L'éducation aux Comores

Le secteur de l’éducation aux Comores souffre de difficultés liées à la mise en place incomplète de la réforme de la décentralisation initiée en 2011, puisque l’on observe à ce jour des dysfonctionnements persistants dans la coordination de la mise en œuvre et du suivi de la politique éducative nationale. Ces dysfonctionnements sont liés notamment au manque de clarté dans la définition et l’application des rôles et responsabilités de chaque entité du niveau central au niveau des îles, et plus localement encore.

Le gouvernement de l’Union des Comores a développé un plan de transition du secteur de l’éducation (PTSE) couvrant la période allant des années 2017/18 à 2019/20. Celui-ci a été validé en conseil des ministres et endossé par les partenaires en octobre 2017.

Le PTSE couvre l’ensemble du secteur, et propose des stratégies clées pour le renforcement de la gouvernance et du pilotage du secteur, ainsi que pour l’amélioration de l’accès et de l’équité, de la qualité et de la pertinence du système. Il a été élaboré à partir des données du RESEN conduit en 2012, des données scolaires annuelles de la période 2013-2015, et d’une analyse institutionnelle et des performances du système conduite en 2016 avec l’appui du Pôle de Dakar (UNESCO-IIPE) qui a permis de confirmer les défis identifiés avec le RESEN 2012.

Blogs et actualités

Une école avant le cyclone au Mozambique. Credit: GPE/Arnaldo Langa
29 avril 2019
À la suite du cyclone Kenneth qui a frappé les Comores et le Mozambique ce weekend dernier, nous exprimons nos plus sincères condoléances aux familles des victimes et à tous ceux qui ont souffert de...
Des élèves à l'entrée de l'Ecole d'application d'Itsambouni à Moroni aux Comores, en octobre 2016. Crédit: GPE/Adrien Boucher
23 avril 2019
Lancée il y’a deux semaines, la campagne statistique scolaire pour l’année 2018-2019 aux Comores, entre dans sa dernière phase. Cette campagne s’inscrivait dans la deuxième phase du programme financé...
Des élèves dans leur salle de classe à l'école de Coulée à Moroni aux Comores. Crédit: GPE/Adrien Boucher
19 novembre 2018
A l'occasion de la journée internationale des droits de l’enfant, le représentant de l’UNICEF aux Comores dresse un état des lieux des avancées du pays dans des domaines telles que la santé et l’...

Dernier financement

Un conte populaire est utilisé pour raconter une histoire et mieux expliquer la leçon aux élèves. Comores

CREDIT: GPE / Adrien Boucher
Objectif de développement: accroître l’accès et améliorer le taux de rétention des élèves par la rénovation des infrastructures, l’amélioration de l’accessibilité aux écoles pour les enfants vulnérables et handicapés et la réduction du taux de redoublement.
Allocation:2 300 000 $US
Années:2018-2021
Agent partenaire:UNICEF
Décaissements:105 849 $US

Le projet de transition de l’éducation en Union des Comores (PTEUC), financé par un financement du GPE de 2,3 millions de dollars, combine des interventions à l'échelle nationale avec des innovations testées sur un échantillon d’établissements (50 écoles primaires publiques réparties sur les trois îles, représentant 15 % du total d’écoles primaires du pays) ou sur une zone géographique (l’île de Mohéli).

Le projet est axé sur l'enseignement primaire et comprend les éléments suivants :

Composante I. Gouvernance et Pilotage

  1. Développement des capacités de gouvernance au niveau de la base à titre expérimental à travers 50 projets d’écoles (écoles publiques visées uniquement). Les résultats attendus au niveau des écoles ciblées incluent l’augmentation de 15 points des scores moyens aux tests d’apprentissage en français et mathématiques, l’augmentation de 6 points des taux de rétention, et la réduction de 5 points des taux de redoublement.
  2. Amélioration de l’utilisation des données scolaires au niveau national par l’appui aux opérations nécessaires à la production des annuaires statistiques ; et le développement d’une culture commune de pilotage en formant les différents acteurs à la base, au niveau des 50 écoles pilotes, à l’utilisation des données statistiques recueillies pour informer leurs décisions.
  3. Amélioration de la gestion comptable au niveau des quatre Directions des affaires financières (du ministère et des trois commissariats des îles), ainsi que le renforcement du pilotage et du suivi du PTSE (organisation des revues sectorielles annuelles) et du projet GPE (mise en place de quatre points focaux dans les structures administratives nationales). L’organisation d’une évaluation de type PASEC en 2020, faisant suite à celle conduite en 2017 sous le projet GPE, est également incluse ici.

Financements

Tous les montants sont en dollars US.

Type de financement Années Allocations Décaissements Agent partenaire  
Mise en œuvre du programme 2018-2021 2 300 000 105 849 UNICEF
2013-2018 4 600 000 4 582 599 UNICEF Rapport d'achèvement
Préparation d'un plan sectoriel 2012 150 000 150 000 UNICEF
Préparation d'un programme 2017 200 000 UNICEF
2016 444 274 352 099 UNICEF
  TOTAL 7 694 274 5 190 547    

Évolution du secteur éducatif

Les graphiques ci-dessous montrent l'évolution générale dans le secteur de l'éducation du pays. Téléchargez ce PDF pour visualiser les progrès du pays concernant les 16 indicateurs du cadre de résultats suivis par le Secrétariat du GPE.

Accès

Taux d’achèvement du primaire

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire

Taux d’enfants non scolarisés en âge du primaire

Taux d’adolescents non scolarisés en âge du 1er cycle du secondaire

Taux brut d’inscription au préscolaire

Indice de parité entre les sexes pour le taux d’enfants non scolarisés – Primaire et 1er cycle du secondaire

Dépenses publiques pour l’éducation en % du PIB

Ratio élèves/enseignants formés

Enseignants formés

Source : Banque mondiale - Données sur l'éducation
Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Dernière mise à jour 14 mai 2019