Éducation et protection de la petite enfance

L’éducation et la protection de la petite enfance (EPPE) constituent un des meilleurs investissements qu’un pays puisse faire pour préparer les enfants à l’apprentissage scolaire et à une future prospérité.

Dans le monde, plus de 175 millions d'enfants n'ont toujours pas accès à l'éducation préprimaire, dont plus de 80 % vivant dans des pays à faible revenu.

Les enfants qui bénéficient de programmes d’éducation de la petite enfance de qualité sont mieux préparés à l’école primaire et obtiendront de meilleurs résultats dans leur scolarité. Une éducation préscolaire de qualité contribue également à la réduction des taux de redoublement et de décrochage. Les résultats positifs sont encore plus prononcés chez les enfants issus de groupes vulnérables.

Au cours de la dernière décennie, toutes les régions du monde ont augmenté leurs effectifs dans l'enseignement préprimaire, mais trop d'enfants en sont encore exclus.

GPE 2020, le plan stratégique du partenariat pour la période 2016–2020, s’engage à améliorer la qualité et l’offre d'éducation de la petite enfance, en particulier pour les enfants les plus vulnérables. Dans le cadre des résultats du GPE, deux indicateurs soulignent l’impact recherché par le partenariat.

Le GPE améliore la qualité et l'offre en matière d'éducation de la petite enfance, en particulier pour ceux qui sont le plus souvent laissés pour compte

Nos résultats

270 millions
de dollars investis par le GPE pour soutenir l'éducation et la protection de la petite enfance dans plus de 35 pays partenaires
2/3 des financements
aux pays partenaires en 2018 incluaient le soutien à l'éducation et la protection de la petite enfance
37 %
taux de scolarisation dans le pré-primaire dans les pays partenaires du GPE en 2015, contre 19 % en 2002
90 %
des financements du GPE incluant une composante sur l'éducation et la protection de la petite enfance fournissent un appui financier et technique pour renforcer le rôle des enseignants du pré-primaire

Sources

L'action du GPE

Le GPE s'est engagé à faire davantage pour aider les pays en développement partenaires à améliorer l'accès, la qualité et les résultats d'apprentissage dès les premières années. Plus précisément, le GPE :

Soutient la planification et l’analyse sectorielles, ainsi que l’échange de bonnes pratiques : un des critères pour l'endossement d’un plan sectoriel de l’éducation par les partenaires de développement est l’inclusion dans ce plan d’une composante sur la protection et l'éducation de la petite enfance. Le GPE a élaboré une feuille de route pour soutenir la généralisation de la composante 'éducation de la petite enfance' dans les plans sectoriels de l’éducation en développant conjointement des directives avec l’Institut international de planification de l’éducation de l’UNESCO, et un guide méthodologique sur l’analyse sectorielle de l’éducation avec l’UNESCO, l’UNICEF et la Banque mondiale. En outre, le GPE soutient ses partenaires dans le partage des connaissances et des pratiques fondées sur des données probantes au moyen d’ateliers techniques, d’événements entre pairs et de conférences afin de surmonter les difficultés liées à la mise en œuvre de l'éducation de la petite enfance.

Mobilise et propose des ressources financières intérieures et internationales : grâce à ses financements, le GPE soutient l’amélioration du financement de l'éducation de la petite enfance dans les pays en développement partenaires et fait la promotion d'investissements intérieurs et internationaux au bénéfice de ces programmes dans l'ensemble du partenariat. Les composantes "éducation de la petite enfance" incluses dans les financements du GPE vont de 1 à à plus de 20 millions de dollars.

Accroit les inscriptions dans les programmes d'éducation de la petite enfance : le GPE soutient les initiatives des pays en développement partenaires visant les nouvelles lois, les politiques, les campagnes de sensibilisation du public et d'incitations financières, afin d'augmenter le nombre d'enfants bénéficiant d'éducation préscolaire.

Promeut un apprentissage préscolaire de qualité : le GPE soutient les programmes d'éducation de la petite enfance de qualité comportant des investissements au niveau du système en matière de gestion et de planification ; des directives politiques et des normes en matière de service ; la formation des enseignants et animateurs préscolaires ; la construction et la rénovation de salles de classe ; l’instauration de systèmes d’évaluation de l’éducation des jeunes enfants ; la distribution de matériels pédagogiques d’apprentissage ; l’éducation des parents et les programmes communautaires d’éducation des jeunes enfants.

Soutient l'éducation de la petite enfance dans les pays touchés par la fragilité et les conflits : le GPE privilégie l’aide aux enfants dont l’apprentissage a été compromis par la fragilité et le conflit et vise la mise en place de solutions pratiques dans ce type de contexte.

L'initiative pour un meilleur apprentissage des jeunes enfants à grande échelle (BELDS)

Le PME et l’UNICEF sont partenaires dans le cadre de l’initiative BELDS afin de relever le défi de l'éducation de la petite enfance en renforçant les capacités des pays à planifier, développer et mettre en œuvre efficacement des programmes d'EPPE de qualité à grande échelle. L’initiative BELDS est financée par le PME avec le soutien de l’Open Society Foundation, Comic Relief, Hilton Foundation et Dubai Cares.

Les résultats escomptés de l’initiative BELDS

  1. Plaider pour l’éducation des jeunes enfants afin qu’elle soit reconnue comme un élément essentiel faisant partie intégrante des plans et politiques sectoriels de l’éducation, et en conséquence, mettre en place des améliorations tangibles permettant aux enfants du monde entier de bénéficier de l’accès à un enseignement préscolaire de qualité.
  2. Veiller à ce que les systèmes éducatifs nationaux, notamment le ministère de l’éducation et les autres ministères concernés, soient dotés des capacités, ressources et connaissances permettant de généraliser l'EPPE dans les plans, budgets et stratégies de mise en œuvre sectoriels de l’éducation.

Données clés sur l’initiative BELDS

  • 4 pays partenaires du PME se sont engagés dans des activités de renforcement des capacités en 2019 : la République kirghize, le Ghana, le Lesotho et Sao Tomé-et-Principe
  • Une boîte à outils de ressources mondiale est en cours d’élaboration afin d’aider les pays à faire une planification efficace de l’éducation des jeunes enfants dans le cadre de l’élaboration des plans sectoriels de l’éducation
  • L’apprentissage et les échanges entre pairs feront la promotion des bonnes pratiques, des enseignements tirés des expériences et la collaboration entre pays.  

Zoom sur...

15 octobre 2019
Le gouvernement du Guyana, soutenu par le Partenariat mondial pour l’éducation (PME), réalise de grands progrès pour améliorer l’éducation de la petite enfance et réduire les disparités en matière d’...
21 août 2019
L’éducation des enfants constitue un domaine prioritaire pour le mécanisme de Partage de connaissances et d’innovations du PME. Pour qu’un plus grand nombre d’enfants fréquentent des structures...
08 août 2019
Le Consortium pour les données et l’évaluation préscolaire en Afrique (CPDMA) travaille à produire des données pertinentes et utilisables pour mesurer la qualité de l'éducation préprimaire.