Données sur l'éducation

Découvrez les données clés sur l'éducation dans le monde et dans les pays partenaires du GPE, classées par thèmes.

COVID-19

  • Au plus fort des fermetures d’écoles, 1,6 milliard d’élèves n’étaient pas scolarisés, dont 810 millions dans les pays à faible revenu.
    Source : UNESCO
  • 2 000 milliards : c'est le nombre d'heures d'apprentissage perdues, à l'échelle globale, du fait de la non-scolarisation des élèves en présentiel.
    Source : UNICEF, 2022
  • Le 1er juin 2020, le GPE a doublé son financement d'urgence COVID-19 pour atteindre 500 millions de dollars pour aider les pays à faible revenu à atténuer les effets immédiats et à long terme sur l'éducation de la pandémie.
    Source : Secrétariat du GPE
  • Plus de 80 % des 66 financements accélérées pour aider les pays à répondre à la pandémie de COVID-19 en 2020 comprenaient des initiatives ciblant les enfants handicapés pour assurer la continuité de l'apprentissage.
    Source : Secrétariat du GPE
  • Le 1er avril 2020, trois semaines seulement après que la COVID-19 ait été déclarée comme pandémie, le GPE a débloqué 250 millions de dollars pour aider les pays à faible revenu à atténuer ses effets immédiats et à long terme sur l'éducation.
    Source : Secrétariat du GPE
  • Le 25 mars 2020, le GPE a fourni 8,8 millions de dollars à l’UNICEF en vue de renforcer la réponse des systèmes éducatifs à la COVID-19 dans 87 pays à faible revenu.
    Source : Secrétariat du GPE
  • Plus de 35 millions de dollars des financements accélérés COVID-19 du GPE aux pays partenaires ont été utilisés pour aider les enseignants à s'adapter aux nouvelles méthodes d'enseignement à distance.
    Source : Secrétariat du GPE
  • Des contenus d'apprentissage à distance ont été mis à la disposition des enseignants par 58 % des pays. Cependant, ce taux varie, allant de 81 % en Europe et en Amérique du Nord à seulement 29 % en Afrique subsaharienne.
    Source: World Teachers’ Day 2021 Fact Sheet, p.7
  • Les fermetures d’écoles dues à la pandémie de COVID-19 devraient réduire d’environ 1/3 à une année entière le nombre d’années d’éducation ajustées en fonction de l’apprentissage dans les régions en développement.
    Source : Education finance watch 2023. p.2
  • Les pertes d’apprentissage à l'échelle globale équivalent à 0,7 année d’apprentissage perdue, ce qui pourrait se traduire par une réduction annuelle de 6,5 % des revenus futurs des élèves d'aujourd'hui une fois engagés dans un emploi, en raison d’une faible productivité due à leurs faibles compétences cognitives. Cette réduction des perspectives de revenus pourrait contracter la croissance du revenu national de 2,2 % par année de vie active (45 ans en moyenne) de la génération touchée par la pandémie.
    Source : Education finance watch 2023. p.2
  • Avant la pandémie de COVID-19, 6 élèves sur 10, dans les pays à revenu faible ou intermédiaire ne savaient ni lire ni comprendre des textes simples avant l'âge de 10 ans. Aujourd'hui, 7 élèves sur 10 ne savent pas lire (en raison de l'impact des fermetures d'écoles pendant la pandémie de COVID-19).
    Source : Education finance watch 2023. p.18
  • Sans mesures correctives adéquates, les pertes d’apprentissage se traduiront probablement par un impact négatif considérable sur l’économie mondiale, entrainant une réduction de jusqu'à 0,68 point de pourcentage de la croissance du PIB.
    Source : Education finance watch 2023. p.18
  • 41 % des pays à faible revenu ont réduit leurs dépenses d'éducation après le début de la pandémie de COVID-19 en 2020, soit une baisse moyenne des dépenses de 13,5 %.
    Source : Education Finance Watch 2022. World Bank, GEMR, UIS. p.4
  • Les pertes d'apprentissage dues à la COVID-19 à l’échelle mondiale pourraient coûter à cette génération d'apprenants près de 21 000 milliards de dollars US de revenus à vie, ce qui dépasse de loin l'estimation initiale de 10 000 milliards de dollars US faite au début de la pandémie, et même les 17 000 milliards de dollars US estimés en 2021 (Azevedo et al. 2022).
    Source : Education Finance Watch 2022. World Bank, GEMR, UIS. p.4
  • Les dépenses mondiales totales en matière d'éducation au cours des 10 dernières années avant la pandémie de COVID-19 ont augmenté de manière régulière, passant de 4 000 milliards de dollars US en 2010 à 4,9 milliards de dollars US en 2018, puis ont stagné depuis début de la pandémie.
    Source : Education Finance Watch 2022. World Bank, GEMR, UIS. p.10
  • 13 millions de filles pourraient être contraintes à un mariage précoce par leurs parents aux prises avec les conséquences économiques de la pandémie de COVID-19.
    Source : Banque mondiale, 2020

Égalité des genres

  • 118,5 millions de filles n’étaient pas scolarisées dans le monde en 2021.
    Source : Global Education Monitoring Report
  • 82 millions de filles supplémentaires vont à l'école dans les pays partenaires depuis 2002.
    Source : Secrétariat du GPE
  • 83,5 % des filles ont achevé l'école primaire en 2021 dans les pays partenaires du GPE, contre 70 % en 2013.
    Source : Rapport sur les résultats 2023. P.99
  • 55 % des filles ont achevé le premier cycle du secondaire en 2021 dans les pays partenaires contre 46 % en 2013.
    Source : Rapport sur les résultats 2023. P.99

Éducation en période de crise

  • On estime que 222 millions d’enfants et d’adolescents touchés par des crises ont besoin d’un soutien éducatif (78 millions parmi eux sont non-scolarisés).
    Source : Education Cannot Wait, 2022
  • 1 enfant et un jeune sur 3 vivant dans des pays touchés par un conflit ou une catastrophe n’est pas scolarisé.
    Source : UNICEF, 2018
  • 74 % des enfants ont achevé l'école primaire dans les pays partenaires touchés par la fragilité et les conflits en 2021, contre 66 % en 2013. 52 % des enfants ont achevé le premier cycle du secondaire dans ces mêmes pays en 2021.
    Source : Rapport sur les résultats 2023. P. 35
  • 63 % des financements du GPE pour la mise en œuvre de programmes ont été alloués à des pays partenaires touchés par la fragilité et les conflits en 2021, contre 44 % en 2012.
    Source : Secrétariat du GPE
  • 106 millions d'enfants de plus ont été scolarisés dans les pays touchés par la fragilité et les conflits depuis 2002.
    Source : Secrétariat du GPE
  • 163 millions d'enfants ont été soutenus par le GPE dans les pays partenaires touchés par la fragilité et les conflits depuis l’exercice 2022.
    Source : Rapport sur les résultats 2023. P. 82
  • 52 % des financements du GPE ont été alloués à des pays partenaires touchés par la fragilité et les conflits.
    Source : Rapport sur les résultats 2022. P. 36
  • Fin août 2023, le GPE avait investi 1,1 milliard de dollars pour le renforcement des systèmes éducatifs dans 17 pays où les réfugiés ont accès aux écoles.
    Source : Secrétariat du GPE
  • Depuis 2013, 68 pays partenaires du GPE ont bénéficié d'un montant total de 857 millions de dollars de financements pour soutenir des programmes destinés à limiter l’impact des crises sur l’éducation des enfants, notamment les catastrophes naturelles, les conflits armés, les déplacements forcés et les urgences sanitaires.
    Source : Secrétariat du GPE
  • 34 des pays partenaires du GPE durant l'exercice 2023 sont touchés par la fragilité ou les conflits.
    Source : Liste des pays partenaires touchés par la fragilité ou les conflits
  • Les pays à faible revenu partenaires de GPE abritent près de 4 millions d'enfants réfugiés, soit environ 45 % de la population mondiale d'enfants réfugiés.
    Source : UNHCR and GPE data as of 2016. UNHCR data only accounts for refugees for whom demographic data is available.
  • Si le taux de scolarisation dans l'enseignement secondaire est de 10 points de pourcentage supérieur à la moyenne, le risque de guerre est réduit d'environ 3 points de pourcentage (de 11,5 % à 8,6 %).
    Source : World Bank. Understanding Civil War, 2005, p. 16
  • La part de l’aide humanitaire allouée à l’éducation a été multipliée par trois - passant de 1 % en 2014 à 3 % en 2019 - et quintuplé en 5 ans.
    Source : GEMR Policy Paper 41 – July 2020 (P.9).
  • Chaque année d'éducation réduit le risque de conflit d'environ 20 %.
    Source : World Bank. Doing well out of war (Paul Collier), 1999, p. 5
  • L’éducation est l’un des domaines humanitaires les moins financés, avec seulement 3 % du financement du secteur humanitaire dans le monde alloué à l'éducation en 2021.
    Source : Geneva Global Hub for Education In Emergencies, 2022
  • Chaque année, près de 40 millions d’enfants voient leur éducation interrompue par des catastrophes et des épidémies consécutives à des événements météorologiques extrêmes.
    Source : Theirworld, 2018
  • On estime que 449 millions d’enfants – soit 1 enfant sur 6 – vivaient dans des zones de conflit en 2021.
    Source : Save the Children, 2022
  • Les enfants représentent 30 % de la population mondiale, mais 40 % de toutes les personnes déplacées de force.
    Source : UNHCR, 2022
  • Près de la moitié des enfants réfugiés (48 %) ne sont pas scolarisés. Les taux bruts de scolarisation des enfants réfugiés pour l’année scolaire 2020-2021 s’élevaient à 42 % pour le préscolaire, 68 % pour le primaire et 37 % pour le secondaire.
    Source : UNHCR, 2022
  • Seuls 5 % des jeunes réfugiés sont actuellement inscrits dans une université.
    Source : HCR
  • Le coût annuel moyen de l'éducation des réfugiés représente moins de 5 % des dépenses publiques d'éducation dans les pays en développement qui accueillent 85 % des réfugiés dans le monde.
    Source : World Bank and UNHCR. The Global Cost and Inclusive Refugee Education, 2021
  • Les pays à faible revenu ont accueilli 92 % des réfugiés en âge scolaire dans le monde en 2017.
    Source : UNHCR. Turn the tide: refugee education in crisis (2018), p.14
  • On estime que 128 millions d'enfants en âge de fréquenter le primaire et le secondaire ne sont pas scolarisés dans les pays touchés par une crise, dont 67 millions de filles.
    Source : Plan International, Left Out, Left Behind: Adolescent girls’ secondary education in crises, Plan International, UK, 2019, p.30
  • Il y a eu plus de 5 000 cas d'attaques contre l'éducation et des cas d'utilisation d'écoles à des fins militaires entre janvier 2020 et décembre 2021.
    Source : GCPEA Education under attack, 2022, p.11
  • Au cours des cinq dernières années, les demandes de financement pour l'éducation dans les situations d'urgence ont augmenté de 21 %.
    Source : GEM Report, Policy Paper 31, p.7
  • Fin 2022, 108 millions de personnes ont été déplacées de force en raison de conflits, de persécutions ou de catastrophes naturelles.
    Source : HCR, 2022
  • Fin 2022, 23,3 millions de réfugiés (67 %) vivaient en exil pendant au moins cinq années consécutives dans les pays d'accueil.
    Source : HCR, 2023. 2022 Global Trends Report
  • Les taux de scolarisation des filles en situation de déplacement forcé sont bien inférieurs aux taux nationaux.
    Source : INEE, 2021
  • 20 ans : c'est la durée moyenne d'un déplacement forcé dû à des crises et des conflits.
    Source : UNHCR, 2016, Global trends – Forced displacement in 2015, p.20

Éducation inclusive

  • Il y a près de 240 millions d’enfants handicapés dans le monde, soit 1 enfant sur 10 dans le monde.
    Source : UNICEF, Seen, Counted and Included, 2022
  • Dans les pays à revenu faible et de la tranche inférieure des pays à revenu intermédiaire, environ 40 % des enfants handicapés ne sont pas scolarisés dans le primaire et 55 % dans le premier cycle du secondaire.
    Source : UNICEF, Towards Inclusive Education. The impact of disability on school attendance in developing countries. 2016
  • En 2022, environ 50 millions de dollars de financements actifs du GPE étaient alloués à des programmes soutenant l'inclusion des enfants handicapés dans 50 pays partenaires.
    Source : Secrétariat du GPE
  • 640 millions de dollars ont été octroyés par le GPE en guise de financements pour soutenir des activités de promotion de l'équité, de l'égalité des genres et de l'inclusion entre 2016 et 2020.
    Source : Rapport sur les résultats 2021. P. 38
  • Au cours de la période 2016-2020, 46 millions de dollars de financements pour la mise en œuvre de programmes ont soutenu l’inclusion des enfants handicapés dans les systèmes éducatifs de 42 pays partenaires.
    Source : Rapport sur les résultats 2021
  • En 2020, le GPE a octroyé 66 financements accélérés pour aider les pays dans leur riposte à la pandémie de COVID-19. Plus de 80 % de ces financements prévoyaient des initiatives ciblant des enfants handicapés et visant notamment à assurer la continuité de leur apprentissage telles que des cours à distance inclusifs, des documents imprimés en braille, des appareils fonctionnels et la promotion de programmes de soutien supplémentaires.
    Source : Secrétariat du GPE
  • 67 % des pays partenaires ont communiqué des statistiques clés sur l'éducation ventilées par enfants handicapés.
    Source : Rapport sur les résultats 2022. P. 7
  • En 2022, 62 163 enfants handicapés ont été soutenus à travers 17 financements du GPE (sur la base des données rapportées).
    Source : Rapport sur les résultats 2022. P. 78
  • À l’échelle mondiale, la part des écoles dotées d’infrastructures et de matériels adaptés aux élèves handicapés a augmenté à tous les niveaux d’enseignement, et de manière plus significative dans le second cycle du secondaire, passant de 46 % en 2015 à 56 % en 2020.
    Source : 2023 Global Education Monitoring Report: SDG 4 mid-term progress review. p.8
  • Près d'un milliard de personnes dans le monde vivent avec un handicap. Parmi elles, au moins 1 sur 10 est un enfant, et 80 % vivent dans les pays en développement.
    Source : Rapport mondial sur le handicap
  • Le taux d'alphabétisation des adultes handicapés est de 3 %. Pour les femmes, il est encore plus faible, soit 1 %.
    Source : UNGEI. Still left behind: Pathways to inclusive education for girls with disabilities, 2017. p.12

Éducation de la petite enfance

  • 175 millions d’enfants en âge de fréquenter le préscolaire ne sont pas scolarisés dans le monde.
    Source : UNICEF, 2019
  • Malgré des progrès rapides au cours des deux dernières décennies, le taux brut de scolarisation dans le préprimaire ne s’élevait encore qu’à 61,5 % en 2019.
    Source : Dès le départ : construire des sociétés inclusives grâces à une éducation de la petite enfance inclusive. RMSE Document d’orientation 46. Juillet 2021. P.2
  • 65 % des enfants étaient inscrits dans l’enseignement préscolaire dans les pays partenaires du GPE en 2021, contre 19 % en 2002.
    Source : Rapport sur les résultats 2023. P. 30
  • Au cours de l’exercice 2023, le GPE disposait de financements actifs d’un montant de 269 millions de dollars pour soutenir l’apprentissage précoce.
    Source : Secrétariat du GPE
  • La scolarisation des filles dans le préscolaire a atteint 69 % en 2021.
    Source : Rapport sur les résultats 2023. P. 19
  • Près de 85 % des financements soutenant l’éducation de la petite enfance incluaient un soutien aux enseignants du préscolaire en 2022.
    Source : Secrétariat du GPE
  • En 2020, 3 enfants sur 4 dans le monde étaient inscrits dans un enseignement organisé un an avant l’âge officiel d’entrée au primaire, une progression qui stagne depuis 2015.
    Source : The sustainable development goals report 2023. p.21
  • En 2020, seule la moitié des 187 pays et zones disposant de données offraient un enseignement préprimaire gratuit, et près des trois quarts des 215 pays et zones disposant de données ne rendaient pas l’enseignement préprimaire obligatoire.
    Source : The sustainable development goals report 2023. p.21
  • En Afrique subsaharienne, le taux annuel moyen de participation à l’éducation de la petite enfance entre 2020 et 2025 devrait croître quatre fois plus vite, passant de 0,7 à 2,8 points de pourcentage par an, si les pays de la région veulent atteindre leurs objectifs nationaux pour 2025 – voire même plus rapidement s’il s’avère que la COVID-19 a eu un impact à long terme.
    Source : 2023 Global Education Monitoring Report: SDG 4 mid-term progress review. p.4
  • Parmi les 20 pays ayant les taux de fréquentation du préscolaire les plus bas au monde, 14 se trouvent en Afrique.
    Source : UNESCO. 2022. Spotlight Report on Basic Education Completion and Foundational Learning in Africa, Paris, UNESCO. p.127
  • Seulement 20 % des enfants sont inscrits dans l'enseignement préprimaire dans les pays à faible revenu.
    Source : Global education monitoring report, 2021/2: non-state actors in education: who chooses? who loses? UNESCO 2021, p. 251
  • Seuls 63 pays (sur 193) ont pris des dispositions officielles pour assurer l'enseignement préprimaire gratuit, et 51 pays ont fait de l'enseignement préprimaire un niveau obligatoire dans les cadres juridiques nationaux.
    Source : UNESCO, 2021
  • Seulement 1 % de l’aide à l’éducation est investi dans l’éducation préscolaire.
    Source : TheirWorld 2021, p.15

