L’Éducation à voix haute : Un nouveau fonds pour renforcer l’engagement de la société civile dans l’éducation
Le nouveau fonds 'L'Éducation à voix haute' du PME, pour soutenir l'action de la société civile, est né de la nécessité d’accélérer les progrès vers la réalisation de l'ODD 4 : éduquer tous les enfants à travers le monde à l’horizon 2030.
15 août 2019 par Alice Albright, Global Partnership for Education et Kristian Weise, Oxfam IBIS|
|
Un jeune gambien devant le tableau dans sa salle de classes.
CREDIT: PME/Jim Cham

Les gouvernements des pays en développement du monde entier ont accompli d’impressionnants progrès pour élargir l’offre d’une éducation de qualité à un plus grand nombre d’enfants. Bien que ces derniers multiplient leurs efforts, leurs actions restent plus difficiles à mettre en œuvre lorsqu’ils les entreprennent seuls.

C’est pourquoi ceux-ci s’appuient bien souvent sur des organisations de la société civile au niveau national et international, qui contribuent à la monumentale tâche que représente le renforcement des systèmes éducatifs. Les partenaires de la société civile peuvent ainsi jouer un rôle déterminant dans la conception des politiques éducatives, afin de mieux répondre aux besoins d’un vaste ensemble de communautés, en particulier parmi les populations les plus vulnérables et marginalisées. Ils peuvent également contribuer au soutien par le public des plans d’éducation à long terme entrepris par le gouvernement, et effectuer le suivi du respect des engagements pris par l’État dans ces plans.

C’est ce besoin que L’Éducation à voix haute, le nouveau fonds pour le plaidoyer et la responsabilité sociale initié par le Partenariat mondial pour l’éducation (PME), cherche à satisfaire. Géré par Oxfam IBIS, ce nouveau fonds plaide pour une implication élargie des groupes de la société civile dans la construction de systèmes éducatifs solides et durables.

Doté de 55,5 millions de dollars du PME, c’est le plus important fonds au monde consacré au soutien du renforcement des capacités et de l’engagement de la société civile dans les processus d’élaboration des politiques éducatives.

Un fonds qui s’appuie sur une base solide

L’Éducation à voix haute est né de la nécessité d’accélérer les avancées dans la réalisation du quatrième Objectif de développement durable qui est d’éduquer tous les enfants à travers le monde à l’horizon 2030.

Le partenariat est au cœur de l’approche du PME en matière de renforcement des systèmes éducatifs nationaux, et nous avons vu combien la collaboration entre la société civile et les gouvernements était essentielle à la promotion du principe de responsabilité mutuelle. C’est le principe directeur sous-tendant le Fonds de la société civile pour l’éducation (FSCE), financé par le PME, qui soutient depuis 10 ans les coalitions nationales de l’éducation dans 62 pays.

Riche de l’expérience des initiatives financées par le FSCE, L’Éducation à voix haute fournira un soutien accru à un vaste ensemble d’acteurs, notamment des organisations nationales œuvrant au niveau communautaire et sur le terrain dans les pays en développement partenaires du PME, ainsi que des alliances de la société civile transnationales.

L’organisation Oxfam IBIS est l’agent partenaire du PME pour ce fonds. Elle jouit d’une expérience de plus de 50 ans en matière d’aide aux groupes de la société civile dans le secteur de l’éducation. L’Éducation à voix haute s’appuiera sur la riche expérience d’Oxfam IBIS en matière de transformation de l’éducation : il s’agit en effet de faire en sorte que les apprenants puissent participer activement à leur propre apprentissage, quel que soit leur statut socioéconomique ; qu’ils soient informés de leurs droits, qu’ils apprennent les valeurs démocratiques et puissent devenir des citoyens actifs et influents auprès des décideurs politiques.

Comment L’Éducation à voix haute soutiendra-t-elle la société civile ?

En finançant l’action d’une société civile informée et active afin de plaider en faveur de l’amélioration de l’éducation et inciter à l’innovation dans le domaine du plaidoyer et de la responsabilité sociale, L’Éducation à voix haute contribuera à la bonne gouvernance des systèmes éducatifs en vue d’obtenir de meilleurs résultats d’apprentissage.

L’Éducation à voix haute soutient ainsi :

  • l’engagement des coalitions nationales de l’éducation dans la planification, le dialogue sur les politiques et le suivi en matière d’éducation ;
  • les efforts nationaux de responsabilité sociale dans le suivi des engagements du gouvernement et la mobilisation des citoyens pour exiger et élaborer des politiques de l’éducation satisfaisant leurs besoins ;
  • le plaidoyer transnational pour un suivi des engagements relatifs au droit à une éducation de qualité.

L’Éducation à voix haute favorise également le renforcement des capacités et l’objectif à long terme de durabilité des bénéficiaires de ses financements.

Appel à propositions

L’Éducation à voix haute vient de publier son premier appel à propositions visant à fournir un soutien continu aux coalitions nationales de l’éducation dans les pays en développement.

Nous publierons deux appels à propositions supplémentaires destinés aux organisations de la société civile et aux alliances transnationales fin 2019 et vers la mi-2020. Nous encourageons les groupes de la société civile à intégrer L’Éducation à voix haute et à proposer leur projet lors des différents appels d’offres.

Le PME et Oxfam IBIS se réjouissent du lancement de ce nouveau fonds, qui permettra d’accroître la contribution de la société civile au renforcement des systèmes éducatifs dans les pays en développement, favorisant par là-même, des résultats d’apprentissage meilleurs et plus équitables pour des millions de filles et de garçons.

 

Laisser un commentaireou
Société civile

Derniers blogs

Tous les blogs
Un nouvel appel à propositions ouvert du 9 décembre 2019 au 31 janvier 2020 pour les projets visant à appuyer les activités transnationales de plaidoyer. Le financement du fonds l'Education à voix...
Alors que les dirigeants du monde se réunissent pour la Conférence annuelle des parties à Madrid, il nous est rappelé que nous devons réorienter l’éducation, afin d'en faire un élément majeur du...
A travers trois propositions claires, Julia Gillard, écrivant à titre personnel, dresse un portrait de ce à quoi devrait ressembler l'architecture de l'éducation dans le monde, si l’on souhaite...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis