Le secteur privé agit pour relever le défi des données de l'éducation dans les pays en développement

|

Le Partenariat mondial pour l'éducation (PME) et deux entreprises ont annoncé de nouvelles initiatives de coopération visant à recueillir et utiliser des données pour améliorer la qualité de l'éducation dans les pays en développement :  

  • Econet se concentrera sur le renforcement des capacités dans le domaine des technologies de l'information et des sciences des données et travaillera avec les ministères intéressés dans plusieurs pays. Econet formera du personnel des ministères de l'Éducation en sciences des données, et détachera des spécialistes des données pour soutenir le travail des ministères visant à obtenir des informations utiles à partir des données dans les régions éloignées où Econet offre une couverture satellite.
  • Tableau travaillera en partenariat avec les responsables du secteur de l'éducation en Gambie pour développer des outils pilotes de visualisation et d'analyse des données. Des bénévoles de l'entreprise seront mis à disposition pour travailler en collaboration avec le personnel des ministères de l'Éducation.

Le PME a également annoncé deux autres initiatives importantes :

  • L'Institut de statistique de l'UNESCO (ISU) pilotera les travaux d'élaboration de spécifications relatives à l'utilisation et aux capacités des systèmes d'information pour la gestion de l'éducation.
  • L'Université d'Oslo travaillera avec le ministère gambien de l'Éducation pour tester dans des districts ciblés un système d'information pour la gestion de l'éducation (SIGE) visant à appuyer le recueil et l'analyse de données ainsi que la prise de décisions. Ce projet pilote est financé par l’Agence Norvégienne de Coopération et de Développement (NORAD).

Ces initiatives de coopération ont été conclues entre les partenaires des pays en développement du PME et les entreprises dans le cadre des travaux de la Table ronde sur les solutions relatives aux données de l'éducation. La Table ronde réunissait des responsables de l'éducation des pays en développement, des experts de la communauté du développement et des leaders dans le domaine de la technologie du secteur privé.

Les participants de la Table ronde ont travaillé ensemble pendant 15 mois pour diagnostiquer et formuler des recommandations afin de relever trois défis en matière de données dans l'éducation : le besoin de se doter de meilleurs outils pour la gestion de l'information sur l'éducation ; le besoin de meilleurs outils de visualisation et de communication des données ; le besoin d'intégrer des données entre les différents systèmes pour produire des informations complètes tant au niveau des écoles que du système.

Cette annonce est assortie de la publication du rapport sur les résultats de la Table ronde (en anglais), qui identifie les principales recommandations pour améliorer les systèmes de données sur l'éducation. Ces nouveaux partenariats constituent les premières étapes de la mise en œuvre des recommandations du rapport.

Les engagements pris aujourd'hui découlent des promesses faites par les entreprises membres de la Table ronde en septembre 2018 de fournir aux pays une expertise et un soutien en nature pour les aider à élaborer des solutions aux défis mondiaux et nationaux en matière de données sur l'éducation. Pour être transformatrice, toute initiative visant à renforcer les systèmes de données d'un pays doit être pilotée par ce dernier. Le PME est convaincu que d'autres partenariats public-privé seront annoncés au cours des prochains mois.

La Table ronde a fait appel à l'énorme potentiel du monde des entreprises pour créer avec d'autres acteurs du développement des solutions innovantes et faire progresser le secteur de l’éducation au niveau communautaire, régional, national et finalement mondial.

Les questions abordées sont cruciales. Il est indispensable de disposer de données de qualité et faciles d'utilisation pour dispenser une éducation de qualité — suivre les progrès des élèves, évaluer l'efficacité des enseignants, des méthodes d'enseignement et des écoles, mesurer le rapport coût-efficacité et, de manière générale, faire la distinction entre ce qui fonctionne bien et ce qui ne fonctionne pas. Toutefois, la plupart des pays en développement ne disposent pas des systèmes et des ressources humaines nécessaires pour recueillir, gérer, analyser et diffuser correctement les données.

Recommandations de le Table ronde

Les participants de la Table ronde ont formulé cinq recommandations principales :

  1. Formuler des protocoles ou des politiques relatifs aux données dans l’éducation
  2. Renforcer les ressources humaines et développer les compétences en matière de données
  3. Établir des systèmes d’identification normalisés pour les écoles
  4. Définir les fonctionnalités de base des systèmes de gestion de l'information
  5. Promouvoir la demande de données

--------------

Consulter le rapport (en anglais) : Résultats de la Table ronde sur les solutions aux problèmes de données dans l'éducation

En savoir plus sur la Table ronde sur les solutions relatives aux données de l'éducation

Suivi et évaluation
Norvège

Dernières actualités

12 décembre 2019
Principales décisions prise à l'issue de la réunion du Conseil d'administration du Partenariat mondial pour l'éducation, tenue à Nairobi au Kenya du 10 au 12 décembre 2019.
09 décembre 2019
Un appel à propositions pour des financements transnationaux de plaidoyer est lancé dans le cadre de l'Education à voix haute, le fonds du PME dédié exclusivement au plaidoyer et à la responsabilité...
14 novembre 2019
Calendrier pour soumettre des requêtes de financement au fonds à effet multiplicateur du Partenariat mondial pour l'éducation