Yémen

Yémen

  • Partenaire du GPE depuis : 2003
  • Agence de coordination: GIZ
  • Responsable pays au GPE: Tariq Khan

Zoom sur...

Comme l’illustrent les exemples de certaines États arabes tels que le Soudan, la Syrie ou le Yémen, l’accès à des données fiables sur le financement de l’éducation dans les situations de conflit...
Malgré une crise humanitaire et une économie effondrée, près de 90 % des écoles sont restées ouvertes, le gouvernement tentant de maintenir l'enseignement pour plus de 5 millions d'enfants et de...

L'éducation au Yémen

Le Yémen considère l'éducation comme capitale pour éliminer la pauvreté et vise à assurer que tous les enfants aient accès à une éducation de qualité. Les plans de développement du pays donnent systématiquement la priorité au développement humain et à l'éducation de la main d’œuvre.

Bien que l'accès à l'éducation de base se soit amélioré, le Yémen reste confronté à des défis importants, notamment au niveau de la scolarisation des filles, des taux rétention et d'achèvement, de la qualité des enseignants, des matériels pédagogiques, ainsi que ceux relatifs aux zones d'urgence ou touchées par un conflit.

Le Cadre de résultats à moyen terme couvrait la période 2013-2015 et présentait 10 programmes avec 5 objectifs. Le pays est en train d'élaborer un plan de transition de l'éducation grâce au soutien du GPE et d'autres partenaires de développement.

Financements

Tous les montants sont en dollars US.

Type de financement Années Allocations Décaissements Agent partenaire
Mise en oeuvre d'un programme 2014-2019 72 600 000 24 989 263 UNICEF
2013-2014 10 000 000 10 000 000 UNICEF
2009-2013 19 989 071 19 989 071 BIRD
2006-2007 10 000 000 10 000 000 BIRD
2004-2005 9 777 701 9 777 701 BIRD
  TOTAL 122 366 772 74 756 035  

Données

Source: Banque mondiale - Données sur l'éducation
Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Accès

Taux brut de scolarisation au primaire (%)

Taux d’achèvement du primaire (%)

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire (%)

Taux d’enfants non scolarisés (%)

Financement domestique

Dépenses publiques pour l’éducation en % du PIB (%)

Dépenses publiques pour l’éducation en % des dépenses publiques

Dépenses publiques pour l’éducation primaire en % des dépenses publiques pour l’éducation

Enseignants

Ratio élèves/enseignants formés

Pourcentage d’enseignants formés (%)

Le GPE au Yémen

Une élève écrit au tableau à l'école Attabari au Yémen. Crédit: UNESCO/Linda Shen

L'actuel financement du GPE de 72,6 millions de dollars se focalise sur les composantes suivantes

  1. Développer une éducation de base et de qualité à travers le soutien au développement du milieu scolaire, l’élaboration des programmes, l’enseignement préscolaire, ainsi que l'amélioration des performances des enseignants, de la gestion de l'école et des inspecteurs.
  2. Améliorer les taux d’inscription et l'équité à travers l'amélioration de l'environnement du cadre scolaire, l’encouragement à un accès équitable, la promotion de l'accès pour les enfants non scolarisés et le soutien à l'alphabétisation des adultes.
  3. Renforcer les capacités institutionnelles à travers le déploiement et la gestion des systèmes informatisés d'aide à la gestion de l'éducation (SIGE), donner des formations de gestion de la qualité et d'accréditation des équipes scolaires, ainsi que développer une nouvelle stratégie de l'éducation pour 2016-2025.

Restructuration du financement

Depuis janvier 2015, le Yémen a été confronté à un niveau élevé de violence et d'insécurité du aux conflits armés. Dans ce contexte, le financement du GPE a été restructuré en vue de soutenir les besoins les plus urgents du secteur de l’éducation.

La dernière restructuration comprend une extension d’une année du financement (2018-19) et l'ajustement des objectifs annuels pour de nouvelles classes et de nouveaux laboratoires, entraînant une réaffectation de 12,2 millions de dollars US.

Des fonds supplémentaires ont été octroyés pour soutenir la formation et les salaires de 699 enseignantes supplémentaires. Le nombre de bénéficiaires du programme a été porté à au moins 427 444 enfants.

2,5 millions de dollars supplémentaires ont été ajoutés pour répondre aux besoins les pus urgents du système éducatif. Ce financement, combiné avec 9,7 millions de dollars US provenant du financement d'urgence alloué au cours de la première restructuration, porte le montant total alloué à l'éducation en situation d'urgence au Yémen à 12,2 millions de dollars US. Enfin, la restructuration soutiendra le développement d'un plan de transition de l’éducation.

Le groupe local des partenaires de l'éducation au Yémen, dirigé par l'UNESCO et Save the Children comme agences de coordination, joue un rôle important durant cette crise, en apportant des contributions sur la meilleure façon de restructurer et d'utiliser le financement du GPE, et en aidant les partenaires qui suspendent leurs activités dans le pays à rester impliqués dans le dialogue. En conséquence, davantage de partenaires sont restés mobilisés pour répondre à la crise de l'éducation au Yémen et sont mieux placés pour poursuivre leur travail.

Source : Document de programme. Mars 2013, Reprogramming Document, March 2016

Résultats

En raison du conflit en cours, les résultats à ce jour du dernier programme soutenu par le GPE impliquent principalement des travaux préparatoires, tels que :

  • 1 634 spécialistes ont été formés à la planification, la mise en œuvre, le suivi et l'évaluation,
  • 420 écoles ciblées dans 13 gouvernorats ont reçu des fonds de développement pour les années scolaires 2015-2016 et 2016-2017. Les fonds sont utilisés pour améliorer l'environnement d'apprentissage, y compris la formation des enseignants, la participation des élèves à la gestion de l'école par le biais des conseils d'élèves, la fourniture d'un soutien psychosocial et d'équipements / matériels,
  • 5 790 membres des conseils des parents ont été formés,
  • 8 059 enseignants (dont 2 022 femmes) ont été formés aux méthodes d'apprentissage actives,
  • Les programmes ont été révisés pour l'arabe en 2e année, les mathématiques et la science pour les 2e et 3e années,
  • Du matériel de formation pour les superviseurs a été élaboré et 3 545 superviseurs (dont 511 femmes) ont été formés à la conduite des visites scolaires et à l'utilisation des outils développés,
  • 5 visites ont été réalisées en 2015-2017 pour soutenir les enseignants dans l'utilisation de méthodes d'enseignement efficaces,
  • 81 140 copies du manuel de l'enseignant ont été imprimées,
  • 699 enseignantes des zones rurales ont été embauchées, formées et payées depuis mars 2015, et 1 600 autres depuis mars 2015,
  • 110 000 kits scolaires ont été distribués dans les zones les plus touchées,
  • Le logiciel SIGE (Système d'information sur la gestion de l'éducation) a été mis à jour et 412 spécialistes ont été formés à son utilisation au niveau central, au niveau des gouvernorats et des districts,
  • Les données sur les écoles pour les années scolaires 2014-2015 et 2015-2016 ont été recueillies dans toutes les écoles du pays et entrées dans le SIGE,
  • 89 écoles ont été réhabilitées,
  • 83 565 élèves ont bénéficié d'un soutien psychologique,
  • 17 000 meubles ont été achetés et livrés dans 170 écoles, afin de remplacer les articles pillés ou endommagés pendant les conflits et / ou l'utilisation des déplacés internes.
Dernière mise à jour 26 janvier 2018