Zoom sur...

Axé sur l’amélioration de l’enseignement primaire, ce financement soutiendra également le renforcement de la gouvernance et l’utilisation des données sur le terrain dans cinquante d’établissements...
Cabo Verde, le Cambodge, les Comores le Tchad et la Somalie (Somaliland) vont bénéficier de nouveaux financements du Partenariat pour l’éducation (GPE) pour un total de plus de 45 millions de dollars...
En Août 2017, le Secrétariat du Partenariat mondial pour l'éducation a approuvé un financement de 200 000 dollars pour permettre aux Comores de développer un nouveau programme d'éducation.

L'éducation aux Comores

Le gouvernement considère l'éducation comme jouant un rôle important et décisif dans le développement politique, économique et social des Comores.

Des progrès ont été accomplis au cours des années pour renforcer le système éducatif et assurer l'accès à une éducation de qualité à tous les enfants du pays. Cependant, malgré un accès accru à tous les niveaux d'éducation, de nombreux défis demeurent à ce jour, notament les taux élevés de redoublement et d'abandon au niveau du primaire et du secondaire, les mauvais résultats d'apprentissage, les taux élevés d'analphabétisme, la mauvaise gestion des ressources humaines et la forte dépendance vis-à-vis de l'aide étrangère.

Le plan intérimaire du secteur de l’éducation vise à relever ces défis et à stimuler les efforts dans le secteur de l'éducation au cours de la période 2013-2017. Ses objectifs concernent sept domaines d'intervention, notamment :

  1. La petite enfance :
    • Sensibilisation des parents et éducation portant sur les soins destinés aux enfants entre 0 et 3 ans.
    • Augmentation et diversification des opportunités d'offre préscolaire.
    • Amélioration des guides et manuels pour une transition d'un cycle préscolaire de trois ans à un cycle de deux ans.
  2. École primaire :
    • Développement de l’accès par un programme de construction et rénovation et stimulation de la demande par la distribution de kits et d’uniformes scolaires.
    • Extension de l’accès aux enfants handicapés par la sensibilisation, le développement d’une base de données relative aux handicapés et la formation des enseignants au soutien des enfants dans des salles de classe spécialisées.
    • Amélioration de la qualité des enseignants et des résultats de l’apprentissage par la révision des programmes scolaires, la distribution de manuels et de matériel pédagogique et la fourniture d'une formation sur les méthodes d'évaluation et de soutien scolaire.
    • Développement et mise en œuvre d’un système national d’évaluation des acquis afin d’évaluer la qualité de l’apprentissage.
  3. Alphabétisation :
    • Développement de politiques, stratégies et procédures en matière d’alphabétisation.
    • Développement de programmes scolaires, de manuels et de matériels pour les enseignants et les élèves impliqués dans les services d’alphabétisation.
  4. Cycle secondaire :
    • Développement de manuels, de brochures et de guides pour les disciplines de base du secondaire.
    • Construction et rénovation d’écoles et de salles de classe afin d’améliorer les installations et les infrastructures.
    • Poursuite de la formation des enseignants et des chefs d'établissement.
  5. Enseignement technique et formation professionnelle :
    • Développement d’un cadre juridique et réglementaire afin de guider le réseau des partenaires.
    • Extension des services afin d’aider les enfants et les jeunes qui quittent l'école à se qualifier pour un emploi.
    • Promotion des partenariats public-privé afin de garantir la pertinence de l’enseignement technique et de la formation professionnelle adaptée aux besoins du marché.
  6. Enseignement supérieur & recherche scientifique :
    • Fourniture d’une structure afin d’identifier les secteurs et d’effectuer un suivi des diplômés pour faciliter la correspondance entre professionnels et besoins du marché.
    • Développement d’une politique nationale de la recherche, amélioration de la documentation scientifique et technique, et organisation de conférences, séminaires et symposiums relatifs à la recherche, qui seront autant d'indicateurs de performance.
  7. Gestion sectorielle :
    • Renforcement de la gestion et gouvernance sectorielles au moyen d'infrastructures informatiques et de systèmes d’information en matière de statistiques, d’élaboration de la carte scolaire et de ressources humaines.
    • Offre de formations en informatique, statistiques, planification et économie de l’éducation.

Source : Plan sectoriel de l'éducation 2013-2017. Comores

Financements

Tous les montants sont en dollars US.

Type de financement Années Allocations Décaissements Agent partenaire
Mise en oeuvre d'un programme 2018-2020 2 300 000 - UNICEF
2013-2018 4 600 000 4 126 261 UNICEF
Préparation d'un plan sectoriel 2012 150 000 150 000 UNICEF
Préparation d'un programme 2016 444 274 352 099 UNICEF
  TOTAL 7 494 274 4 628 360  

Données

Source : Banque mondiale - Données sur l'éducation
Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Accès

Taux d’achèvement du primaire

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire

Taux d’enfants non scolarisés en âge du primaire

Taux d’adolescents non scolarisés en âge du 1er cycle du secondaire

Taux brut d’inscription au préscolaire

Indice de parité entre les sexes pour le taux d’enfants non scolarisés – Primaire et 1er cycle du secondaire

Dépenses publiques pour l’éducation en % du PIB

Dépenses publiques pour l’éducation en % des dépenses publiques (%)

Ratio élèves/enseignants formés

Enseignants formés

Le GPE aux Comores

Le financement du GPE de 4,6 millions de dollars soutient la mise en œuvre du Plan intérimaire du secteur de l’éducation. Le programme est axé sur l’accès, la qualité et la gestion sectorielle.

Les trois composantes du programme du GPE sont les suivantes :

  1. Augmentation de l’accès et amélioration du taux de rétention des élèves par :
    • la rénovation des infrastructures au niveau primaire et l'élaboration de la carte scolaire
    • l’augmentation de l’accessibilité aux écoles pour les enfants vulnérables et handicapés
    • la réduction du taux de redoublement.
  1. Amélioration de la qualité de l’éducation par :
    • l’achat de manuels scolaires et de matériels de formation
    • la gestion du système et des tests standardisés
    • le renforcement des inspections et de la supervision pédagogique.
  2. Renforcement de la gestion sectorielle et du suivi et évaluation par :
    • le renforcement des systèmes d'information et de statistiques
    • la planification budgétaire, la budgétisation et le suivi et évaluation.

Le ministère de l’Éducation mène ce programme en partenariat avec la France, agence de coordination, et l'UNICEF, agent partenaire (responsable du financement du GPE).

Source : Document de programme. Comores

Résultats

Le financement du GPE de 4,6 millions de dollars a contribué aux résultats suivants dans le secteur de l'éducation :

  • Le taux de redoublement est passé de 24,2 % en 2014 à 16,5 % en 2017,
  • Le projet compte 121 517 bénéficiaires directs, dont 48 % de filles,
  • 58 salles de classe ont été réhabilitées,
  • Plus de 727 élèves handicapés déjà inscrits dans les écoles primaires ont reçu un soutien approprié et plus de 300 nouveaux inscrits ont désormais accès à l'école,
  • 1 002 enseignants de 334 écoles, 57 superviseurs et directeurs d'écoles, et 30 agents de santé ont été formés sur la meilleure façon de soutenir les élèves handicapés,
  • Des manuels scolaires et des outils pédagogiques destinés aux enfants en âge préscolaire ont été adaptés et adoptés,
  • 113 000 élèves de maternelles ont reçu des manuels scolaires nouvellement adaptés et 58 000 élèves du primaire ont reçu des manuels de mathématiques et de français,
  • Les bureaux de l'Inspection nationale de l'éducation et du Département de la planification ont été réhabilités,
  • 4 403 enseignants ont été formés,
  • 23 types d'outils pédagogiques, comprenant notamment des manuels scolaires et des guides pour la maternelle et le primaire, ont été élaborés,
  • 250 superviseurs et facilitateurs de l'éducation ont été formés,
  • Une base de données sur les numéros d'identification des différentes écoles est disponible dans toutes les directions de planification de la commission chargée de l'éducation (CEAI).

Source : Rapport annuel sur l’état d’avancement de la mise en oeuvre, juillet 2016-juin 2017, UNICEF Comores

Dernière mise à jour 26 mai 2018