Le Soudan crée les bases d’un système éducatif solide
Le Soudan a subi plusieurs conflits armés qui ont dévasté le secteur éducatif. Reconnaissant qu’un système éducatif solide peut favoriser la paix et prévenir les conflits, le gouvernement soudanais, avec le soutien du GPE et d’autres bailleurs, a pris des mesures fortes pour garantir à davantage d’enfants l’accès à une éducation de qualité.
  • Partenaire du GPE : depuis 2012
  • Défis relevés : qualité médiocre de l’éducation ; distribution inefficace des manuels scolaires ; faiblesse des infrastructures scolaires ; collecte insuffisante de données
  • Innovation : approche de développement communautaire ; subventions aux écoles
  • Montant du financement : 76,5 millions de dollars (2013 - 2018)

La guerre civile au Soudan a été dévastatrice en termes de coût humain et de développement et a contribué à la déstabilisation de la région : près de deux millions de personnes y ont perdu la vie, environ quatre millions ont été déplacées, et 600 000 Soudanais ont été forcés à l’exil.

En 2005, la signature de l’Accord de paix global a constitué une opportunité pour la paix, le développement et la prospérité économique. Mais la sécession du Soudan du Sud, associée à une distribution inéquitable des biens et services publics, ainsi que des infrastructures limitées, ont continué à faire obstacle à une croissance plus inclusive.

Les défis de l’éducation au Soudan

Le Soudan affiche l’un des chiffres les plus élevés d’enfants non scolarisés pour les régions du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. Ainsi, 2,5 millions d’enfants1, sont non scolarisés, les filles représentant plus de la moitié d’entre eux. La qualité de l’éducation est médiocre ; et un besoin criant de manuels scolaires, d’enseignants formés et de meilleures infrastructures scolaires se fait sentir.

Une classe du niveau 5 à l'école pour garçons de Shaheed Zubaer au Soudan. Crédit: GPE/Kelley Lynch
Une classe du niveau 5 à l'école pour garçons de Shaheed Zubaer au Soudan.
CREDIT: GPE/Kelley Lynch

Le soutien du GPE au Soudan

Le GPE soutient les efforts qu’a entrepris le gouvernement pour garantir à tous les enfants un accès à une éducation de qualité en partenariat avec la Banque mondiale et l'UNICEF. La Banque mondiale supervise le programme financé par le GPE au Soudan, tandis que l’UNICEF coordonne le soutien des bailleurs au secteur éducatif. La priorité pour le soutien du GPE est le renforcement du système éducatif soudanais par l'amélioration de la planification sectorielle ; la promotion d’un dialogue politique inclusif ; et le financement de la mise en œuvre des activités sélectionnées présentées dans le plan de l’éducation.

Le soutien du GPE a été essentiel pour aider le Soudan à développer un nouveau plan de l’éducation pour 2018 – 2022. Grâce aux consultations entre le ministère fédéral de l’Éducation, les ministères des états et les partenaires de développement locaux et internationaux, le plan est basé sur une analyse exhaustive des données.

En outre, le GPE a joué un rôle clé dans la coordination d’un solide dialogue entre les partenaires de l’éducation en établissant graduellement des revues sectorielles conjointes (RSC). Le gouvernement du Soudan et les partenaires de développement attendent de ces revues qu’elles fassent désormais partie intégrante de la planification et de la mise en œuvre sectorielles.

Abonnez-vous aux alertes de notre blog

Des systèmes éducatifs solides commencent par des données exactes

Après la phase de planification initiale, le financement du GPE se concentre sur l’amélioration des conditions d’apprentissage, l’augmentation du nombre de manuels scolaires et de matériels pédagogiques et le renforcement de la planification et de la gestion au sein du secteur éducatif.

Pour instaurer des systèmes d'évaluation et renforcer les capacités du ministère de l’éducation afin d’assurer la disponibilité des données sur les résultats de l’apprentissage, l’appui du GPE s’est focalisé sur la création de trois systèmes clés, moteurs de progrès :

  1. La base de données des enseignants : achevée en 2016, elle comprend les données concernant la qualification, les années d’expérience, les catégories professionnelles et les postes d’enseignement des enseignants. Cet ensemble de données a été essentiel pour mener l’analyse sectorielle de l’éducation et développer le nouveau plan de l’éducation, financé par un financement pour la préparation d’un plan sectoriel de l’éducation du GPE.
  2. L’évaluation nationale de l’apprentissage : en 2015, le GPE a soutenu le Ministère de l’Éducation soudanais pour mener la première évaluation nationale de l’éducation des jeunes enfants. Les résultats ont été utilisés pour la mise en place d’un programme de financement des écoles, initiative également soutenue par le GPE. Une deuxième évaluation en 3ème et 6ème année a été menée début 2018.
  3. Un système d'information et de gestion de l’éducation (SIGE) rapide : si le système existait déjà, il n’a pu être opérationnel qu’avec l’aide du GPE. Les données sont à présent régulièrement recueillies ; le renforcement des capacités est en cours et la gestion a été améliorée. Le SIGE produit actuellement les données les plus fiables sur l'enseignement primaire et secondaire au Soudan.
Un élève identifiant des lettres (il dispose d'une minute pour identifier jusqu'à 100 lettres) pendant l'évaluation nationale de l'apprentissage financée par le GPE au Soudan. Crédit: GPE/Kelley Lynch
Un élève identifiant des lettres de l'alphabet (il dispose d'une minute pour identifier jusqu'à 100 lettres) pendant l'évaluation nationale de l'apprentissage financée par le GPE au Soudan.
CREDIT: Credit: GPE/Kelley Lynch

La promotion d’un environnement favorable à l’apprentissage

Pour que l’éducation soit abordable dans les communautés les plus vulnérables, le GPE a soutenu un programme de financement des écoles, le premier programme de ce type dans le pays. Ce programme permet d’attribuer rapidement des financements aux écoles afin de payer les uniformes et autres frais de fonctionnement. À ce jour, 5 300 écoles dans 74 communautés ont bénéficié de ces financements.

