Atteindre l'égalité des genres nécessite de commencer par repenser les systèmes éducatifs en faveur des filles
Ce n’est que lorsque l’égalité des sexes fera partie de l’ADN des systèmes éducatifs que nous pourrons obtenir des résultats d'apprentissage plus équitables en faveur des filles.
11 octobre 2019 par Julia Gillard, Global Partnership for Education|
|
Une élève de cinquième année lisant à voix haute dans sa salle de classe à l'école de Phonsivilay, dans le district de Meun au Laos.
CREDIT: PME/Kelley Lynch

À maintes reprises, des jeunes femmes m'ont dit que c'est grâce à l'éducation qu'elles ont trouvé leur voix et le soutien dont elles avaient besoin pour bâtir leur propre avenir. L'éducation ouvre la porte aux connaissances, aux opportunités et à l'autonomisation.

Pourtant, le spectre de l'exclusion dans l'éducation pèse toujours davantage sur les filles et aucun pays n'est en voie d'atteindre l'objectif de développement durable d'égalité des sexes d'ici 2030. Le rôle déterminant de l'éducation doit certainement occuper une place plus importante.

Nous savons qu'il ne suffit pas d'envoyer les filles à l'école. Les filles restent confrontées à de nombreux obstacles en matière d’apprentissage et il est encore extrêmement rare de voir des filles issues des familles les plus pauvres terminer le secondaire.

Si l'éducation peut changer une vie, elle peut aussi renforcer des inégalités profondément enracinées entre les genres. C'est pourquoi nous devons adopter une approche systémique pour parvenir à l'égalité des genres dans et par l'éducation.  

Le parcours éducatif des filles doit changer

L'élan politique en faveur de l'égalité des genres dans l'éducation se renforce, comme en témoigne la récente Déclaration du G7 sur l'égalité entre les femmes et les hommes et l'autonomisation des femmes qui demande au moins 12 ans d'éducation de qualité et en toute sécurité pour chaque fille et chaque garçon.

S'il est essentiel de lutter contre les causes d'exclusion et les normes sociales qui y sont liées, il est également crucial de se pencher sur l'expérience des filles en matière d'apprentissage, qui commence avant même leur arrivée en classe.

Pour parvenir à l'égalité des genres à l'école, les filles doivent être à l'abri de la violence et du harcèlement aussi bien sur le chemin de l'école qu'en classe. Les filles doivent avoir accès à des toilettes séparées pour ne pas manquer l'école pendant leurs menstruations.

Les filles doivent recevoir le même niveau d'attention et répondre aux mêmes exigences de la part de leurs enseignants que les garçons, de sorte qu'elles puissent donner le meilleur d'elles-mêmes dans toutes les matières et réaliser leurs rêves. Elles ont également besoin de voir dans les manuels scolaires des femmes médecins, scientifiques et premières ministres tout autant que des infirmières, des enseignantes et des mères d’enfants.

Le pouvoir transformateur de l'éducation ne se réalisera que lorsque tous les facteurs qui maintiennent les inégalités entre les genres auront été supprimés grâce à l'éducation.

Comme l'indique le Rapport mondial de suivi sur l'éducation, de cette année, il est évident que nous n'avons pas encore réussi à le faire. Ce qui est moins clair, c'est la manière dont l'engagement politique peut se traduire en actions concrètes pour obtenir des résultats tangibles et durables pour les filles.

Une approche systémique de l'égalité entre les genres dans l'éducation

Afin de supprimer les discriminations liées au genre qui pèsent sur les filles, nous reconnaissons la nécessité d'une réorientation stratégique en faveur du développement de systèmes éducatifs qui, de par leur conception, intègrent la notion de genre.

Le mois dernier, lors de la réunion des ministres du Commonwealth responsables de la condition féminine à Nairobi, une nouvelle note d'orientation intitulée - Planification du secteur de l'éducation intégrant la notion de genre - une voie vers l'égalité des genres dans l'éducation (en anglais) – a été lancée via la Plateforme pour l'éducation des filles (en anglais).

Je suis fière d'être membre de cette Plateforme et de faire partie des 12 représentants du Commonwealth qui se sont engagés à promouvoir la dynamique politique en faveur de l'éducation des filles.

Nous demandons une approche systémique qui mette l'égalité des genres au cœur de l'éducation - aussi bien dans la qualité et les environnements d'apprentissage, la formation et la pratique des enseignants, les programmes et matériels pédagogiques, que dans la direction et l'administration. 

L'un des moyens d'y parvenir est la planification sectorielle de l'éducation intégrant la notion de genre (GRESP), lancée par le Partenariat mondial pour l'éducation (PME) et l'Initiative des Nations Unies pour l'éducation des filles (UNGEI).

Comprendre le système de planification sectorielle de l'éducation intégrant la notion de genre (GRESP)

Guide pour préparer des plans sectoriels répondant aux questions d'égalité des sexes

Pour bien appréhender le concept de GRESP, il faut identifier les obstacles liés au genre au sein des systèmes éducatifs et veiller à ce que des stratégies et des politiques pour y remédier soient mises en place, tout en disposant des ressources nécessaires et d'un dispositif de suivi et de responsabilisation.

Ce n'est que lorsque les filles et les garçons auront non seulement un accès égal à l'éducation, mais qu'ils pourront tous en tirer des avantages comparables, que le pouvoir de transformation de l'éducation en matière d’égalité des genres se réalisera.

Notre objectif au PME est de veiller à ce que l'égalité entre les genres soit prise en compte à chaque étape du cycle de planification de l'éducation, afin de poser les jalons d'un changement systémique et de produire davantage de résultats égalitaires entre les genres.

Pour soutenir ce processus, le PME, l'UNGEI et leurs partenaires ont organisé des ateliers régionaux sur l’étude des disparités entre les sexes et son rôle dans la planification de l'éducation pour les principaux acteurs de l'éducation dans 28 pays.

Plus de 200 délégués représentant les ministères, la société civile et les partenaires de développement en Afrique et en Asie y ont participé et ont bénéficié d'un échange de connaissances, de ressources et d'expériences.

Aller encore plus loin

Le Guide pour l'élaboration de plans sectoriels de l'éducation favorisant l'égalité des sexes, et les ateliers GRESP sont des éléments clés de la mise en œuvre du document de Politique et stratégie sur l'égalité entre les sexes du PME. Conscients de l'importance de ce travail, les dirigeants du G7 ont lancé cette année une nouvelle initiative en faveur de l'égalité des sexes dans l'éducation

Cette initiative mobilisera des ressources et des compétences pour aider les pays d'Afrique subsaharienne à accélérer rapidement les progrès en matière d'égalité des genres dans le domaine de l’éducation.

Ce niveau élevé de soutien politique en faveur de la promotion de l'égalité entre les genres dans et par l'éducation me donne de l'espoir. Placer l’égalité femmes-hommes au cœur des plans sectoriels nationaux de l'éducation, en suivant les directives du GRESP, est un moyen de parvenir au changement nécessaire.

Ce n'est que lorsque l'égalité entre les genres sera fermement ancrée dans l'ADN des systèmes éducatifs que nous pourrons obtenir des résultats plus équitables pour les filles et avoir de réelles chances d'atteindre l'objectif global de parvenir à l’égalité des sexes d'ici 2030.

Laisser un commentaireou
Éducation des filles

Derniers blogs

Tous les blogs
Un nouvel appel à propositions ouvert du 9 décembre 2019 au 31 janvier 2020 pour les projets visant à appuyer les activités transnationales de plaidoyer. Le financement du fonds l'Education à voix...
Alors que les dirigeants du monde se réunissent pour la Conférence annuelle des parties à Madrid, il nous est rappelé que nous devons réorienter l’éducation, afin d'en faire un élément majeur du...
A travers trois propositions claires, Julia Gillard, écrivant à titre personnel, dresse un portrait de ce à quoi devrait ressembler l'architecture de l'éducation dans le monde, si l’on souhaite...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis