Dialogues et actions pour une éducation qui garantit les droits en Amérique latine
De quelle éducation avons-nous besoin pour le monde que nous souhaitons ? La Campagne latinoaméricaine pour le droit à l’éducation cherche à répondre à cette question
31 juillet 2019 par Fabíola Munhoz, Latin American Campaign for the Right to Education (CLADE)|
|
Village de Jaqueira. Porto Seguro à Bahia à Brésil (2008). Un enseignant autochtone de l'ethnie Pataxó enseigne ses élèves dans leur langue maternelle le patxôhã.
CREDIT: Fernando Martinho

De quelle éducation avons-nous besoin pour le monde que nous souhaitons ? La Campagne latinoaméricaine pour le droit à l’éducation (CLADE), aux côtés d’autres organisations de la société civile, cherche à répondre à cette question par le dialogue et une réflexion collective sur la signification de l’éducation envisagée en vue d’une transformation positive de nos réalités et sociétés.

En 2012, dans un groupe de travail sur l’éducation formé par les organisations de la société civile pour plaider en faveur du droit à l’éducation dans le cadre des débats du Sommet de Rio+20, la CLADE a proposé la notion d’une éducation capable de stimuler la réflexion des personnes sur les problèmes politiques, environnementaux, économiques et sociaux de l’ordre mondial dans lequel nous vivons. Ces réflexions avaient pour but de proposer un ordre économique, culturel et social différent pour surmonter les inégalités et la discrimination, pour la dignité et la justice, sur la base du potentiel de transformation des sujets sociaux et groupes organisés de la société civile [lire ici l’exposé de principe que nous avions publié à l’époque].

Identifier les difficultés des systèmes éducatifs

À la suite de ce débat, du 11 au 14 novembre 2016, nous avons organisé la IXème assemblée régionale de la CLADE à Mexico, sur le thème « Une éducation émancipatrice garantissant des droits : les défis pour l’Amérique latine et les Caraïbes ». Quatre-vingt personnes de plus de 16 pays, dont des spécialistes et représentants de coalitions nationales, de réseaux régionaux et des membres d’organisations internationales de la CLADE ont donc lancé des débats sur la situation de la démocratie et des droits de l’homme dans la région, ainsi que sur les difficultés et les opportunités liées à la réalisation d’une éducation émancipatrice et contribuant à garantir les droits.

Parmi les difficultés rencontrées, nous avons distingué les suivantes :

  • la montée des groupes conservateurs au sein du gouvernement de différents pays de la région,
  • l’homogénéisation et l’instrumentalisation des systèmes éducatifs,
  • la privatisation de l’enseignement,
  • la criminalisation et la répression de la contestation sociale,
  • les différentes formes de discrimination et de violence dans les écoles,
  • le discrédit du débat sur le genre à l’école,
  • la réduction des ressources pour l’éducation et les autres droits sociaux,
  • l’application de tests internationaux et nationaux normalisés pour mesurer la qualité de l’éducation, générant ainsi la ségrégation, la concurrence et les inégalités dans les systèmes éducatifs.
Educar para la libertad

L’éducation pour renforcer l’engagement civique et réduire les inégalités

Par ailleurs, ces discussions de l’assemblée ont fait émerger le questionnement sur le rôle d’une éducation émancipatrice garantissant des droits. Il s’agit de renforcer une pensée critique capable d’interroger et de réfléchir au contexte, et de montrer des moyens de renforcer nos démocraties en surmontant les inégalités et les discriminations structurelles marquant nos sociétés [cliquez ici pour en savoir plus].

L’approfondissement de ce débat et de cette réflexion reste à faire, tâche fondamentale pour atteindre un certain niveau de justice sociale, économique, politique et environnementale en Amérique latine et dans les Caraïbes. Ainsi, le 15 octobre 2018, la CLADE a lancé la mobilisation régionale intitulée « L’éducation pour la liberté : dialogues et action pour une éducation émancipatrice » afin d’inviter les citoyens à discuter et réfléchir sur l’éducation dont nous avons besoin pour le monde que nous souhaitons. Cette initiative a été lancée dans le contexte de la Xème assemblée régionale de la CLADE, qui s’est tenue du 22 au 26 octobre 2018 à Bogotá, en Colombie sur le thème « Pour une éducation émancipatrice garantissant des droits ».

Grâce à cette campagne, la CLADE a pour objectif de mobiliser la population d’Amérique latine et des Caraïbes pour plaider en faveur d’une éducation capable de transformer le présent et l’avenir des enfants, des adolescents, des jeunes et des adultes sur la base de la réflexion, du dialogue et de la pensée critique, et sur la capacité d’interroger, de discerner, d’imaginer et d’agir pour un autre monde possible.

Créer des espaces d’interaction sur la question de l’éducation que nous souhaitons

L’émancipation commence avec le dialogue comme principe éthique et politique. C’est sur la base de celui-ci que doit être orientée la promotion et la réalisation des objectifs en termes de droits de l’homme ; la construction de la paix, et des citoyens actifs, critiques et participatifs ; le renforcement de nos démocraties ; et le dépassement des inégalités et de la discrimination. La consolidation des systèmes éducatifs publics assurant à tous un accès gratuit et universel, et garantissant des droits est un chantier urgent pour les pays d’Amérique latine et des Caraïbes.

Nous insistons sur le fait que l’éducation doit contribuer à relier les personnes au temps et à l’espace, afin qu’elles connaissent ainsi leur territoire, leur contexte, leur histoire et leur diversité culturelle. Pour ce faire, les espaces et processus d’éducation informelle, non formelle et formelle doivent être étroitement liés, favorisant les cultures, la connaissance, la recherche, l’enseignement et l’approfondissement, et contribuant à la transformation des communautés et des sociétés.

Grâce à cette mobilisation régionale, la CLADE veut stimuler et promouvoir les espaces de dialogue, les ateliers créatifs et autres activités pour traiter des enjeux actuels et promouvoir une éducation émancipatrice.

Des actions auront lieu dans différents pays, impliquant les membres de la CLADE, des enseignants et des syndicats d’enseignants, des élèves et des mouvements de la jeunesse, ainsi que des organisations, des chercheurs, des communautés éducatives, des organisations de la société civile, etc. Tous sont invités à se joindre à ces débats et ces actions en faveur d’une éducation émancipatrice !

Laisser un commentaireou
ODD 4, Société civile

Derniers blogs

Tous les blogs
En tant que membre de la Table ronde du PME sur les solutions aux problèmes de données dans l’éducation, la fondation Tableau peut collaborer avec les pays en développement partenaires du PME et leur...
Le document de discussion sur le mécanisme de partage de connaissances et d’innovation intitulé « Améliorer l’enseignement et l’apprentissage » met en lumière les défis et les opportunités dans ce...
De nouvelles données de l'Institut de statistique de l'UNESCO (ISU) confirment la nécessité d'accélérer les efforts pour que tous les enfants soient scolarisés et apprennent.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis