L'éducation en Guinée

Le Document de stratégie de réduction de la pauvreté (DSRP) de la Guinée identifie l’éducation et la formation comme des secteurs prioritaires et définit quatre priorités nationales en matière d’éducation :

  • la poursuite des efforts sur la voie de la scolarisation primaire pour tous et le développement de l’éducation de base, tout en réduisant les disparités.
  • l’amélioration de la qualité et de la pertinence de l’enseignement et de l’apprentissage à tous les niveaux.
  • le développement de meilleurs programmes et formations pour l’enseignement technique, la formation professionnelle et l’enseignement supérieur, en cohérence avec les besoins économiques du pays.
  • le renforcement de la gouvernance dans le secteur éducatif par l'amélioration de l'efficacité en matière de gestion du système et le renforcement du processus de décentralisation.

La Guinée a accompli des progrès remarquables au cours des dernières années, particulièrement en termes d'augmentation de l'accès à l'éducation. Le secteur éducatif demeure cependant confronté à de nombreuses difficultés quant à l’accès, l'efficacité, la qualité et l’équité.

Le Plan de transition de l'éducation 2015-2017, qui a été prolongé jusqu'en 2018, présente les nombreux objectifs liés à l’accès, la qualité, la pertinence et la gouvernance tels que :

  1. élargir la couverture préscolaire et réduire les disparités entre zones rurales et urbaines
  2. renforcer l'accès et améliorer la rétention scolaire par la construction d'écoles, le recrutement d'enseignants et la restructuration des paiements dans les zones difficiles
  3. améliorer l'offre scolaire en créant des cantines, en distribuant des kits scolaires et en organisant des campagnes de mobilisation sociale
  4. encourager la scolarisation et la rétention des filles par la création d'associations de mères et de mentors, et l'offre de formations sur les bienfaits de la scolarisation
  5. développer des écoles inclusives, afin de promouvoir l’accès à l’éducation pour les enfants handicapés grâce à un recensement de ces derniers
  6. améliorer l’accès au premier cycle du secondaire et le taux de passage du primaire au secondaire pour tous les enfants
  7. développer l’accès à l’enseignement et la formation techniques permettant de satisfaire les besoins en main-d'œuvre qualifiée nécessaires au développement du pays
  8. investir dans la création et la rénovation des écoles de formation publiques
  9. développer des partenariats public-privé pour une meillure gestion des institutions de formation et la modernisation de l’apprentissage
  10. accueillir un nombre croissant d’étudiants dans l'enseignement supérieur par la restructuration des programmes académiques des principales institutions, la rénovation et l'extension des infrastructures existantes, le renouvellement de l'enseignement à distance et la promotion d'incitations, afin de favoriser l'accès des filles aux études scientifiques et techniques.

Blogs et actualités

Des élèves dans une salle de classe en Guinée. Credit: GPE/Tabassy Baro
21 juin 2018
Le Secrétariat du Partenariat mondial pour l’éducation a approuvé un financement de 218 055 dollars pour soutenir le développement du nouveau plan sectoriel de l'éducation (PSE) de la Guinée.
#FinancerLeducation #BatirLavenir
17 février 2018
Dans le cadre de la Journée du Partenariat de la Conférence de financement du GPE le 1er février 2018 à Dakar, l'Équipe de travail sur le renforcement des systèmes éducatifs du Groupe régional de...
Des élèves en rang pour la prise de température avant leur entrée en classe. Crédit: GPE/Tabassy Baro
12 avril 2017
En mars 2017, le Secrétariat du Partenariat mondial pour l’éducation a approuvé un financement de 219 401 dollars en faveur de la Guinée afin que le pays réalise une analyse sectorielle de l’...

Dernier financement

Une élève résolvant un problème mathématique au tableau sous le regard attentif de son instituteur. École Alphabaria, région de Dabola en Guinée. Mai 2016.

CREDIT: GPE/Adrien Boucher
Objectif de développement: améliorer l'accès et l'apprentissage dans l'éducation de base et l'alphabétisation des populations mal desservies, renforcer la capacité du ministère de l'enseignement pré-universitaire et de l'alphabétisation en matière de gestion factuelle, et soutenir la mise en œuvre du plan de réponse stratégique à court terme contre le virus Ebola du secteur de l'éducation.
Allocation:37 800 000 $US
Années:2015-2019
Agent partenaire:BIRD
Décaissements:26 621 236 $US

Le dernier financement du GPE de 37,8 millions de dollars en faveur de la Guinée (couvrant la période 2015-2018) est axé sur l’amélioration de l’accès et de l’apprentissage en matière d’éducation de base pour les populations mal desservies, et le renforcement de la gestion fondée sur des données probantes. Ce financement du GPE contribue à un fonds commun auquel l'IDA, la France et l'UNICEF contribuent également (France : 12 millions de dollars ; UNICEF : 1 million de dollars ; IDA : 1 million de dollars).

Les trois composantes de ce fonds commun sont les suivantes :

  1. Améliorer la couverture et l'équité dans l'accès à l'éducation de base pour les enfants scolarisés et non-scolarisés, en fournissant de nouvelles salles de classe, des latrines, des puits et du mobilier, ainsi qu'en soutenant le lancement de nouvelles campagnes d'alphabétisation fonctionnelle.
  2. Améliorer la qualité de l’enseignement et des conditions d'apprentissage aux niveaux du cycle primaire et du premier cycle du secondaire par la formation des enseignants et le soutien pédagogique, la fourniture de matériels pédagogiques d’enseignement et d’apprentissage et l’amélioration de la gestion décentralisée au niveau de l’établissement.
  3. Améliorer la gouvernance et la gestion du secteur éducatif par le suivi et évaluation, en appui à une approche fondée sur les données probantes en matière de conception des politiques et des stratégies.

Le programme se fait sous l’égide du ministère de l'Éducation, la Banque mondiale endossant le rôle d’agent partenaire, et l’UNICEF celui d’agence de coordination.

Source : World Bank project appraisal document, July 2015 and restructuring paper, March 2016

Financements

Tous les montants dollars US.

Type de financement Années Allocations Décaissements Agent partenaire  
Mise en d'un programme 2015-2019 37 800 000 26 621 236 BIRD Rapport d'avancement
2010-2014 24 000 000 24 000 000 UNICEF  
2008-2014 40 000 000 40 000 000 BIRD Rapport de fin d'exécution
Préparation d'un plan sectoriel 2018 218 055 UNICEF  
2017 219 401 - UNICEF  
2012 250 000 241 360 BIRD  
Préparation d'un programme 2014 150 000 136 539 BIRD  
  TOTAL 102 637 456 90 999 135    

Évolution du secteur éducatif

Les graphiques ci-dessous montrent l'évolution générale dans le secteur de l'éducation du pays. Pour les résultats plus détaillés de l'appui du GPE, veuillez consultez les rapports d'avancement dans la section sur les financements.

Accès

Taux d’achèvement du primaire

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire

Taux d’enfants non scolarisés en âge du primaire

Taux d’adolescents non scolarisés en âge du 1er cycle du secondaire

Taux brut d’inscription au préscolaire

Indice de parité entre les sexes pour le taux d’enfants non scolarisés – Primaire et 1er cycle du secondaire

Dépenses publiques pour l’éducation en % du PIB

Dépenses publiques pour l’éducation en % des dépenses publiques (%)

Ratio élèves/enseignants formés

Enseignants formés

Source : Banque mondiale - Données sur l'éducation
Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Dernière mise à jour 17 novembre 2018