Papouasie-Nouvelle-Guinée : une bonne base en lecture est essentielle pour l’apprentissage des enfants
15 mai 2019 par Secrétariat du GPE||
Grâce au soutien du Partenariat mondial pour l’éducation (GPE), le gouvernement de Papouasie-Nouvelle-Guinée aide les enfants à acquérir de bonnes compétences en lecture qui leur permettront d’accroître leurs chances de réussite scolaire et d’apprentissage sur le long terme.

La Papouasie-Nouvelle-Guinée (PNG) est un pays diversifié où sont parlées 840 langues réparties au sein d’une population de 7 millions d’habitants, ce qui pose plusieurs difficultés au système éducatif.

Près d’un tiers de la population du pays est analphabète et vit principalement en zone rurale. De plus, selon l’évaluation de l’apprentissage précoce de la lecture menée en 2010, seuls 3 élèves sur 10 pouvaient lire quelques phrases au bout de trois années de scolarité.

Pour traiter ce problème, le GPE a joué un rôle clé en réunissant les partenaires de l’éducation. Il s’agissait d’améliorer la planification sectorielle, d’identifier les principales difficultés, d’analyser la situation sur la base de données et de garantir un financement extérieur de l’éducation axé sur les priorités définies dans le plan de l’éducation du pays. En finançant les éléments stratégiquement essentiels du plan, le GPE a ainsi permis de garantir que les investissements opérés dans le secteur de l’éducation de la PNG produisent des résultats.

L’amélioration des compétences en lecture fut identifiée comme un domaine clé devant être pris en compte par le plan couvrant la période 2010-2019. Selon ce plan, le manque de matériel de lecture et d’enseignants formés faisait partie des principales difficultés réduisant la qualité de l’éducation en PNG.

C’est pourquoi le GPE et la Banque mondiale ont travaillé aux côtés du gouvernement pour lancer READ PNG en 2011, un programme en faveur de l’amélioration de l’enseignement et de l’apprentissage des compétences en lecture en maternelle et au primaire. Grâce à ce programme, les enfants ont davantage l’occasion de pratiquer la lecture, les enseignants ont les outils et connaissances adéquats pour les y aider, ainsi que pour tester régulièrement les performances de leurs élèves.

Une bibliothèque dans la classe contribue à développer les compétences en lecture

Pour accroître rapidement la disponibilité des matériels de lecture et exposer de façon continue les enfants aux livres, plus de 21 700 bibliothèques de classe ont été créées dans les écoles maternelles et primaires* dans l’ensemble des 22 provinces de la PNG, avec le soutien de READ PNG.

L'éducation en Papouasie-Nouvelle-Guinée

Ces bibliothèques, gérées par l’enseignant de la classe, offrent un environnement propice où les élèves peuvent facilement emprunter des livres, encourageant ainsi la lecture en dehors de la classe.

Compte tenu du nombre de langues parlées en PNG, des livres dans les langues locales ont été livrés à près de 15 000 salles de classe sur l’ensemble du territoire national.

Ces livres améliorent l’apprentissage des enfants qui ne parlent pas les principales langues du pays et sont issus des groupes les plus défavorisés, principales cibles du soutien du GPE.

Toutes les écoles ont ainsi reçu des livres adaptés en langues locales, et du matériel de lecture non-spécifique à une langue en particulier.

Par ailleurs, des kits d’apprentissage constitués de petites ardoi-ses, de cartes, de perles, de blocs et cubes de construction, ainsi qu’un ensemble de posters ont été fournis dans 22 200 salles de classes. Plus de 820 000 élèves peuvent en bénéficier.

Soutenir les enseignants pour améliorer l’alphabétisme

Si un accès facilité aux livres est important pour encourager les enfants à lire, les enseignants sont essentiels pour aider les élèves à développer de bonnes compétences en lecture. Le GPE a donc soutenu la formation de 25 000 enseignants du primaire sur l’utilisation d’une bibliothèque de classe et la création de leur propre matériel d’apprentissage. Ceci a permis de traiter une des plus importantes failles du système éducatif du pays : le manque de matériel de lecture dans un environnement linguistiquement très diversifié.

Outre les kits d’apprentissage, les enseignants ont reçu des guides sur l’utilisation de la bibliothèque en classe et des échantillons d’activités et de jeux pour encourager les élèves à lire. Les kits d’enseignement et d’apprentissage développés dans le cadre du projet READ PNG ont été distribués à des provinces supplémentaires avec le financement d’autres bailleurs bilatéraux, ce qui a ainsi permis d’étendre le programme.

Selon une enquête, plus de 80 % des enseignants ont participé au programme de formation sur la gestion de bibliothèque de classe, et la plupart ont appliqué les nouvelles stratégies pédagogiques dans leur classe. Ce signe encourageant montre que de nombreux enseignants ont trouvé des moyens d’utiliser les livres de la bibliothèque de la classe pour mener des activités pédagogiques, et que la formation a influencé les pratiques des enseignants dans la classe.

Mesurer les résultats

Afin que les enseignants et les responsables de l’éducation aient les outils adéquats pour mesurer l’apprentissage des enfants, le GPE a aidé le gouvernement à lancer une évaluation de l’apprentissage précoce de la lecture (EGRA). Système internationalement reconnu, l’EGRA est un outil efficace, qui mesure les progrès des élèves dans leur apprentissage de la lecture.

Initialement menée dans quatre provinces, cette évaluation s’est avérée précieuse pour identifier les forces et les faiblesses de l’enseignement et de l’apprentissage de la lecture, ce qui a permis de prendre des mesures correctives adéquates. Les résultats de l’évaluation ont permis la création d’un programme de promotion de la lecture qui a fourni aux enseignants de nouvelles ressources et une formation visant à améliorer la façon dont ils enseignent la lecture.

Plus de 21 700 bibliothèques de classe ont été créées dans les écoles maternelles et primaires des 22 provinces de la PNG grâce au soutien du programme READ PNG.
Plus de 21 700 bibliothèques de classe ont été créées dans les écoles maternelles et primaires des 22 provinces de la PNG grâce au soutien du programme READ PNG.
CREDIT: GPE/Tariq Khan

Un an à peine après la mise en œuvre du programme de promotion de la lecture, les résultats sont prometteurs. Dans la province de Madang, le nombre moyen d’élèves de 3ème année incapables d’identifier un seul son dans un mot a chuté de 22 à 4 %. Dans les Hautes Terres occidentales, il est passé de 35 à 4 %.

Les conclusions de l’EGRA ont également contribué à développer un programme scolaire basé sur de nouvelles normes, actuellement en cours de déploiement. Pour la première fois en PNG, les données de l’éducation ont été utilisées pour développer un nouveau programme scolaire, étape majeure du renforcement du système éducatif du pays.

Un engagement en faveur de l’amélioration de l’éducation

Le gouvernement continue de montrer un ferme engagement en faveur de l’amélioration de l’éducation des enfants, reflété dans l’augmentation des dépenses en matière d’éducation, passées de 20 % du budget national en 2010, à près de 24 % en 2017.

Depuis, le GPE a également contribué à la réactivation du groupe local des partenaires de l’éducation, un forum collaboratif essentiel à la planification conjointe, à l’amélioration de la coordination et à l’échange d’informations entre les partenaires de l’éducation que sont les bailleurs, les OSC locales et les organisations internationales.

Début 2019, la PNG a reçu un nouveau financement de 7,4 millions de dollars du GPE. Ce financement s’appuie sur les progrès accomplis et sera axé sur l’amélioration des résultats de l’apprentissage précoce en maths et en lecture, avec une attention particulière accordée aux provinces affichant une faible performance. Ce financement aidera également à renforcer la formation des enseignants, en particulier celle des enseignantes, et la fourniture de manuels scolaires aux élèves. Il comprend 3,5 millions de dollars issus du fonds à effet multiplicateur du GPE**, qui mobilisera 10,6 millions de dollars en cofinancement additionnel de la part du gouvernement du Japon. Save the Children en sera l’agent partenaire.

Télécharger la version PDF

  1. Le niveau élémentaire en PNG s’étale sur 3 ans, avec une année préparatoire et deux autres années. La langue locale est utilisée comme langue d’enseignement pendant ces 3 ans. Le niveau primaire en PNG dure 6 ans (3e à 8e années) et l’anglais est utilisé comme langue d’enseignement.
  2. Le fonds à effet multiplicateur du GPE est un instrument de financement innovant qui fournit une incitation et des ressources financières pour catalyser des investissements plus nombreux et de meilleure qualité dans l’éducation.
Laisser un commentaireou

Derniers blogs

Tous les blogs
Des pistes de solutions pour mettre fin à la violence dans et autour des écoles.
EduClick est une innovation technologique qui propose des méthodes d’apprentissage alternatives à ceux qui ne peuvent pas accéder à un apprentissage de type formel en raison de conflits armés ou de...
Six illustrations du bon usage de la vidéo dans le développement professionnel des enseignants.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis