Déclaration de Julia Gillard sur l’engagement du G7 envers l’éducation
|
Couverture du rapport d'avancement de Taormina

Le Partenariat mondial pour l’éducation accueille avec intérêt le Rapport de Taormina sur l’avancement : investir dans l’éducation pour la prospérité mutuelles, la paix et le développement publié récemment. Dans ce rapport, le G7 revient sur le rôle historique qu'il a joué dans l’éducation depuis le lancement du Partenariat mondial pour l’éducation (GPE) en 2002 pour aider les pays à faible revenu à bâtir des systèmes éducatifs solides et durables.

Le rapport appelle les membres du G7 à accroître leur soutien au GPE, qui, selon lui « est devenu le plus grand partenariat au monde à parties prenantes multiples dont l’objectif est de permettre à tous les enfants d’accéder à une éducation de base de qualité dans les pays les plus pauvres au monde ». 

Selon le rapport, les investissements du G7 dans l’éducation peuvent avoir un effet multiplicateur permettant d’accélérer les avancées sur un ensemble de priorités du G7, notamment le développement et la sécurité dans le monde. Le G7 reconnaît que le monde ne pourra progresser sur aucun des 17 Objectifs de développement durable tant que l’objectif mondial en matière d’éducation ne sera pas atteint – permettre à tous les enfants dans le monde l'accès à une éducation de qualité à l’horizon 2030.

Le rapport reflète également la préoccupation croissante selon laquelle la crise mondiale de l’éducation n’est ni tenable ni acceptable, avec plus de 264 millions d’enfants et de jeunes non scolarisés, dont un grand nombre vit dans des pays touchés par la fragilité et les conflits.   

Le rapport reconnaît la prochaine Conférence de Reconstitution des ressources qui se tiendra le 2 février 2018 à Dakar, au Sénégal, comme une « opportunité majeure pour la communauté internationale de renouveler son engagement sur la promesse de l’éducation et la libération du potentiel et du talent de la prochaine génération d’élèves ».

Avec des contributions des membres du G7, ainsi que d’autres bailleurs clés, le GPE a engagé plus de 4,7 milliards de dollars pour aider les pays en développement à bâtir et renforcer leur système éducatif afin qu’il soit solide, résistant et durable, aidant ainsi plus de 60 pays, dont 29 touchés par la fragilité et les conflits.  

Conformément à la recommandation de la Commission internationale sur le financement des opportunités éducatives dans le monde, l’objectif du GPE est de devenir une organisation dont les ressources atteignent 2 milliards de dollars par an d’ici 2020, qu’il prévoit de doubler pour atteindre 4 milliards de dollars par an à l’horizon 2030.

Le GPE remercie tout particulièrement le gouvernement italien, qui a la présidence du G7, pour son rôle déterminant dans les efforts accomplis pour attirer l’attention sur la nécessité d’augmenter les investissements s’il on veut atteindre l’objectif d’une éducation de qualité pour tous, ainsi que la paix, la prospérité et le développement durable.

Nous espérons que la priorité et l’attention accordées par le G7 à l’éducation perdureront jusqu’à la réalisation de cet objectif mondial.

Couverture du rapport d'avancement de Taormina
Gouvernance
Donateurs: Italie

Dernières actualités