Préparer une requête de financement

Le PME propose différents types de financements pour soutenir l’éducation dans les pays partenaires et à travers le monde. Consultez les critères d'éligibilité pour chaque financement et accédez aux documents utiles à la préparation de vos demandes de financements.

Lorsqu'un pays en développement ne dispose pas d'un financement suffisant pour élaborer ou mettre en œuvre son plan d'éducation, le PME peut lui apporter un appui financier.

Les financements du fonds à effet multiplicateur du PME permettent également aux pays partenaires de mobiliser des financements extérieurs supplémentaires pour soutenir leurs priorités.

Au-delà de l’appui aux gouvernements, le PME alloue également des financements visant à promouvoir la voix de la société civile et à générer de nouvelles connaissances sur des problématiques clés et des solutions pour le secteur de l’éducation.

Voir le calendrier des requêtes de financement

Ressources générales :

Financements du secteur de l’éducation

Financements COVID-19

Le PME a alloué une fenêtre de financement spéciale de 250 millions de dollars pour la réponse d'urgence à la pandémie de coronavirus (COVID-19). Des financements pouvant atteindre 20 millions de dollars peuvent être demandés par les pays éligibles pour une période de mise en œuvre de 12 à 18 mois. Les fonds devraient être utilisés pour des activités visant à atténuer l'impact de la pandémie et au redressement du pays, comme indiqué dans un plan d'intervention gouvernemental.

Éligibilité : 67 pays partenaires qui sont éligibles aux financements de mise en oeuvre.

Financements pour la préparation d’un plan sectoriel de l’éducation

Les pays partenaires et les pays en développement souhaitant rejoindre le PME peuvent recevoir jusqu'à 700 000 dollars pour effectuer des travaux stratégiques, consultatifs et analytiques afin d'élaborer un plan sectoriel de l'éducation de qualité, améliorer un plan déjà existant et/ou soutenir le suivi du secteur de l'éducation. Sur le total, jusqu'à 250 000 $ US peuvent être utilisés pour effectuer une analyse du secteur de l'éducation, 250 000 $ US pour des études supplémentaires ou pour élaborer le plan, et 200 000 $ US (50 000 $ US maximum par an) peuvent être affectés à des activités qui visent à soutenir le suivi du secteur de l'éducation.

Éligibilité : tous les pays à revenu faible et ceux de la tranche inférieure des pays à revenu intermédiaire ; les pays de la tranche supérieure et inférieure de ceux à revenu intermédiaire avec des taux d'achèvement du primaire inférieurs à 85 % ; les petits États insulaires et les pays en développement sans littoral éligibles à l'AID.


Financements pour la préparation d'un programme

Les pays peuvent bénéficier de 200 000 dollars (jusqu'à 400 000 dollars dans des cas exceptionnels) pour l’élaboration d'un programme d’éducation qui les aidera à mettre en œuvre leur stratégie sectorielle nationale.

Eligibilité : pays pouvant prétendre à un financement pour la mise en oeuvre d’un programme.


Financement pour la mise en œuvre d'un programme sectoriel de l’éducation

Les pays partenaires du PME peuvent bénéficier de jusqu'à 100 millions de dollars pour financer un programme soutenant la mise en œuvre de leur plan sectoriel de l'éducation incluant la construction et la réhabilitation d'écoles, la distribution de manuels scolaires, la formation des enseignants, l'évaluation de l'apprentissage, les repas scolaires, la gestion sectorielle et bien plus.

Eligibilité :

L'éligibilité dépend de trois éléments : la pauvreté, la vulnérabilité et la fragilité de l'éducation. Un pays est éligible à un financement pour la mise en œuvre d'un programme du secteur de l'éducation si :

  • Il est classé comme pays à faible revenu sur la base de son revenu national brut par habitant, ou
  • Il est classé comme petit État insulaire en développement ou pays en développement sans littoral éligible à l’AID, ou
  • Il est classé dans la tranche inférieure des pays à revenu moyen avec un revenu national brut par habitant inférieur à 2 000 dollars et son taux d'achèvement du premier cycle du secondaire est inférieur à 90 %
  • Il est classé dans la catégorie des pays à revenu moyen de la tranche inferieure des pays touchés par la fragilité et les conflits, avec un revenu national brut par habitant inférieur à 3 000 dollars et un taux d'achèvement du premier cycle du secondaire inférieur à 90 %.

Financement accéléré

Le PME peut verser jusqu'à 20 % d'un de ses financements dans un délai de 8 semaines à titre de financement d'urgence pour faire face à une crise. Les fonds sont utilisés en fonction de l’évaluation des besoins par le cluster éducation et approuvés par le groupe local des partenaires de l’éducation et le cluster éducation.

Eligibilité : Les pays admissibles au financement accéléré en vertu de ces directives incluent ceux qui sont :

  • Éligibles au financement pour la mise en œuvre du programme sectoriel de l’éducation (ESPIG) ;
  • Touchés par une crise pour laquelle un appel humanitaire a été lancé et publié par le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires, l'éducation étant intégrée à cet appel ; et
  • Pouvant démontrer que les fonds du PME ne remplaceront pas les fonds des autorités nationales et/ou d'autres bailleurs de fonds, mais qu’ils viendront compléter d'autres ressources.

Financements du fonds à effet multiplicateur

Ces financements sont disponibles pour les pays qui peuvent mobiliser au moins 3 dollars de financements extérieurs nouveaux et supplémentaires pour 1 dollar provenant du fonds à effet multiplicateur du PME.

Le fonds à effet multiplicateur

Eligibilité :

  • Pays éligibles à des financements pour la mise en œuvre du programme sectoriel de l’éducation, soumis à un plafond de 100 millions de dollars
  • Pays éligibles à l’ESPIG dont l’allocation est inférieure à 10 millions de dollars
  • Pays vulnérables à revenu intermédiaire de la tranche inférieure (RNB par habitant inférieur à 2 000 dollars et un taux d’achèvement du premier cycle du secondaire inférieur à 90 %, ou pays touchés par la fragilité ou un conflit ayant un RNB par habitant inférieur à 3 000 dollars et un taux d’achèvement du premier cycle du secondaire inférieur à 90 %)
  • Pays non éligibles à l'ESPIG et admissibles à d'autres formes de financement du PME, telles que les financements pour la préparation d’un plan sectoriel de l’éducation.

Financements pour le plaidoyer et la responsabilité sociale

Par le biais de l'initiative baptisée L'éducation à voix haute le PME soutient les activités de la société civile et son influence dans l’élaboration d’une politique de l’éducation visant à mieux répondre aux besoins des communautés, en particulier des populations vulnérables et marginalisées.

Mise en œuvre par Oxfam IBIS et financée par le PME, L’éducation à voix haute allouera jusqu'à 55,5 millions de dollars à travers trois volets de financement.

Des financements sont disponibles pour les organisations et réseaux nationaux et internationaux de la société civile dans les pays éligibles, afin de les aider dans leurs activités de plaidoyer et de responsabilité sociale entre 2019 et 2024.

En savoir plus sur L'éducation à voix haute

Financements pour les connaissances et l’innovation

Avec un budget de près de 63 millions de dollars, le mécanisme de partage de connaissances et d’innovation (KIX) constitue le plus grand fonds dédié exclusivement à combler les lacunes des biens publics mondiaux en matière d'éducation.

Ses activités couvrent 6 domaines thématiques à savoir : la protection et l’éducation de la petite enfance, les systèmes d'évaluation des apprentissages, l’égalité des sexes, le renforcement des systèmes de données, l’équité et l’inclusion, l’enseignement et l’apprentissage.

En savoir plus sur KIX