Somalie

Somalie

Zoom sur...

Le Partenariat mondial pour l'éducation (GPE) a le plaisir d'annoncer l'approbation d'un financement de 5,6 millions de dollars au profit du Puntland. Le financement sera mis en...
A l'occasion de la Journée mondiale des enseignants, découvrez comment les enseignants dans le monde entier façonnent l'avenir de millions d'enfants, en particulier ceux qui en ont le...
Le Conseil d'administration du Partenariat mondial pour l'éducation a approuvé un financement de 1,92 million de dollars en faveur du Somaliland comme financement accéléré pour soutenir les...

L'éducation en Somalie

Au cours des 20 ans de guerre civile, plus de 75 % des écoles publiques de Somalie ont été détruites ou fermées. Ces dernières années, avec le soutien du GPE, les autorités ont repris la construction du système éducatif dans le Puntland et le Somaliland. Pour le reste du pays, le gouvernement fédéral demeure directement responsable.

Chaque région a élaboré une stratégie éducative de transition endossée par les comités sectoriels de l’éducation. 

Depuis 2014, les revues sectorielles conjointes des secteurs de l'éducation pour le Somaliland, le Puntland et le Gouvernement fédéral de la Somalie sont organisées annuellement, avec une large participation des parties prenantes. Le Puntland a tenu ses troisièmes revues sectorielles conjointes en novembre 2016, tandis que le Gouvernement fédéral et le Somaliland envisagent de tenir leur troisième revue sectorielle conjointe en décembre et janvier, respectivement.

Des Comités sectoriels de l’éducation ont été établis pour le Somaliland, le Puntland et le Gouvernement fédéral de la Somalie. Par ailleurs, un Comité sectoriel de l’éducation global (CSE) se rencontre à Nairobi afin de coordonner le soutien des bailleurs de fonds. L’agence de coordination est l'Union européenne.

La Somalie – Gouvernement fédéral

Le Plan stratégique intérimaire pour le secteur de l’éducation couvre la période 2013 - 2014 à 2015 - 2016. Ce plan vise à développer un système éducatif dynamique, efficace et responsable afin d’améliorer l’accès, la qualité et l’égalité des sexes à tous les niveaux de l’enseignement.

Pour y parvenir, le plan définit les objectifs suivants :

  • Instaurer un fonds commun pour l’éducation initialement cogéré par une entité de gestion pour financer l’établissement et le développement du secteur
  • Mobiliser les financements de l’état, de la communauté des partenaires bailleurs et d’autres sources, dont la diaspora
  • Créer les institutions et systèmes nécessaires au développement, à la gestion et à l'offre de services éducatifs efficaces
  • Restaurer l’éducation de base (éducation de la petite enfance, enseignement primaire et secondaire) en adoptant des mesures pour fournir des écoles, des enseignants et du matériel pédagogique pertinent destiné à l’enseignement et l’apprentissage
  • Répondre aux besoins des enfants marginalisés par des approches innovantes et variées
  • Développer un programme scolaire axé sur l'acquisition de compétences utiles à la vie active en assurant un lien entre la scolarité et la création d'activités de développement économique et génératrices de revenu
  • Développer les programmes d’émancipation des jeunes menant à un emploi rémunérateur. 

Le Puntland

Le Plan stratégique sectoriel de l'éducation couvre la période 2012 - 2016. Sa vision est de bâtir des « systèmes éducatifs de qualité garantissant et favorisant la réussite des apprenants de toutes capacités ».

Le plan de l’éducation du Puntland est complet et couvre l’ensemble du secteur éducatif. L’état a cependant déterminé ses trois priorités pour 2012 – 2016 :

  • Enseignement primaire
  • Enseignants
  • Éducation non formelle, enseignement technique et formation professionnelle.

Le Puntland a défini les objectifs suivants pour la période du plan :

  • Amélioration de la qualité de l’éducation à tous les niveaux, en consolidant la littératie et la numératie, la qualité des enseignants, les évaluations, la gestion du système, l’infrastructure et le financement
  • Enseignement primaire universel
  • Amélioration de la littératie chez les adultes et de l’accès aux compétences pratiques et à la formation continue pour les adultes et les jeunes
  • Élimination des inégalités entre les sexes à l'école
  • Réduction de la pauvreté, développement d’une bonne gouvernance et préservation durable de l’environnement.

Le Somaliland

Le Plan sectoriel de l’éducation couvre la période 2012 - 2016 et l’ensemble du secteur éducatif. Il fixe les priorités :

  • Offre éducative de bonne qualité au plus grand nombre d’enfants possible. Ceci nécessite un nombre de salles de classe suffisant, des installations bien entretenues et des enseignants formés et motivés.
  • Offre éducative économique pour le secondaire, l'enseignement technique et la formation professionnelle, l’enseignement supérieur et la formation continue des enseignants.
  • Réforme des programmes scolaires, examens efficaces et bonne gestion sectorielle.

Ce plan fixe des cibles pour chaque objectif et définit comme objectif global l’amélioration en termes d’égalité des sexes, la lutte contre la propagation des maladies telles que le VIH / SIDA et la sensibilisation à l’environnement.

Les autorités du Somaliland se sont engagées à augmenter le budget affecté à l’éducation et à gérer efficacement les ressources.

Financements

Tous les montants sont en dollars américains.

Type de financement Années Allocations Décaissements Agent partenaire
Mise en oeuvre d'un programme 2017-2018 1 920 000
(Somaliland)
- Save the Children
2013-2016 2 100 000
(Puntland)
2 087 167 UNICEF
2013-2017 4 200 000
(Somaliland)
4 136 058 UNICEF
2013-2017 8 200 000
(Gouv. fédéral)
6 937 932 UNICEF
Préparation d'un plan sectoriel 2016 483 327
(Puntland)
0 Save the Children
2016 488 868
(Somaliland)
0 UNICEF
2012-2013 370 263 266 974 UNICEF
Program development 2012 200 000 198 186 UNICEF
  TOTAL 17 962 458 13 627 299  

Données

Source: Banque mondiale - Données sur l'éducation
Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Accès

Taux brut de scolarisation au primaire (%)

Taux d’achèvement du primaire (%)

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire (%)

Taux d’enfants non scolarisés (%)

Financement domestique

Dépenses publiques pour l’éducation en % du PIB (%)

Dépenses publiques pour l’éducation en % des dépenses publiques

Dépenses publiques pour l’éducation primaire en % des dépenses publiques pour l’éducation

Enseignants

Ratio élèves/enseignants formés

Pourcentage d’enseignants formés (%)

Le GPE en Somalie

Deux fillles somaliennes à l'école. Credit: UNICEF/Hana Yoshimoto

En Somalie, les processus initiés sous l’égide du GPE ont favorisé la coordination du secteur éducatif en encourageant des réunions régulières des groupes locaux de partenaires de l’éducation, les revues sectorielles conjointes et l’inclusion de la société civile. L'UNICEF agit en qualité d’agent partenaire pour les trois financements ESPIG actuels.

La Somalie – Gouvernement fédéral

Une partie du financement a été traité comme financement accéléré pour organiser un programme de formation accélérée de quinze jours et verser des incitations à près de 1 000 enseignants nouvellement recrutés. Cela a permis d’élargir l’accès aux écoles publiques dès le début de l'année scolaire 2013 – 2014. Le financement restant pour la mise en œuvre du programme de 6,8 millions de dollars US a été approuvé en novembre 2013, pour un financement total de 8,2 millions de dollars US.

Ce programme se divise en trois composantes :

  1. Développer un système de formation des enseignants. Il comprend la formation de près de 1 000 nouveaux enseignants pour un accès élargi à l’éducation.
  2. Développer un système de gestion des enseignants afin d’augmenter le nombre d’enseignants dans les écoles publiques subventionnées bénéficiant du paiement de salaires prévisibles. Ceci comprend l’instauration d’un nouveau système de la paie et le paiement des enseignants par l’état.
  3. Renforcer les institutions régionales afin d’améliorer le soutien aux services d’éducation de base fournis par les agents éducatifs régionaux.

Source: document de programme. Gouvernement fédéral

Le Puntland

Le financement de 2,1 millions de dollars US a contribué à l'amélioration des capacités du Ministère de l'Éducation à proposer une éducation de qualité pour tous.

Ce financement a soutenu deux activités principales :

  • Le paiement des salaires des enseignants : un nouveau cadre de la paie améliorera la prévisibilité du paiement des salaires aux enseignants et fournira un financement pluriannuel pour soutenir et augmenter progressivement le nombre d’enseignants officiels du cycle primaire intégré à la fonction publique.
  • La formation et le déploiement d'enseignantes dans les régions pastorales pour une amélioration équitable des résultats de l'éducation des filles dans ces zones. Des enseignants ont participé au cours de formation continue des enseignants.

Source: document de programme. Puntland

Le Somaliland

Le financement du GPE de 4,2 millions de dollars US soutient des programmes visant :

  • Le renforcement des systèmes de gestion des enseignants par le paiement des salaires de 300 nouveaux enseignants (150 enseignantes nouvelles par an) et d’incitations pour 900 directeurs d’établissement et 13 agents éducatifs régionaux. Ceci a pour but :
  • d’améliorer la prévisibilité du paiement des salaires des enseignants
  • de renforcer la gestion des établissements grâce à des directeurs d’établissements motivés
  • d’améliorer la gestion et l’offre éducative régionales grâce à des agents éducatifs régionaux motivés professionnellement.  
  • L’amélioration du Cadre d’assurance qualité au moyen d'ateliers de formation et de visites de supervision plus fréquentes dans les établissements.
  • La construction d’un institut de formation pédagogique et mise en œuvre de nouveaux programmes de formation des enseignants
  • Former les enseignantes pour qu’elles prennent des fonctions de leadership dans les établissements.

Source: document de programme. Somaliland

Résultats

Le contexte général pour mener à bien les activités soutenues par le programme du GPE est extrêmement difficile, plusieurs attaques dirigées vers le ministère à Mogadiscio et vers le personnel des partenaires ont eu lieu. Malgré cela, les progrès suivants ont été réalisés :

Pour la première fois en plus de deux décennies, la Somalie se voit dotée de plans sectoriels de l’éducation qui ont été approuvés par le gouvernement fédéral, le Puntland et le Somaliland. Le rassemblement de partenaires et l’accord sur des approches pratiques communes afin de fournir un soutien systématique et cohérent, éloigné des solutions d’urgence fragmentées, constituent une réussite majeure.

L'élaboration des plans a permis la collecte de données statistiques avec le soutien de l'Union européenne et de l’UNICEF. Cette tâche demeure cependant difficile dans les zones qui ne sont pas encore contrôlées par l'état.

Somalie –Gouvernement fédéral

  • 1 226 enseignants, directeurs adjoints et directeurs d’écoles ont reçu des primes mensuelles
  • 7 responsables régionaux de l'éducation et 5 superviseurs reçoivent des salaires mensuels
  • Un système de gestion de l'information des enseignants a été mis à l'essai avec succès.
  • 772 nouveaux enseignants de primaire ont été formés aux méthodes d'enseignement centrées sur l'enfant.

Source : Standard reporting template Annex 1 to CGPC/2016/04 DOC 14

Somaliland

  • 838 directeurs, 296 enseignants du primaire et 14 responsables régionaux de l'éducation ont reçu des primes mensuelles au moyen d'un système de paiement par téléphone mobile.
  • 53 enseignantes seniors ont reçu une formation sur le leadership et la gestion de l'éducation en 2015 et une deuxième phase de formation de 9 mois a commencé en mars 2016.

Source : Progress report submitted on behalf of the Somaliland Education Sector Committee. May 2016

Puntland

  • 922 enseignants reçoivent des primes mensuelles, dont 168 enseignantes.
  • 52 enseignantes ont été formées aux TIC, à l'enseignement multi-niveaux, à l’élaboration de matériels pédagogiques locaux, à l'éducation de la petite enfance, aux besoins spéciaux et à l'éducation inclusive ainsi qu’à d'autres matières. Elles ont toutes réussi l'examen final et obtenu un diplôme en pédagogie.
  • Depuis le début du programme du GPE, le nombre d'enseignantes enregistrées sur la liste de paie du gouvernement est passé de 0 à 159.

Source : Standard reporting template April 2015 to May 2016

Dernière mise à jour 12 septembre 2017