République démocratique du Congo

République démocratique du Congo

Zoom sur...

Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel a lancé à Kinshasa, le Projet d’amélioration de la qualité de l’éducation (PAQUE). Des partenaires regroupés au sein du Partenariat...
Au cours d’un dialogue communautaire sur l’éducation de qualité en RDC organisé à Kinshasa, la Coalition Nationale de l’Éducation Pour Tous (CONEPT) a appelé le gouvernement à augmenter le...
Sur les 65 pays partenaires du GPE, 28 sont touchés par la fragilité ou les conflits et accueillent 63 % des enfants déplacés dans le monde. Le nouveau cadre de mobilisation et d’allocation de...

L'éducation en République démocratique du Congo

La République démocratique du Congo a fait d'importants progrès dans le secteur de l'éducation. Par exemple, le taux d'achèvement au niveau du primaire a considérablement augmenté, passant de 29 % en 2002, à 70 % en 2014. Pourtant, il reste l'un des pays avec le plus grand nombre d'enfants non scolarisés.

On estime que 3,5 millions ou 26,7 % des enfants en âge de fréquenter le primaire ne sont pas scolarisés. Parmi eux, 2,75 millions vivent dans des zones rurales. En outre, le secteur est confronté à un large éventail de défis en termes de qualité, de gouvernance et de disparités.

Afin de relever ces défis, la République démocratique du Congo a mis au point son plan sectoriel de l'éducation pour la période 2016-2025 en mettant l'accent sur l'élargissement de l'accès et de l'équité, l'amélioration de la qualité de l'apprentissage et l'amélioration de la gouvernance et de la gestion dans le secteur.

Les trois objectifs stratégiques du plan sectoriel de l'éducation (PSE) 2016-2025 sont les suivants :

  1. Promouvoir un système d'éducation équitable pour la croissance et l'emploi en :
    • Permettant à tous les enfants de bénéficier d'une éducation primaire gratuite, combinée à des mesures spécifiques pour les populations défavorisées et les enfants ayant des besoins spéciaux
    • Préparant l'extension progressive de l'éducation de base à 8 années d'étude
    • Adaptant l'apprentissage pour promouvoir l'intégration sociale des jeunes.
  2. Créer un environnement qui renforce les systèmes éducatifs de qualité en développant des mécanismes de suivi et d'assurance qualité,
  3. Développer un environnement éducatif propice à un apprentissage de qualité, grâce à la fourniture de matériel et d'équipement d'apprentissage pour les élèves et des formations pour les enseignants. Améliorer la transparence et l'efficacité de la gouvernance et de la gestion du secteur en :
    • Établissant des normes et des mécanismes transparents pour la gestion des ressources
    • Favorisant une gestion efficace et équitable à tous les niveaux, grâce à une meilleure organisation des partenariats, à la décentralisation, la déconcentration et la participation de la communauté et de la société civile

Le financement public de l'éducation a considérablement augmenté, passant de 9 % des dépenses publiques en 2010 à 18 % en 2014. Au cours du processus d'approbation du nouveau plan sectoriel, le gouvernement s'est engagé à porter la part de son budget allouée à l'éducation à 20 % d'ici 2018, et de le maintenir à ce niveau jusqu'en 2025.

En RDC, l'agence de coordination est l'UNICEF. Le groupe local des partenaires de l'éducation (GLPE) est présidé par le Ministère de l'éducation, et composé de partenaires de développement (Belgique Technical Co-operation, AFD, DFID, UNICEF, USAID, Banque mondiale et UNESCO) et la société civile.

Financements

Tous les montants sont en dollars US.

Type de financement Années Allocations Décaissements Agent partenaire
Mise en oeuvre d'un programme 2016-2021 100 000 000 - BIRD
2013-2017 100 000 000 100 000 000 BIRD
Préparation d'un plan sectoriel 2015 237 875 87 102 BIRD
Préparation d'un programme 2015 321 750 249 808 BIRD
  TOTAL 200 559 625 100 336 910  

Données

Source : Banque mondiale - Données sur l'éducation
Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Accès

Taux brut de scolarisation au primaire (%)

Taux d’achèvement du primaire (%)

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire (%)

Taux d’enfants non scolarisés (%)

Financement domestique

Dépenses publiques pour l’éducation en % du PIB (%)

Dépenses publiques pour l’éducation en % des dépenses publiques

Dépenses publiques pour l’éducation primaire en % des dépenses publiques pour l’éducation

Enseignants

Ratio élèves/enseignants formés

Pourcentage d’enseignants formés (%)

Le GPE en République démocratique du Congo

Une élève d'une école pour déficients visuel en République démocratique du Congo. Crédit : GPE/Guy Nzazi

Un financement de 100 millions de dollars a été approuvé pour la période 2017-2021. Ses objectifs sont les suivants :

  1. Améliorer la qualité de l'apprentissage dans l'enseignement primaire en développant un environnement éducatif propice, en :
    • renforcçant le système éducatif de la petite enfance, afin d'offrir un enseignement de qualité, incluant des normes et des mécanismes d'assurance de la qualité,
    • renforçant l'efficacité des enseignants grâce à la formation, le soutien et une meilleure gestion des enseignants
    • soutenant la chaîne d'approvisionnement en matériel d'apprentissage et d'enseignement pour améliorer l'alphabétisation et la numératie au cours des premières années de l'enseignement primaire, et renforcer la durabilité de la chaîne d'approvisionnement en livres scolaires.
  2. Renforcer la gestion du secteur en améliorant la connaissance du rendement du secteur et en créant des systèmes de responsabilisation en :
    • Institutionnalisant l'évaluation standardisée du niveau d'apprentissage des élèves
    • Institutionnalisant la responsabilisation dans la chaîne de soutien administratif et pédagogique grâce à une approche de financement axée sur le rendement.
    • Apportant un soutien à l'éducation des filles.
  3. Renforcer la gestion du secteur et promouvoir une plus grande responsabilisation en introduisant de nouvelles pratiques de gestion au niveau local.
  4. Source : World Bank project appraisal document. March 2016

Résultats

L'action du gouvernement (national et local) et des partenaires de développement, rendue possible grâce au financement de 100 millions de dollars du GPE, a permis d'obtenir les résultats suivants :

  • Le taux net d’inscriptions dans le primaire était de 85 % à l'Équateur et de 80 % au Kasai-Occidental à la clôture du projet,
  • L'indice de parité entre les sexes est de 0,87 à l'Equateur et de 0,93 à Kasai-Occidental à la clôture du projet,
  • 858 salles de classe supplémentaires pour le primaire ont été construites ou réhabilitées, 141 nouveaux blocs de latrines ont été construits et 101 nouveaux points d'eau ont été installés
  • 141 écoles ont reçu du mobilier scolaire dont 20 966 pupitres, 858 bureaux d'enseignants, 1 353 chaises d'enseignants, 333 étagères, 278 bureaux pour directeurs d'écoles et 268 chaises pour directeurs d'écoles,
  • 32 975 enseignants du primaire qualifiés supplémentaires suite à une formation continue dont ils ont bénéficié,
  • 83 % des clusters scolaires dans la province de Kasai et 74 % dans la province de l'Equateur ont organisé 3 réunions pédagogiques inter-écoles par an,
  • 22 424 791 manuels scolaires (de français, maths, sciences, éducation civique) et des guides pédagogiques ont été distribués dans le pays,
  • Dans la province de l'Équateur, le pourcentage de « bureaux gestionnaires de proximité » fonctionnant selon les normes réglementaires est passé de 65 % en 2013 à 81 % en 2017; dans le Kasaï-Occidental, il est passé de 65 % en 2013 à 82 % en 2017,
  • 82 % des écoles ont des comités de gestion scolaire qui se réunissent tous les trimestres dans l'Equateur et dans le Kasaï-Occidental,
  • 33 380 inspecteurs, chefs d'établissement et enseignants ont reçu des formations en présentiel et devaient refaire la formation dans leurs écoles respectives en utilisant les 248 000 modules de formation.

Source : World Bank Implementation Completion and Results Report. August 2017

Dernière mise à jour 30 décembre 2017