Ajouter un commentaire

Doyen Djibril, comme nous aimions l'appeler au sein du groupe Afrique 2, était la colonne vertébrale de notre circonscription. Pour une intervention lors des réunions du PME, il fallait recourir à son avis car il ne pardonnait pas les écarts de langage et les prises de position qui ne correspondaient pas à sa vision du Partenariat. Il nous a beaucoup édifié sur le sens du "Partenariat" au sein du GPE et a toujours milité pour un respect mutuel entre tous les partenaires du GPE. Au-delà de ses qualités d'homme de rigueur dans le travail, il avait aussi ses défauts. En effet, je me rappelle ses prises de positions lors de la réunion au Cambodge où il m'avait choqué lors de nos discussions au sein du groupe Afrique 2. Mais en sa qualité de sage, il m'avait approché et s'est excusé. Je lui suis infiniment reconnaissant car j'ai beaucoup appris de lui de son humilité à reconnaitre ses torts. Il importe qu'un Livre de condoléances soit ouvert en sa mémoire lors de la prochaine réunion du Conseil d'administration au Kénya ainsi lors des réunions des groupes constitutifs prévues au cours de cette année; ce serait notre façon de lui rendre hommage. Son ombre planera à jamais sur le Partenariat mondial pour l'éducation en général et sur le groupe Afrique 2 en particulier. Daigne l’Éternel l'accueillir dans son Royaume ! Amen!!!