Les 12 points clés du rapport sur les résultats 2019 du PME
Le rapport annuel sur les résultats du Partenariat mondial pour l'éducation met en évidence les progrès réalisés par le partenariat dans la mise en œuvre de sa stratégie quinquennale et les domaines nécessitant encore une plus grande attention.
24 juin 2019 par Jo Bourne, Global Partnership for Education|
|
Des élèves de niveau 3 de l'école Sandogo B à Ouagadougou au Burkina Faso. Partenaire du PME depuis 2002, le Burkina Faso a enregistré une forte augmentation du taux d'achèvement du primaire qui est passé de 27 % en 2002 à 64 % en 2017.
CREDIT: GPE/Kelley Lynch

Le PME publie aujourd'hui son Rapport sur les Résultats 2019, un document qui suit de près les progrès du partenariat par rapport à ses buts et objectifs énoncés dans le GPE 2020, sa stratégie quinquennale.

Au cours des prochaines semaines, nous publierons une série de billets de blogs décrivant plus en détail les principaux résultats de ce rapport et les preuves associées, en nous concentrant davantage sur ce que nous pouvons en tirer comme leçon.

Mais d’abord, quels sont les grandes lignes du rapport de cette année ?

Pour rappel les trois principaux objectifs du PME sont centrés sur un apprentissage de meilleure qualité et plus équitable ; et un accès plus facile à l’éducation par le biais de systèmes éducatifs mieux structurés et plus efficaces. Il est donc important de noter que, même si les partenaires du PME s’efforcent d’atteindre ces objectifs, les résultats dépendent d’un large éventail de facteurs qui ne sont pas tous de son ressort.

Les 6 leçons à tirer en rapport aux buts du PME

1. Davantage d'enfants terminent l'éducation de base

On estime que 4,9 millions d'enfants de plus ont achevé l'école primaire et 2,6 millions de plus le premier cycle du secondaire par rapport à l'année précédente. Dans les pays touchés par la fragilité et les conflits, le taux d'achèvement du primaire reste assez bas , mais on note tout de même une progression comparée aux années précédentes.

2. Les écarts de chances entre les enfants issus de pays riches et ceux issus de pays pauvres, et entre enfants vivant en milieu rural et ceux des milieux urbains, sont encore importants mais tendent à se réduire

Dans les pays touchés par la fragilité et les conflits par exemple, 42 enfants issus de milieux ruraux ont achevé le premier cycle du secondaire pour 100 enfants issus des zones urbaines en 2018, contre 39 en 2017. Dans ces mêmes pays, 20 enfants issus des ménages les plus pauvres ont achevé le premier cycle de l'enseignement secondaire pour 100 enfants issus des ménages les plus riches en 2018, contre 18 en 2017.

3. Les pays partenaires du PME mettent en place des systèmes d'évaluation de l'apprentissage plus solides

48 % des pays en développement partenaires disposent désormais d'un système d'évaluation des apprentissages conforme aux normes de qualité, contre 40 % en 2015. La mise en place de ces systèmes est essentielle pour que les gouvernements sachent ce qui contribue à améliorer l'apprentissage, ce qui ne le fait pas et à quels domaines allouer les ressources.

4. La parité entre filles et garçons qui achèvent leurs études s'améliore, mais reste faible au premier cycle de l'enseignement secondaire

La proportion de pays partenaires qui approchent la parité fille-garçons en termes de taux d’achèvement des études est montée à 67 % pour le primaire et à 54 % pour le premier cycle du secondaire.

5. De nombreux systèmes éducatifs sont confrontés à des problèmes d'efficacité

Dans 25 pays partenaires, plus d’un tiers des dépenses de l’éducation couvrent les coûts liés aux redoublements et aux abandons scolaires. De plus, les enseignants ne sont toujours pas répartis de manière équitable sur l’ensemble du territoire, ce qui désavantage certaines régions.

6. Les pays touchés par la fragilité et les conflits font face à des défis plus aigus dans de nombreux domaines

Moins de 70 % des enfants terminent l'école primaire dans les pays partenaires touchés par la fragilité et les conflits, contre près de 77 % pour l'ensemble des pays partenaires. Les disparités entre les sexes et les nombreux obstacles entravant l’accès à l’éducation des filles en particulier, sont plus prononcés dans ces pays. Ils sont également davantage susceptibles d'avoir des classes avec des effectifs importants et moins susceptibles d'avoir des plans d'éducation incluant des stratégies pour surmonter ces contraintes. Les pays touchés par la fragilité et les conflits sont également confrontés à de graves problèmes de mobilisation des ressources nationales pour l'éducation.

Rapport sur les résultats 2019 du PME
Consulter le rapport complet

Les 6 leçons à tirer en rapport aux objectifs du PME

Les 5 objectifs du PME sont centrés sur les leviers du partenariat visant à catalyser les progrès accomplis dans la réalisation de nos objectifs. Les domaines dans lesquels le PME peut avoir l’impact le plus direct sont : la planification et le suivi sectoriels ; le financement et le travail en partenariat.

  1. Les pays partenaires du PME élaborent des plans sectoriels de l'éducation plus solides

100 % des plans sectoriels de l’éducation des pays partenaires respectent désormais les normes en termes de qualité, contre 58 % en 2015. Le soutien du PME à une planification de qualité durant cette période est passé notamment par la mise à disposition des pays partenaires de guides pour la préparation et l'évaluation de plans sectoriels de l’éducation élaborés avec l’Institut international de planification de l’éducation (IIPE) de l’UNESCO, le financement pour la préparation de plans sectoriels de l’éducation, un nouveau processus d’examen de la qualité et les prérequis du modèle de financement du PME concernant la qualité du plan. Néanmoins, un tiers des plans sectoriels de l'éducation, principalement ceux des pays touchés par la fragilité et les conflits, sont jugés « non réalisables », ce qui signifie qu'ils n'incluent pas une analyse suffisante des contraintes financières et des défis de mise en œuvre à surmonter.

2. Des groupes locaux des partenaires de l’éducation de plus en plus inclusifs

59 % des groupes locaux des partenaires de l'éducation impliquent désormais des organisations d'enseignants et 89 % des organisations de la société civile, contre 56 % et 87 % respectivement en 2017. Cela signifie que le dialogue politique et le processus de planification sectorielle dans de nombreux pays partenaires reflètent davantage les points de vue de toutes les parties prenantes.

Une réunion du groupe local des partenaires de l'éducation à Dakar au Sénégal en 2018. Crédit: GPE/Carine Durand
Une réunion du groupe local des partenaires de l'éducation à Dakar au Sénégal, en 2018. Le groupe comprend des représentants d'organisations de la société civile, de groupes de parents et d'organisations d'enseignants.
CREDIT: GPE/Carine Durand

3. Les financements du PME mettent l'accent sur l'apprentissage

En juin 2018, 40 % des financements de mise en œuvre actifs étaient alloués à des activités visant à améliorer l'apprentissage, représentant ainsi un investissement de près de 600 millions de dollars. Des trois objectifs stratégiques du PME, les pays partenaires ont alloué la plus grande part de ce montant au financement de l’apprentissage. En outre, 88 % des financements de mise en œuvre ont soutenu des activités liées à l’évaluation des apprentissages.

4. Le PME apporte un soutien fort aux pays touchés par la fragilité et les conflits

En juin 2018, 65 % de tous les financements de mise en œuvre actifs concernaient des pays touchés par la fragilité et les conflits, conformément à la mission du PME de se concentrer sur les enfants les plus marginalisés. Le PME fournit à ces pays un appui diversifié, notamment à travers trois mécanismes de financement spéciaux, ainsi qu’une aide pour l’élaboration de plans de transition de l’éducation.

5. Le suivi de la mise en œuvre des plans sectoriels de l’éducation peut être amélioré

Le suivi de la mise en œuvre des plans sectoriels de l’éducation est médiocre. Moins de la moitié des pays partenaires ont organisé une revue sectorielle conjointe en 2018 et, à peine plus du quart de ces revues respectait les normes de qualité.

6. Des modalités d'aides mieux harmonisées et alignées aux besoins sont nécessaires

Bien que tous les financements du PME soient alignés sur les plans sectoriels nationaux, les deux tiers utilisent des mécanismes autonomes mal alignés sur les systèmes nationaux. Des modalités mieux alignées sur les besoins nationaux et harmonisées, tant pour les financements du PME que pour le financement et les projets de partenaires donaters du PME, augmenteraient considérablement la capacité du partenariat à contribuer à la réussite de la mise en œuvre des plans sectoriels de l’éducation et partant, au renforcement des systèmes éducatifs.

Prochaines étapes

Les efforts de suivi du rapport sur les résultats complètent les évaluations que le PME a récemment commandées et reçues, telles que celle sur la mise en application d’un partenariat efficace et les évaluations au niveau des pays. Leur but est d’aider le PME à réfléchir à ses succès et opportunités de croissance.

Mis ensemble, ces éléments constitueront la base de discussions importantes à venir, ce d’autant plus que le partenariat commence à jeter les bases de ses prochains plan stratégique et cadre de résultats.

Restez à l'écoute des autres blogs de cette série qui traiteront des résultats clés dans des domaines tels que l'égalité des sexes, les enseignants et les résultats de l'apprentissage dans nos pays partenaires.

Laisser un commentaireou
Suivi et évaluation

Derniers blogs

Tous les blogs
Un nouvel appel à propositions ouvert du 9 décembre 2019 au 31 janvier 2020 pour les projets visant à appuyer les activités transnationales de plaidoyer. Le financement du fonds l'Education à voix...
Alors que les dirigeants du monde se réunissent pour la Conférence annuelle des parties à Madrid, il nous est rappelé que nous devons réorienter l’éducation, afin d'en faire un élément majeur du...
A travers trois propositions claires, Julia Gillard, écrivant à titre personnel, dresse un portrait de ce à quoi devrait ressembler l'architecture de l'éducation dans le monde, si l’on souhaite...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis