Ajouter un commentaire

J'ai rejoint le groupe Afrique2 quand Djibril en assurait la présidence. Djibril me frappa par sa connaisance approfondie des arcanes du PME, par son souci du détail mais également par le charisme qu'il dégageait et le respect avec lequel il me traitait, moi qui venais juste d'arriver et ne connaissais pas grand chose du Partenariat. Je me suis mis à connaître l'homme, et je pense que, de son côté, il a dû faire la même chose vis-à-vis de moi. Mais, au-delà de tout, il me semble que Djibril avait atteint ce niveau d'humanité qui lui permettait de comprendre et de respecter l'autre aisément, et presque naturellement. C'est pourquoi, il était devenu pour moi, pronfondément, un ami, peut-être à son insu. Afrique2 gardera encore longtemps son souvenir. Tous ces témoignages que je lis montrent que Djibril n'aura pas vécu pour rien dans ce monde et qu'il aura laissé derrière lui, en disparaissant, des traces qui continueront de nous inspirer.