En Afghanistan, atteindre plus d'enfants grâce aux écoles communautaires
Les écoles communautaires ont changé la donne en renforçant l'éducation dans les zones reculées d'Afghanistan, transcendant les défis de sécurité qui existent dans de nombreuses régions du pays.
Des élèves afghans
CREDIT: Ministère afghan de l'Éducation

Au cours des dernières années, les inscriptions ont considérablement augmenté en Afghanistan. Toutefois, on estime à 3,5 millions, le nombre d'enfants et de jeunes afghans toujours pas scolarisés.

Pour combler cette lacune, le ministère de l'Éducation assure l'enseignement primaire dans les écoles publiques et les écoles communautaires. Ces écoles peuvent être administrées par le gouvernement, mais elles sont souvent établies et soutenues par des organisations non gouvernementales dans les zones rurales reculées et les villages où les infrastructures officielles du ministère de l'Éducation n'existent pas.

Le programme soutenu par le GPE en Afghanistan a permis de construire près de 2 100 classes communautaires dans 40 districts ciblés dans 13 provinces en situation d'insécurité, où près de 38 000 filles et 34 000 garçons étaient scolarisés.

Écoles communautaires dans la province de Ghor

Une école en Afghanistan.

Une école en Afghanistan.

Crédit : Ministère afghan de l'Éducation

Le programme vise trois districts, à savoir Dawlatyar, Sharak et Charsada dans la province de Ghor, qui dans l’ensemble n'ont pas été touchés par la guerre en cours. Ces districts font cependant face aux mêmes problèmes de sécurité que ceux communs dans les zones rurales reculées de l'Afghanistan, notamment le non-droit et les conflits tribaux.

Le taux d'inscription dans la province de Ghor est très bas. Beaucoup d'écoles publiques sont construites loin des élèves, ce qui en rend l'accès difficile. Considérant cela, le programme soutenu par le GPE a construit 81 classes communautaires dans 3 districts de Ghor, en choisissant des zones où il n’y a pas plus de 3 km de marche jusqu’à l'école publique.

Ces classes communautaires ont joué un rôle central au niveau du renforcement réussi de l'éducation dans ces districts. Trente élèves en moyenne ont été inscrits dans chaque classe, atteignant un total de 1 382 filles (56 %) et 1 055 garçons (44 %). C'est le taux d'inscription de filles le plus élevé de tous les programmes éducatifs de la province de Ghor.

L’enseignement basé sur la communauté atteint plus de filles

L’enseignement basé sur la communauté est le seul moyen éducatif en Afghanistan qui a dispensé avec succès des services éducatifs à plus de filles que de garçons. Le modèle de l’enseignement basé sur la communauté semble avoir dépassé les défis de sécurité qui existent dans de nombreuses régions du pays.

Le ministère de l'Éducation, à travers le programme financé par le GPE, a adopté la stratégie d'élargissement de l'accès à l'éducation par l’enseignement basé sur la communauté.

Cette histoire est reproduite avec la permission du ministère afghan de l'Éducation

Laisser un commentaireou
Enfants non scolarisés
Asie du Sud: Afghanistan

Derniers blogs

Tous les blogs
Credit: GPE/Kelley Lynch
A l’occasion de la Journée mondiale de l’enfance, passons en revue quelques exemples de la façon dont les pays partenaires du GPE œuvrent chaque jour au respect du droit à l’éducation, afin que...
Un élève souriant à la caméra à l'école maternelle d'Avondale au Zimbabwe. Crédit: GPE/ Carine Durand
Nous célébrons aujourd'hui la Journée mondiale de l’enfance.
Des toilettes et des éviers pour se laver les mains de l'école primaire Kisiwandui à Zanzibar
Plus de la moitié des écoles primaires des pays en développement ne sont pas pourvues en eau et en services d’assainissement. Aujourd'hui, à l'occasion de la Journée mondiale des toilettes, examinons...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis