Les approches du PME pour renforcer l’éducation et la protection de la petite enfance
L’éducation des enfants constitue un domaine prioritaire pour le mécanisme de Partage de connaissances et d’innovations du PME. Pour qu’un plus grand nombre d’enfants fréquentent des structures préscolaires de qualité dans les pays partenaires, il convient d’élaborer et de partager des solutions ciblées sur les besoins spécifiques des pays en développement.
21 août 2019 par Christin McConnell, Global Partnership for Education|
|
Des élèves assis à même le sol au centre Mnyimbi TuTu à Zanzibar en Tanzanie.
CREDIT: PME/Chantal Rigaud

Ce blog est le premier d’une série de six numéros portant sur les documents de consultation du KIX commandée par le Secrétariat du PME, afin d’informer la conception et la mise en œuvre du mécanisme de Partage de connaissances et d’innovations (KIX). Il souligne également les résultats thématiques pertinents présentés dans le Rapport sur les résultats 2019.

Des données probantes montrent clairement que les investissements dans l’éducation sont les plus efficaces, et produisent les résultats les plus équitables, lorsque ceux-ci ciblent les premières années de l’enfance.

Nous savons que l’éducation des jeunes enfants est un des meilleurs investissements pour préparer les enfants à l’apprentissage et leur permettre de s’épanouir tout au long de leur scolarité et au-delà. Sans accès à une éducation de bonne qualité, équitable et inclusive, ces enfants risquent d’être laissés pour compte, ce qui risque de limiter leur capacité à apprendre et à s’épanouir à l’école et plus tard dans leur vie.  

Pourtant les taux d’accès à l’éducation demeurent faible, en particulier pour les enfants les plus défavorisés, et le besoin de renforcer les capacités et connaissances des pays pour leur permettre de proposer une protection et une éducation de la petite enfance de qualité (EPPE) est urgent. C’est un aspect que le KIX du PME se propose de traiter dans les prochains mois.

Le PME effectue un suivi des progrès en matière d’enseignement préscolaire

Si le sous-secteur de l’éducation et la protection de la petite enfance (EPPE) a connu une croissance rapide à travers le monde, le taux d’accès à l’éducation dans les pays en développement pour les enfants défavorisés et marginalisés demeure bien en-deçà de celui des classes économiques supérieures. L’indicateur 6 du cadre de résultats du PME suit les progrès en matière d’accès à l’enseignement préscolaire au moyen du taux brut de scolarisation dans le préscolaire.

L’accès à l’EPPE a connu une hausse dans les pays partenaires du PME, avec un taux de scolarisation global de 38 % aujourd’hui, contre tout juste 19 % en 2002.

Il faudra cependant redoubler d’efforts pour atteindre la cible 4.2 de l’Objectif de développement durable 4, soit l’accès de tous à un enseignement préscolaire de qualité.

Étendre les programmes d’EPPE dans les pays en développement

Tandis que les pays continuent de développer l’accès à l’enseignement préscolaire, il sera primordial que ceux-ci trouvent des modèles de programme adaptés à leur contexte et susceptibles d’être déployés à grande échelle tout en restant de bonne qualité.

Les pays devront pratiquer l’apprentissage entre pairs et adapter les bonnes pratiques des uns et des autres en développant leurs programmes d’EPPE. Des recherches et innovations supplémentaires seront nécessaires pour alimenter la concertation sur les politiques, les processus de budgétisation et de planification, ainsi que la mise en œuvre.

Par ailleurs, l’accès à un enseignement préscolaire de qualité pour tous nécessitera un développement rapide en termes de financements nationaux et internationaux.

Heureusement, un corpus de biens publics mondiaux en plein développement, qui comprend des outils, méthodes, cadres, normes en termes de données probantes, ressources et activités, est à la disposition des pays pour planifier et mettre en œuvre un enseignement préscolaire de qualité.

Document de consultation pour le KIX.

L’EPPE est un des domaines prioritaires du Partage de connaissances et d’innovations du PME

La conception du mécanisme de Partage de connaissances et d’innovations (KIX) du PME, comprenait un document de consultation sur l’EPPE permettant d’établir une cartographie des connaissances, lacunes et opportunités existantes. Un des avantages du document est qu’il consolide les outils et la recherche existants dans le domaine de l’EPPE, tout en mettant facilement ces informations à la disposition des pays.

J’aimerais vous remercier de m’avoir envoyé ce type de document qui comprend tant d’informations merveilleuses sur l’EPPE… Cela constituera une base de données tangibles pour le Ministère, notamment pour toutes les parties prenantes travaillant à l’EPPE au sein du gouvernement et dans le secteur privé… pour nos références, notre pratique et notre utilisation dans la mise en œuvre des programmes d’EPPE dans notre pays.
Safia Ali Rijaal, Directrice de l’Enseignement préscolaire et primaire au sein du Ministère de l’Éducation de Zanzibar

Le document sur l’EPPE détaille les opportunités de KIX dans 5 domaines :1

  1. La planification et l’allocation des ressources
  2. Les normes des programmes et les programmes d’enseignement
  3. Les enseignants et les différents intervenants dans l’EPPE
  4. Les familles et les communautés
  5. La collecte des données, le suivi et l’évaluation.

Compte tenu des efforts du PME pour renforcer la planification et l’analyse sectorielles, nous privilégions ici le premier domaine, mais n’hésitez pas à consulter la totalité du document pour en savoir plus sur les biens publics mondiaux, les lacunes et difficultés persistantes et les opportunités relatives à l’ensemble des 5 domaines. 

Besoin de davantage d’outils, de financements et de renforcement des capacités pour l’EPPE

Nous savons que la planification systémique de l’EPPE constitue un véritable défi pour les pays en développement. Il s’agit en effet de la planification sectorielle de l’éducation, de l’allocation des ressources et de la mise en œuvre des services. La planification de l’EPPE peut poser davantage de difficultés que pour d’autres aspects du secteur, compte tenu de la variété des modèles de prestation de service, des différents programmes d’enseignement, des degrés variés de supervision des pouvoirs publics et du niveau relativement faible des dépenses publiques, tous ces éléments étant susceptibles de présenter une complexité croissante dans les contextes de fragilité et de conflit.

Comme le souligne le document, il existe un ensemble d’outils et de ressources en vue d’informer la planification de l’EPPE, notamment un chapitre qui y est dédié dans le Guide méthodologique pour l’analyse sectorielle de l’éducation et un futur MOOC (cours en ligne) de 5 semaines sur le renforcement de la planification du sous-secteur préscolaire (en anglais).

Plusieurs autres outils régionaux et internationaux existent pour aider les pays en développement partenaires à chiffrer leurs programmes d’EPPE et à en prévoir le développement et l’amélioration.

Malgré ces outils, les parties relatives à l’EPPE dans les analyses et les plans sectoriels de l’éducation démontrent souvent des lacunes, et le sous-secteur du préscolaire dans les pays concernés manque souvent des ressources suffisantes pour budgétiser, planifier et gérer des systèmes d’EPPE très performants.

En partenariat avec l’UNICEF, l’Initiative pour un meilleur apprentissage des jeunes enfants à grande échelle (BELDS) du PME, actuellement en cours, répond également à la nécessité des pays de renforcer leur offre en termes d’EPPE. La BELDS vise à renforcer l’EPPE au sein de la planification et de la budgétisation sectorielles en développant les capacités de l’EPPE dans quelques pays pilotes, ainsi qu’un ensemble d’outils au niveau mondial.

Outre ces initiatives, les partenaires de l’EPPE devront poursuivre leur collaboration afin de revoir les outils de planification actuels et de fournir un renforcement des capacités supplémentaire. Il s’agira de faire des programmes d’éducation des jeunes enfants de qualité une réalité partout dans le monde.

Les pays en développement partenaires impliqués dans le processus de consultation pour le KIX ont souligné la faiblesse des budgets intérieurs pour le cycle préscolaire, qui a pour conséquence un manque de financements pour la rémunération des enseignants, le matériel, les infrastructures, la formation et les autres besoins essentiels.

Même avec un plan sectoriel de l’éducation solide en matière d’EPPE, l’enseignement préscolaire est susceptible de manquer de financement et/ou de volonté politique pour sa mise en œuvre. Des lacunes en matière de connaissances et d’outils demeurent, au niveau international, en ce qui concerne les options de financement et de plaidoyer de haut niveau pour un financement accru de l’EPPE, ce à quoi s’attèlera le KIX.

Avec la soumission des propositions pour l’appel à propositions international du KIX au 1er octobre – et l’appel régional en avril/mai 2020 –, il sera passionnant de voir comment les investissements du KIX apporteront un développement tangible des capacités, une aide à la recherche et des pratiques innovantes dans le but d’aider les pays à proposer un enseignement préscolaire de qualité et équitable à grande échelle.

En outre, les Centres régionaux du KIX constitueront l’occasion pour les pays d’apprendre de leurs pairs sur les approches innovantes permettant de renforcer l’EPPE.

Ce blog s’appuie sur le document relatif au KIX et à l’EPPE rédigé par Frances Aboud et Kerrie Proulx.

 

  1. Adapté du nouveau Cadre conceptuel sur l’enseignement préscolaire de l’UNICEF
Laisser un commentaireou

Derniers blogs

Tous les blogs
Le gouvernement du Guyana, soutenu par le Partenariat mondial pour l’éducation (PME), réalise de grands progrès pour améliorer l’éducation de la petite enfance et réduire les disparités en matière d’...
La Journée internationale de la fille est célébrée le 11 octobre de chaque année.
Ce n’est que lorsque l’égalité des sexes fera partie de l’ADN des systèmes éducatifs que nous pourrons obtenir des résultats d'apprentissage plus équitables en faveur des filles.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis