L’appui du Partenariat mondial pour l’éducation pour renforcer le système éducatif de Djibouti afin d’y inclure les enfants réfugiés

|

Ce nouveau programme d’un montant de près de 30 millions de dollars comprend également un financement de la Banque mondiale et d’Educate a Child.

Washington, D.C., le 29 juillet 2019 – Un nouveau dispositif d’aide à l’éducation en faveur de Djibouti prévoit l’intégration des écoles de réfugiés dans le système éducatif traditionnel du pays. Les nouveaux fonds du PME vont également mobiliser d’importants financements supplémentaires auprès des bailleurs de fonds pour un programme, axé sur les résultats, qui vise à améliorer l’efficience, l’équité et les acquis scolaires pour les enfants les plus vulnérables du pays.

Le Partenariat mondial pour l’éducation octroie 10 millions de dollars, dont la moitié provient du nouveau fonds à effet multiplicateur du PME. Le financement comprend 3 millions de dollars qui ne seront décaissés que lorsque les critères de performance convenus seront atteints. Le cofinancement de l’Association internationale de développement (IDA) de la Banque mondiale (15 millions de dollars) et de l’ONG Educate a Child (3,8 millions de dollars) qui est basé au Qatar porte le financement total à près de 28,8 millions de dollars.

Les fonds soutiendront l'apprentissage préscolaire, aideront à scolariser et à retenir plus d'enfants, en particulier les filles, dans les écoles primaires et les établissements du premier cycle du secondaire, et amélioreront la qualité de l'éducation en perfectionnant les pratiques pédagogiques et le matériel d'apprentissage. La Banque mondiale est l’agent partenaire du PME à Djibouti, et l'UNICEF, l'agence de coordination du secteur de l'éducation.

Le financement permettra également au gouvernement de rendre les écoles publiques davantage inclusives pour les enfants réfugiés et de prendre en charge le fonctionnement des écoles dans les camps de réfugiés, autrefois gérées par des ONG ou par l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, le HCR. L’objectif est d’inclure ces écoles dans le système éducatif national conformément à l’engagement pris dans le Plan d’action pour l’éducation de la Déclaration de Djibouti.

« L’approche du PME en matière de renforcement des systèmes éducatifs dans les pays en développement repose sur l’idée que, lorsque les partenaires œuvrent ensemble pour relever un défi commun, nous pouvons accélérer les progrès », a déclaré Alice Albright, directrice générale du Partenariat mondial pour l’éducation. « Le fonds à effet multiplicateur du PME est un excellent outil qui permet aux pays d’attirer et de confirmer le cofinancement de partenaires tels que la Banque mondiale et Educate a Child pour aider le gouvernement de Djibouti à faire en sorte que davantage d'enfants aient accès à une éducation de qualité, notamment les enfants réfugiés ».

Le fonds à effet multiplicateur du PME est un instrument financier innovant qui aide les pays à catalyser des investissements accrus et mieux adaptés dans l’éducation en octroyant 1 dollar pour 3 dollars que les pays mobilisent en termes de nouveaux fonds provenant d’autres sources. Depuis 2018, 15 pays ont obtenu plus de 132 millions de dollars d'allocations du fonds à effet multiplicateur, en mobilisant plus de 546 millions de dollars en guise de cofinancements déclarés en faveur d'une éducation de qualité.

« Ce soutien du PME, de la Banque mondiale et d’Educate a Child contribuera grandement à aider un plus grand nombre d'enfants à Djibouti à suivre une scolarité qui transformera leur vie et le pays dans son ensemble » a déclaré Moustapha Mohamed Mahamoud, Ministre de l'Éducation nationale et de la Formation professionnelle du pays. « Cela nous montre que nous ne sommes pas seuls dans cette quête indispensable d’une éducation de qualité pour nos enfants et ceux qui fuient les conflits dans les pays voisins ».

Avant ce nouveau financement, Djibouti avait bénéficié d’un total de plus de 16 millions de dollars du PME depuis 2006 dans le but d’aborder les défis majeurs du pays en matière d’éducation . Malgré les progrès accomplis, Djibouti continue de faire face à de grandes disparités - liées principalement au sexe, à la géographie, à la pauvreté et au handicap - en termes d'accès, d'achèvement et de performance à tous les niveaux scolaires. Les filles sont beaucoup moins susceptibles que les garçons de terminer leurs études primaires et secondaires. De plus, parmi les enfants réfugiés vivant à Djibouti – fuyant principalement les crises en Éthiopie, en Érythrée, en Somalie et au Yémen - seuls environ quatre enfants sur dix en âge d’être inscrit dans le primaire et/ou le premier cycle du secondaire sont scolarisés.

La part fixe de l’allocation de financement du PME aux efforts de Djibouti est de 7 millions de dollars. Cette allocation vise à relever les normes de qualité de l’éducation préscolaire grâce à des investissements faits dans les enseignants et dans les infrastructures matérielles. Elle cherchera également à augmenter les taux de scolarisation et de rétention aux niveaux du primaire et du premier cycle du secondaire, au profit des enfants des zones rurales, des filles, des élèves à besoins particuliers et des réfugiés. Le financement complète également les investissements du pays visant à améliorer la qualité des évaluations scolaires et à moderniser le système d’information de gestion de l’éducation.

Le PME allouera à Djibouti les 3 millions de dollars restants de son allocation totale une fois que le pays aura franchi plusieurs jalons clés, notamment ceux d’une réduction du taux de redoublement en 5e année (le nombre d'enfants qui redoublent cette année en raison de leurs faibles résultats d'apprentissage) de 24 % à 14 % ; d’une augmentation de l'indice de parité entre les sexes (c'est-à-dire une réduction des disparités entre les filles et les garçons) pour la scolarisation dans le premier cycle du secondaire ; et d’une amélioration du pourcentage d'élèves de 2e année du primaire qui atteignent la norme minimale d'apprentissage.

###

A propos du Partenariat mondial pour l'éducation

Le Partenariat mondial pour l’éducation soutient près de 70 pays en développement afin de garantir à chaque enfant une éducation de base de qualité, donnant la priorité aux plus pauvres, aux plus vulnérables et à ceux qui vivent dans les pays touchés par la fragilité et les conflits. Le PME mobilise des fonds pour l'éducation et aide les pays en développement à mettre en place des systèmes éducatifs efficaces reposant sur une planification et des politiques fondées sur des données factuelles.

Contacts médias:

Financement

Dernières actualités

13 juin 2019
Le Conseil d’administration du Partenariat mondial pour l’éducation (PME) a décidé d’ouvrir un nouveau bureau en France, ajoutant ainsi une base européenne à son siège de Washington.
10 juin 2019
Le Partenariat mondial pour l'éducation est heureux d'accueillir la République des Maldives au sein du partenariat et de pouvoir soutenir une éducation de qualité pour tous les enfants du pays.
28 mai 2019
Avec 37,2 millions d’euros de nouveau financement, le Partenariat mondial pour l’éducation (GPE) poursuit son soutien de longue date pour renforcer le système éducatif du Sénégal et aider des...