La crise de l'apprentissage est une crise de l'enseignement
Le document de discussion sur le mécanisme de partage de connaissances et d’innovation intitulé « Améliorer l’enseignement et l’apprentissage » met en lumière les défis et les opportunités dans ce domaine. Découvrez quels sont les six domaines d’investissements potentiels.
18 septembre 2019 par Edward Davis, Global Partnership for Education et Kyoko Yoshikawa Iwasaki, Global Partnership for Education Secretariat|
|
Un enseignant d'espagnol dans un lycée de Parakou, au Bénin. L'établissement compte 116 enseignants et environ 1500 élèves.
CREDIT: PME/Chantal Rigaud

Ce blog est le cinquième d’une série en six sur les documents de consultation KIX commandés par le Secrétariat du PME visant à éclairer la conception et la mise en œuvre du mécanisme de partage de connaissances et d’innovations du PME (KIX). Cet article met en lumière les résultats thématiques pertinents du Rapport sur les résultats de 2019 et les informations fournies par les évaluations réalisées au niveau des pays du PME.

Au cœur du processus d'apprentissage se trouvent de bons enseignants et un enseignement efficace inspiré par les meilleurs leaderships. Ces deux éléments comptent parmi les facteurs les plus importants pour améliorer l'apprentissage et l'équité dans le domaine de l’éducation. C’est pourquoi l’enseignement et l’apprentissage sont une priorité pour le PME et par conséquent, de celui du mécanisme de partage de connaissances et d’innovations du PME.

Pour que tous les enfants puissent être scolarisés et apprennent efficacement dans les écoles, il est primordial de recruter suffisamment de bons enseignants, de les doter de la formation professionnelle adéquate avant le début et pendant leur carrière, de les déployer là où les besoins sont les plus pressants, de gérer leur performance pour développer leurs compétences et renforcer leurs progrès continus, et inciter les meilleurs à continuer à enseigner.

Cela paraît simple, mais le défi est énorme.

Selon l'UNESCO, près de 70 millions d'enseignants de qualité de plus doivent être recrutés s’il l’on veut atteindre l'objectif de développement durable portant sur une éducation de qualité pour tous les enfants d'ici 2030.

Comment le PME soutient les enseignants et l'enseignement

Les investissements dans les enseignants et l’enseignement sont la priorité du PME. En 2018, tous les financements de mise en œuvre du PME incluaient une aide aux enseignants, avec un montant s’élevant à 237 millions de dollars.

Cependant, les pays les plus pauvres ont du mal à recruter un nombre suffisant de bons enseignants. L'indicateur 12 du cadre de résultats du PME suit la proportion des pays dont le ratio élèves par enseignant formé est inférieur à 40 dans le cycle primaire. D'après le Rapport sur les résultats de 2019, 70 % des pays en développement partenaires du PME, principalement ceux situés en Afrique subsaharienne, comptent encore plus de 40 élèves par enseignant formé à ce niveau.

Les conclusions des évaluations du PME dans des pays choisis indiquent que la formation des enseignants y a été renforcée, mais que des préoccupations demeurent quant à sa qualité et quant aux différences dans la définition de ce qu'est un enseignant qualifié.

L'indicateur 11 du cadre de résultats du PME suit l'équité en termes d'affectation des enseignants. D’après les données de 2019, la répartition des enseignants est inéquitable et inefficace dans la plupart des pays partenaires où des données existent. En outre, les meilleurs enseignants ne sont pas déployés dans les endroits où l’on en a le plus besoin, notamment là où on recense des élèves marginalisés qui ont besoin d'aide pour obtenir les mêmes résultats d'apprentissage que leurs pairs.

Les populations les plus démunies restent mal desservies et de nombreux pays ont du mal à attirer suffisamment de bons enseignants dans les zones rurales. Selon les évaluations au niveau des pays du PME, des efforts davantage ciblés sont nécessaires dans ce domaine.

Le KIX donne la priorité aux enseignants et à l'enseignement

Les éléments concrets sur ce qui fonctionne pour améliorer l'enseignement, l'apprentissage et les modèles de pratiques efficaces en salle de classe sont de plus en plus nombreux mais, les pays en développement doivent bénéficier d'un soutien accru pour étendre cette recherche, l'adapter et l'appliquer de manière appropriée à des contextes spécifiques et à grande échelle.

Le document de consultation sur le mécanisme de partage de connaissances et d’innovations (KIX), intitulé Améliorer l’enseignement et l’apprentissage, cartographie les difficultés et les biens publics mondiaux existants, en mettant en avant les lacunes et les opportunités. Il détaille six domaines d’investissements potentiels à savoir :

1. Améliorer les données sur les enseignants et l’enseignement ainsi que leur utilisation

Différents types de données qualitatives et quantitatives sur les enseignants sont fournis par diverses institutions mondiales et nationales. Les investissements via le KIX pourraient permettre de rassembler et d’agréger les données fournies par différentes organisations pour chacun des pays partenaires et d’étudier la demande de données supplémentaires au niveau des pays, afin de comprendre les problèmes liés à la qualité de l’enseignant et de l’enseignement.