Le GPE a également contribué à la construction de salles de classe afin d’alléger le nombre d’élèves par classe. À ce jour, plus de 1 600 salles de classe ont été construites, en priorité dans les zones rurales défavorisées obtenant de faibles résultats d’apprentissage et dans les zones touchées par le conflit.

Les élèves de l’école pour garçons d’Umdebekrat, bénéficiaires de bourses et de manuels scolaires de la part du GPE, dans la localité de Nyala sud au Darfour du Sud au Soudan. Crédit: GPE/Kelley Lynch
Les élèves de l’école pour garçons d’Umdebekrat, bénéficiaires de bourses et de manuels scolaires de la part du GPE, dans la localité de Nyala sud au Darfour du Sud au Soudan
CREDIT: Kelley Lynch

L’émancipation des communautés afin que celles-ci maîtrisent le changement

Afin de garantir la durabilité du système éducatif soudanais et de parvenir à une évolution des comportements sur le long terme, l’appui du GPE permet aux communautés de s’émanciper en adoptant un rôle actif dans le processus éducatif. Les communautés ont été encouragées à identifier leurs besoins propres et à surveiller la construction des écoles et la mobilisation des ressources, ce qui a résulté en une diminution des coûts de construction et permis une plus grande appropriation communautaire.

Le financement du GPE accordé au Soudan a été utilisé pour fournir des millions de manuels scolaires aux établissements dans tout le pays Image prise à Khartoum. Crédit: GPE/Kelley Lynch
Le financement du GPE accordé au Soudan a été utilisé pour fournir des millions de manuels scolaires aux établissements dans tout le pays Image prise à Khartoum.
CREDIT: GPE/Kelley Lynch

Davantage de manuels scolaires pour améliorer les résultats de l’apprentissage

Pour remédier à l‘importante pénurie de manuels scolaires au Soudan, en particulier dans les écoles touchées par le conflit ou dans les camps de PDI, où cette pénurie est grave, le GPE a financé la production et la distribution de 22 millions de manuels scolaires aux élèves. Chaque élève de la première à la huitième année a désormais accès à un manuel scolaire en mathématiques, sciences, arabe et anglais.

« Avant, un manuel était partagé entre quatre élèves. Les élèves ne pouvaient pas faire leurs devoirs, puisqu'ils ne pouvaient pas emporter le manuel à la maison. À présent, chaque élève a un manuel et peut l'emporter à la maison. »

Abdirahman Azain, directeur de l’école pour garçons d’Umdebekrat, situé dans la localité de Nyala sud, au Darfour du Sud au Soudan

Les interventions du GPE obtiennent des résultats

Les résultats des interventions du GPE et de la Banque mondiale sont impressionnants : la planification sectorielle s’est améliorée ; des RSC ont été instaurées pour améliorer le dialogue politique ; et une nouveau plan de l’éducation pour 2018 – 2022 a été développée pour aider le gouvernement à établir une priorité dans les interventions.

Grâce aux efforts du gouvernement soudanais, du GPE et des partenaires, dont la Banque mondiale (l'agent partenaire) et l'UNICEF (l'agence de coordination), davantage d’enfants sont maintenant scolarisés et bénéficient d’un apprentissage, et des systèmes d’évaluation de l’apprentissage ont été créés, entraînant ainsi l’éducation sur la bonne voie en matière de performance.

Selon les premiers résultats de l’évaluation nationale de l’apprentissage, les écoles soutenues par le GPE ont obtenu de meilleurs résultats que les autres établissements, preuve de l’efficacité des interventions du GPE. Entre 2014 et 2017, les compétences orales en lecture des élèves scolarisés dans les écoles soutenues par le GPE se sont ainsi améliorées pour passer de 12 à 15,5 mots à la minute, et le pourcentage d’élèves ne sachant pas lire est passé de 47 % à 42 %. L’impact est encore plus frappant, lorsqu’on sait que ces 58 écoles étaient défavorisées par rapport aux autres écoles de l‘échantillon avant l’intervention.

Pour en savoir plus sur l’action du GPE au Soudan

 

Laisser un commentaireou
Afrique sub-saharienne: Soudan

Derniers blogs

Tous les blogs
Credit: GPE/Kelley Lynch
A l’occasion de la Journée mondiale de l’enfance, passons en revue quelques exemples de la façon dont les pays partenaires du GPE œuvrent chaque jour au respect du droit à l’éducation, afin que...
Un élève souriant à la caméra à l'école maternelle d'Avondale au Zimbabwe. Crédit: GPE/ Carine Durand
Nous célébrons aujourd'hui la Journée mondiale de l’enfance.
Des toilettes et des éviers pour se laver les mains de l'école primaire Kisiwandui à Zanzibar
Plus de la moitié des écoles primaires des pays en développement ne sont pas pourvues en eau et en services d’assainissement. Aujourd'hui, à l'occasion de la Journée mondiale des toilettes, examinons...

commentaires

Bravo au GPE qui a permis aux enfants en détresse au Soudan d'avoir accès à une éducation qui sera de qualité avec l'engagement du gouvernement Soudais et le PTEF.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis