétisation.

Vers la fin du mois de juin, les 150 élèves inscrits en cours d’alphabétisation ont réussi l’évaluation requise pour recevoir des attestations du gouvernement équivalant à des certificats de fin d’études de la troisième année du cycle d’éducation formelle. Les activités du projet sur l'alphabétisation et la couture ont été confiées à la communauté. Certaines des diplômées sont particulièrement motivées à former d'autres femmes analphabètes au sein de la communauté. En ce qui concerne la fabrication et la vente de masques, il existe un plan visant à utiliser le revenu gagné, le cas échéant, pour autonomiser les femmes, notamment par l’éducation.

« Avant, j’étais confrontée à de nombreux obstacles dans ma vie et réfléchissais toujours à la manière de les surmonter. Maintenant, je peux lire et écrire, compter de l'argent, enregistrer une dépense. Je veux continuer mes études et être admise dans une école formelle. J'ai dit à ma mère que je pouvais gérer les dépenses liées à mon éducation en cousant des vêtements à la maison, et elle était bien plus heureuse que moi de m’entendre dire cela ».

Fatima, 15 ans, une des participantes aux cours d'alphabétisation et de couture

Fin juin, le gouvernement a interdit la tenue de cours en petits groupes pour empêcher la propagation de la COVID-19. Un plaidoyer collectif pourrait aider à promouvoir un apprentissage flexible et efficace tenant compte des mesures de prévention nécessaires décrites ci-dessus.

La voie à suivre

Les activités d'alphabétisation et d'éducation non formelle à l’intention des jeunes et des adultes décrites ici complètent le grand nombre d'activités mises en œuvre par le gouvernement, telles que celles qui bénéficient d’un financement du GPE de 11 millions de dollars.

Malgré les efforts du ministère pour atténuer l'impact négatif de la pandémie sur l'apprentissage des écoliers, il est probable que certains élèves abandonnent à cause de cette crise, ce d'autant plus si elle se poursuit. Au fur et à mesure que le ministère cherchera à relever ce nouveau défi, la demande en matière d'alphabétisation et d'éducation non formelle pour les jeunes et les adultes ira croissante.

Il est essentiel que les jeunes et les adultes acquièrent des compétences de base en littératie, qu'ils bénéficient d’une formation en santé et assainissement, afin qu’ils acquièrent des connaissances et compétences adéquates pour faire face à la crise à laquelle le monde est confronté. Une formation professionnelle, notamment à l’intention des femmes, est nécessaire pour soutenir les ménages. Cela leur permettrait de se protéger elles, leurs enfants, leur famille et la communauté tout entière.

Remerciements :

Nous adressons nos remerciements au Département en charge de l'alphabétisation du ministère afghan de l’éducation et à l'Association des volontaires Shanti (SVA) pour avoir fourni des informations précieuses à la rédaction ce blog.

Laisser un commentaire ou
Alphabétisation, Santé scolaire
Asie du Sud: Afghanistan

Derniers blogs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Global and entity tokens are replaced with their values. Explorer les jetons disponibles.