2. Appuyer le recrutement, la sélection et la rétention des enseignants

Dans certains systèmes éducatifs, les pratiques de recrutement et de sélection pourraient être renforcées afin d’accroître la responsabilité et la transparence, et d’améliorer la qualité des enseignants recrutés. Certains pays partenaires ont conçu et mis en œuvre des interventions qui aboutissent à une sélection d'enseignants fondée sur le mérite, qui pourraient être évaluées afin d'identifier et de partager des pratiques qui attirent et fidélisent les enseignants qui enseignent de la manière la plus efficace possible. On pourrait aussi élaborer des solutions innovantes pour utiliser de manière judicieuse et différente les bons dirigeants et enseignants, et les utiliser au mieux dans des contextes où la pénurie d’enseignants est importante (notamment dans les zones fragiles et touchées par un conflit).

3. Appuyer la responsabilité des enseignants, les incitations et les récompenses

Le partage de pratiques visant à développer le professionnalisme et à motiver les enseignants à grande échelle, ainsi qu'un examen des données probantes actuelles pourraient être pris en charge par le KIX. En outre, il est possible d'identifier ou de mettre à l'essai des solutions innovantes pour résoudre les problèmes liés à la responsabilité, aux incitations et aux récompenses.

4. Appuyer la préparation des enseignants et le perfectionnement professionnel

Dans la plupart des pays partenaires, les enseignants ont besoin d'un soutien quant à leur faible niveau de connaissances spécifiques à une matière et quant à une pédagogie efficace. Les éléments concrets de ce qui fonctionne à l'échelle pour améliorer rapidement les connaissances sur la matière et la manière d’aider efficacement les enseignants à renforcer les pratiques en classe ne cessent de se multiplier. Le défi consiste maintenant à adopter à grande échelle des modèles efficaces de perfectionnement professionnel des enseignants et à suivre leur impact sur l’apprentissage.

5. Appuyer les facteurs favorables à l'école et au système pour un enseignement efficace

Les facteurs liés à l'école, notamment la culture et le leadership, sont des éléments clés pour favoriser un enseignement efficace. Dans des contextes à faibles ressources, certains pays partenaires ont réussi à travailler sur ces facteurs et d'autres pourraient bénéficier du transfert de connaissances et de bonnes pratiques. En ce qui concerne le perfectionnement des enseignants, des solutions ont été essayées dans différents contextes, mais il reste de la place pour davantage d'innovations. Ce serait un domaine d'étude important, en particulier pour investir dans des modèles durables de perfectionnement des enseignants.

6. Appuyer le financement, la planification et le déploiement

Les investissements faits via le KIX pourraient tirer parti des expériences des pays qui ont conçu et mis en œuvre des interventions visant à éliminer les obstacles techniques et politiques. Le déploiement d'enseignants dans les zones où on en a le plus besoin reste un défi. Nous devons explorer des solutions et des innovations qui attirent, incitent et retiennent durablement les meilleurs enseignants dans les endroits et les niveaux où l'on a le plus besoin d'eux.

Etant donné que l'appel à propositions dans le cadre de l'appel à projet à l'échelle mondiale du KIX court jusqu'au 1er octobre - et celui des propositions au niveau régionale jusqu'en avril/mai 2020 -, nous sommes impatients de voir la manière dont les investissements du KIX offriront des possibilités pour un développement concret de capacités, un soutien à la recherche et des pratiques innovantes visant à aider les pays à améliorer la qualité de l'enseignement et l'efficacité des enseignants.

En outre, les centres régionaux du KIX permettront aux pays d’apprendre de leurs pairs, les approches novatrices qui ont amélioré la qualité de l’enseignement et accéléré les progrès des élèves en matière d’apprentissage.

Lire les autres blogs de cette série :

  1. Les approches du PME pour renforcer l’éducation et la protection de la petite enfance
  2. Renforcer les systèmes de données en investissant dans la connaissance et l’innovation
  3. Améliorer les systèmes d’évaluation de l’apprentissage pour améliorer la qualité de l’éducation
  4. Ce que nous devons savoir et faire pour rendre l’éducation plus juste et plus inclusive
Laisser un commentaireou

Derniers blogs

Tous les blogs
Des millions de personnes handicapées semblent invisibles à cause du manque de données sur elles. Aujourd'hui, deux nouvelles publications sur les données axées sur les personnes handicapées ont été...
Le prix Nobel d'économie vient d'être attribué à Abhijit Banerjee, Esther Duflo et Michael Kremer pour leurs travaux pionniers sur la pauvreté dans le monde. Un prix tout à fait opportun, alors que...
Le gouvernement du Guyana, soutenu par le Partenariat mondial pour l’éducation (PME), réalise de grands progrès pour améliorer l’éducation de la petite enfance et réduire les disparités en matière d’...

Commentaires

Votre réflexion est très instructive.Cependant le niveau de qualification et de performance de l'enseignant se situe d'une part sur son niveau académique et d'autre part dans son environnement pédagogique.C'est à dire qu'il faut qu'il échange avec ses collectes et qu'il ne s'arrête jamais de se cultiver. Cordialement

Pour nous ,nous pensons que l'engagement et la mobilisation des parents d’élevés sur la question de qualité et performance dans les pays du sud est très crucial. Au sens où ils peuvent booster la qualité de l'enseignement et la performance des enseignants favorisant ainsi l'apprentissage.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis