Le Partenariat mondial pour l’éducation approuve un nouveau financement de plus de 37 millions d'euros en soutien à l’éducation des enfants au Sénégal

|
Ecole primaire Bitiw Seye 1 à Tivaouane, Sénégal. Credit : GPE/Chantal Rigaud

Washington, DC, 28 mai 2019 --- Avec 37,2 millions d’euros de nouveau financement, le Partenariat mondial pour l’éducation (GPE) poursuit son soutien de longue date pour renforcer le système éducatif du Sénégal et aider des millions d’enfants sénégalais à aller à l’école et bénéficier d’une éducation de qualité.  

Le financement a été approuvé par le Conseil d’administration du GPE dans le but d’aider le gouvernement sénégalais à améliorer l’accès équitable de tous les enfants sénégalais à une éducation de qualité dans les écoles primaires de l’ensemble du pays, et en particulier les enfants les plus marginalisés des zones défavorisées. Ce financement améliorera également la gestion et la supervision des établissements scolaires, augmentera le nombre d’enseignants qualifiés, entraînera une hausse du taux de scolarisation et améliorera les résultats d'apprentissage.

L’essentiel du financement est basé sur les résultats et ne sera décaissable que lorsque le Sénégal aura atteint les cibles et les résultats convenus conformément aux ambitions du programme. Il s’agira par exemple d’améliorer les niveaux en lecture et mathématiques en fin de 3ème année et d’établir une nouvelle cartographie de la vulnérabilité pour améliorer les services éducatifs destinés aux enfants les plus défavorisés. 

Le financement comprend 8,7 millions d’euros du fonds à effet multiplicateur du GPE, qui mobilise un cofinancement additionnel de 35 millions d’euros auprès de l’Agence française de développement (AFD).

« Le Sénégal a fait de la scolarisation de qualité offerte à tous les enfants du pays une priorité nationale – en particulier pour les plus marginalisés, telles que les filles » a déclaré Alice Albright, Directrice générale du Partenariat mondial pour l’éducation. « Le GPE continuera de soutenir les efforts du Sénégal, comme nous le faisons depuis près d’une décennie. Avec la mobilisation du fonds à effet multiplicateur du GPE, le montant total mis à la disposition du Sénégal sera de plus de 70 millions d’euros, grâce au cofinancement additionnel du gouvernement français. » 

Le fonds à effet multiplicateur du GPE est un outil de financement innovant qui fournit un dollar pour trois dollars en nouveau financement additionnel mobilisé par les pays auprès d’autres sources – dans le cas présent l’AFD, également agent partenaire du GPE au Sénégal. Depuis 2018, 13 pays ont pu accéder à plus de 110 millions de dollars d’allocations du fonds à effet multiplicateur, qui ont mobilisé auprès d’autres bailleurs plus de 475 millions de dollars en cofinancements pour soutenir une éducation de qualité.

Les contributions conjointes du GPE et de l’AFD de 72,2 millions d'euros soutiendront la stratégie nationale du Sénégal 2018 – 2030, qui coordonne tous les financements nationaux et extérieurs destinés à l’éducation. Ce financement contribuera à l’amélioration de la responsabilité et de la transparence en matière de dépenses publiques grâce à une supervision plus efficace des réformes et à une meilleure efficacité des dépenses publiques par la réduction du taux de décrochage au cours des premières années d’école.

Pendant de nombreuses années, le Sénégal est parvenu à obtenir une hausse régulière du nombre d’enfants scolarisés et achevant leur cycle, en particulier en primaire et au premier cycle du secondaire. Ces progrès sont particulièrement remarquables chez les filles, désormais plus nombreuses que les garçons à aller à l’école et à achever le cycle primaire et le premier cycle du secondaire.

Cependant, le nombre d’enfants non scolarisés dans des établissements scolaires formels et le nombre d’élèves qui décrochent demeurent élevés, et les évaluations des acquis scolaires révèlent une performance à la traîne dans l’ensemble du pays. Près des deux tiers des enfants non scolarisés proviennent de zones rurales et pauvres. Le GPE œuvre aux côtés du gouvernement à l’augmentation du financement national de l’enseignement primaire afin de veiller à ce que les enfants les plus vulnérables puissent aller à l’école et apprendre.

###

Contenu connexe :

Page pays sur le Sénégal

Ecole primaire Bitiw Seye 1 à Tivaouane, Sénégal. Credit : GPE/Chantal Rigaud
Financement
France

Dernières actualités

Alce Albright avec des élèves de l'école primaire Yokon Gbeme au Bénin. Crédit : PME / Chantal Rigaud
07 novembre 2019
À l'issue d'un processus de recrutement international et de sélection compétitif, Alice Albright est reconduite en tant que directrice générale du Partenariat mondial pour l'éducation pour un nouveau...
Alice Albright, Serigne Mbaye Thiam et Youssou Ndour àDakar. Crédit: PME/Sinead Andersen
01 novembre 2019
L’artiste Youssou Ndour a annoncé aujourd’hui à Dakar son intention de collaborer avec le Partenariat mondial pour l’éducation (PME) afin de prôner l’importance d’une éducation de qualité pour tous...
Des filles fréquentant une école coranique à Tadjourah, au nord-ouest de Djibouti, la capitale. Crédit: UNICEF/Giacomo Pirozzi
29 juillet 2019
Un nouveau dispositif d’aide à l’éducation en faveur de Djibouti prévoit l’intégration des écoles de réfugiés dans le système éducatif traditionnel du pays.