Apprentissage et alphabétisation

  • La pauvreté des apprentissages est estimée à 70 % à l'échelle mondiale, ce qui signifie que 7 enfants sur 10 dans les pays à revenu faible ou intermédiaire ne sont pas capables de comprendre un texte simple avant l'âge de 10 ans.
    Source : World Bank. The State of Global Learning Poverty. 2022 Update. P. 8
  • 346 millions de dollars ont été investis dans des activités destinées à améliorer l'apprentissage au cours de l'exercice 2023.
    Source : Secrétariat du GPE, 2023
  • 70 % des pays partenaires disposant de données ont enregistré une amélioration des résultats d’apprentissage entre les périodes 2010–2015 et 2016–2019.
    Source : Rapport sur les résultats 2021. P. 27
  • 97 millions de dollars ont été investis par le GPE dans des activités liées aux évaluations des apprentissages durant l'exercice 2023.
    Source : Secrétariat du GPE, 2023
  • 48 millions de manuels scolaires ont été distribués dans les pays partenaires grâce aux financements du GPE au cours de l'exercice 2023.
    Source : Rapport sur les résultats 2023. P. 11
  • Une année de scolarité supplémentaire augmente de 10 % les revenus, ce qui est supérieur aux rendements boursiers. Dans presque tous les pays et à tous les niveaux d’enseignement, les retours sur les investissements dans l’éducation sont plus élevés pour les femmes (10 %) que pour les hommes (8 %).
    Source : Education Finance Watch 2023. p.4
  • Une variation de 1 % de l’apprentissage est associée à une variation de 7,2 % de la croissance annuelle.
    Source : Education Finance Watch 2023. p.4
  • En Afrique subsaharienne, le taux d'alphabétisation des jeunes est passé de 66 % en 2000 à 77,5 % en 2020.
    Source : 2023 Global Education Monitoring Report: SDG 4 mid-term progress review. p.7
  • En Asie centrale et du Sud, le taux d’alphabétisation des jeunes est passé de 87 % en 2000 à 91 % en 2015, mais n’a augmenté que de 0,8 point de pourcentage depuis lors.
    Source : 2023 Global Education Monitoring Report: SDG 4 mid-term progress review. p.7
  • En Afrique subsaharienne, bien que 80 % des enfants en âge de fréquenter l’école primaire soient scolarisés, seuls 62 % achèvent leur études à temps.
    Source : The sustainable development goals report 2023. p.20
  • À l’échelle mondiale, le pourcentage d’enfants d’un an plus jeunes que l’âge officiel d’entrée dans le primaire qui participent à des programmes d’apprentissage organisés est resté stable à environ 75 % entre 2015 et 2020.
    Source : 2023 Global Education Monitoring Report: SDG 4 mid-term progress review. p.4
  • Parmi les 31 pays à revenu faible ou intermédiaire pour lesquels il existe des données depuis 2019, seul le Vietnam compte une majorité d'enfants acquérant des compétences minimales en lecture et en mathématiques à la fin de l'école primaire. En revanche, dans 18 de ces pays, moins de 10 % des enfants atteignent les compétences minimales en lecture et/ou en mathématiques.
    Source : 2023 Global Education Monitoring Report: SDG 4 mid-term progress review. p.2
  • Près d’un jeune sur quatre en Afrique subsaharienne est analphabète.
    Source : 2023 Global Education Monitoring Report: SDG 4 mid-term progress review. p.8
  • Seuls 14 pays représentant 15 % de la population d'âge scolaire en Afriquedisposent d'au moins deux points de données sur les compétences minimales en matière d'apprentissage qui permettraient d'estimer la tendance à long terme.
    Source: UNESCO. 2022. Spotlight Report on Basic Education Completion and Foundational Learning in Africa, Paris, UNESCO. p.43
  • Depuis 2015, seuls 19 paysont communiqué des données issues d'enquêtes scolaires pour ce qui est de la lecture et 18 pays pour les mathématiques.
    Source: UNESCO. 2022. Spotlight Report on Basic Education Completion and Foundational Learning in Africa, Paris, UNESCO. p.43
  • Selon les données d'enquêtes auprès des ménages, la proportion d'élèves de niveau 2 ayant des compétences fondamentales en lecture est proche de zéro dans de nombreux pays.
    Source: UNESCO. 2022. Spotlight Report on Basic Education Completion and Foundational Learning in Africa, Paris, UNESCO. p.43
  • Dans 16 des 22 pays subsahariens, un tiers des élèves au plus reçoivent un enseignement dans la langue qu'ils parlent en dehors de l'école.
    Source: UNESCO. 2022. Spotlight Report on Basic Education Completion and Foundational Learning in Africa, Paris, UNESCO. p.79
  • Les données du PASEC et du SACMEQ ont révélé que le fait d'avoir son propre manuel scolaire peut améliorer les scores d'alphabétisation d'un enfant jusqu'à 20 %.
    Source: UNESCO. 2022. Spotlight Report on Basic Education Completion and Foundational Learning in Africa, Paris, UNESCO. p.79
  • Dans 10 des 14 pays francophones participant au PASEC 2019, les scores en lecture des élèves enseignés par des femmes étaient significativement meilleurs que ceux des élèves enseignés par des hommes.
    Source: UNESCO. 2022. Spotlight Report on Basic Education Completion and Foundational Learning in Africa, Paris, UNESCO. p.115
  • Le taux d'alphabétisation des jeunes à l'échelle mondiale est de 91 %, ce qui signifie que 102 millions de jeunes ne disposent pas des compétences de base en littératie.
    Source : Meeting commitments: are countries on track to achieve SDG 4? 201 p.9
  • Le nombre de jeunes analphabètes est passé de 107 millions en 2015 à 99 millions en 2020, dont 36 millions en Asie centrale et du Sud et 49 millions en Afrique subsaharienne. Les femmes représentent 56 % de tous les jeunes analphabètes.
    Source : 2023 Global Education Monitoring Report: SDG 4 mid-term progress review. p.7
  • En Afrique subsaharienne, seuls 64 % des enseignants du primaire et 50 % des enseignants du secondaire disposent de la formation minimale requise. Cette proportion est en baisse depuis 2000.
    Source : Meeting commitments: are countries on track to achieve SDG 4? 2019 p.9
  • Au rythme actuel, d'ici 2030, plus de la moitié des enfants d'âge scolaire n’auront pas acquis les compétences de base requises pour le niveau du secondaire, y compris les compétences clés telles que la maîtrise de la lecture et du calcul, la résolution de problèmes et la pensée critique. Les pertes d'apprentissage dues aux fermetures d'écoles liées à la COVID-19 pourraient constituer des facteurs aggravants.
    Source : Brookings, 2019
  • Plus de 80 % des 617 millions d'enfants et d'adolescents qui n'apprennent pas suffisamment pour atteindre les niveaux de compétence minimum se trouvent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire, bien que ces pays ne représentent que 60 % de la population mondiale en âge scolaire.
    Source : UIS Fact Sheet N°48, February 2018 p.12
  • À l'échelle mondiale, deux tiers des enfants – 68 % ou 262 millions sur 387 millions - vont à l'école et atteindront la dernière année du primaire mais, n'acquerront pas les compétences minimales en lecture. Près de 60 % (137 millions) des adolescents sont scolarisés mais n'apprennent pas grand chose.
    Source : UIS Fact Sheet 46, p.10
  • 91 % des enfants en âge d'aller à l'école primaire dans les pays à faible revenu n'acquerront pas les compétences de base en lecture, 87 % les bases en mathématiques, contre respectivement 5 et 8 % dans les pays à revenu élevé.
    Source : UIS Fact Sheet 46, p.16
  • 93 % des adolescents en âge de fréquenter le secondaire dans les pays à faible revenu n'atteindront pas le niveau de compétence minimal en lecture, contre 27 % dans les pays à revenu élevé.
    Source : UIS Fact Sheet 46, p.11
  • En moyenne, les pays à revenu faible et moyen dépensent 2 % de leur PIB chaque année dans des frais liés à l'éducation qui ne mènent à aucun apprentissage.
    Source : The Learning Generation, Executive summary, p.7
  • 771 millions d'adultes n'ont pas les compétences de base en littératie (les femmes représentent les deux tiers de cette population).
    Source : ISU
  • Près d’un jeune sur quatre en Afrique subsaharienne est analphabète.
    Source : 2023 Global Education Monitoring Report: SDG 4 mid-term progress review. p.8

Qualité de l'enseignement

  • Dans les pays partenaires du GPE, 81 % des enseignants du primaire et 71 % des enseignants du premier cycle du secondaire ont les qualifications minimales requises. Même avec ces qualifications minimales, de nombreux enseignants ont de faibles connaissances et aptitudes pédagogiques.
    Source : Rapport sur les résultats 2023. P. 38
  • 91 % des financements du GPE pour la mise en œuvre de programmes actifs au cours de l'exercice 2022 prévoyaient un soutien aux enseignants et à des activités liées à l'enseignement, telles que la formation initiale, la formation continue, l'encadrement et le mentorat, la gestion des enseignants et la mise à disposition d'outils et ressources pédagogiques tels que des guides de l'enseignant. Cela représente un total combiné de plus de 528 millions de dollars.
    Source : Secrétariat du GPE
  • Grâce à 38 financements COVID, plus de 722 000 enseignants ont été formés aux méthodes d'enseignement à distance, et près de 400 000 autres ont reçu une formation pour la mise en œuvre de programmes d'enseignement accélérés.
    Source : Rapport sur les résultats 2023. P. 79
  • À l’échelle mondiale, en 2020, 86 % des enseignants du primaire et environ 84 % des enseignants du secondaire avaient les qualifications minimales pour exercer. Il existe cependant des différences substantielles entre les pays.
    Source : Transformer l’enseignement de l’intérieur: tendances actuelles en matière de statut et de développement du personnel enseignant. UNESCO, 2022.
  • L'enseignement selon le niveau d'apprentissage avec un support technologique pendant un an peut améliorer l'apprentissage de 0,27 écart-type, ce qui pourrait potentiellement augmenter les revenus futurs des élèves de 5,5 %, tout en générant 1 724 $ US de bénéfices futurs par bénéficiaire pour un coût de 26,6 $ US par élèves et par an.
    Source : Education finance watch 2023. p.20
  • En Afrique subsaharienne, la proportion d’enseignants ayant les qualifications minimales requises (ou, plus précisément, ayant reçu au moins une formation pédagogique initiale ou continue) au niveau du préprimaire est passée de 53 % en 2015 à 60 % en 2020.
    Source : 2023 Global Education Monitoring Report: SDG 4 mid-term progress review. p.9.
  • De toutes les régions, l'Afrique subsaharienne affiche les pourcentages les plus faibles d'enseignants formés dans le préscolaire (60 %), le primaire (69 %) et le secondaire (61 %).
    Source : The sustainable development goals report 2023. p.21
  • L'Afrique subsaharienne a besoin de 16,5 millions d’enseignants de plus pour atteindre l’ODD 4, soit 5,4 millions au niveau du primaire et 11,1 millions au niveau secondaire. Cela comprend les nouveaux postes d’enseignant requis du fait de l’élargissement de l'accès à l’éducation ainsi que les remplacements nécessaires dus à l’attrition des enseignants.
    Source : Transformer l’enseignement de l’intérieur: tendances actuelles en matière de statut et de développement du personnel enseignant. UNESCO, 2022. P.5
  • On compte, en moyenne, 56 écoliers par enseignant formé en Afrique subsaharienne.
    Source: UNESCO. 2022. Spotlight Report on Basic Education Completion and Foundational Learning in Africa, Paris, UNESCO. p.101 and IUS 2020
  • Dans les pays ayant plus d’enseignantes dans le primaire, la probabilité d'obtenir de meilleurs taux de scolarisation des filles dans le secondaire est plus grande. Malheureusement, dans certains pays, les femmes représentent moins de 25 % des enseignants du primaire.
    Source : UNESCO eAtlas of Teachers

Financement national

  • 71 % des pays partenaires ont augmenté la part des dépenses publiques consacrées à l’éducation ou l’ont maintenue à 20 % au moins de ces dépenses.
    Source : Rapport sur les résultats 2022. P.10
  • Les pays partenaires du GPE (43 disposant de données) ont alloué 18,6 % de leur budget à l'éducation en 2021.
    Source : Secrétariat du GPE
  • Les dépenses publiques par habitant consacrées à l'éducation étaient en moyenne près de 150 fois plus élevées dans les pays à revenu élevé que dans les pays à faible revenu.
    Source : Education Finance Watch 2022. World Bank, GEMR, UIS. p.3
  • Les dépenses publiques consacrées à l’éducation en pourcentage du PIB sont passées de 76 % en juillet 2022 à seulement 66 % en juillet 2023 (sur base des pays évalués).
    Source : Education finance watch 2023. p.3
  • Les dépenses totales réelles pour l’éducation à l'échelle mondiale - combinant les dépenses des gouvernements, de l’aide publique au développement et des ménages - ont légèrement augmenté en 2021 pour atteindre 5 400 milliards de dollars, après deux années consécutives à 5 300 milliards de dollars.
    Source : Education finance watch 2023. p.6
  • La moyenne du budget total annuel des pays d'Afrique subsaharienne devrait passer de 3,4 % du PIB en 2023 à 4 % d'ici 2027 et 4,6 % d'ici 2030.
    Source : GEMR Policy Paper 49. June 2023. p.7
  • Les ressources gouvernementales restent la principale source de financement de l’éducation dans tous les groupes de revenus des pays. Plus des 3/4 (78 %) des dépenses mondiales en matière d’éducation en 2021 provenaient de dépenses publiques nettes des contributions à l’aide publique au développement, qui ont augmenté de 2 % par rapport à 2020 en termes réels.
    Source : Education finance watch 2023. p.6
  • Dans les pays à faible revenu, les dépenses publiques d’éducation en proportion du PIB ont augmenté de manière régulière depuis 2018 (3,2 %), pour atteindre une moyenne de 3,6 % en 2021.
    Source : Education finance watch 2023. p.8
  • Dans la plupart des pays décentralisés, les dépenses des gouvernements fédéraux représentent plus de 50 % des dépenses publiques totales en matière d’éducation.
    Source : Education finance watch 2023. p.23
  • Les dépenses d'éducation dans les pays à revenu faible ou à revenu intermédiaire de la tranche inférieure devraient passer de 3,5 à 6,3 % du PIB entre 2012 et 2030, si l’on souhaite réaliser la promesse d’un enseignement pré-primaire, primaire et secondaire universel.
    Source : Education finance watch 2021. p.5
  • On estime que les dépenses mondiales en matière d’éducation s’élèvent à plus de 5 000 milliards de dollars. Les dépenses publiques allouées à l'éducation sont importantes : en moyenne, les pays consacrent environ 4,5 à 5 % de leur PIB à l’éducation, à l’exception des pays à faible revenu.
    Source : Education finance watch 2023. p.19
  • Les dépenses publiques d'éducation sont restées constantes à environ 4,2 % du PIB, mais la proportion de pays à faible revenu en situation de surendettement ou à risque élevé de surendettement est passée de 27 % à 58 %.
    Source : SDG 4 mid-term progress review. 2023, p.2
  • L'aide à l'éducation est passée de 13,7 milliards de dollars à 17,8 milliards de dollars mais a diminué de 7 % entre 2020 et 2021, tandis que la part de l'aide allouée à l'éducation dans les budgets d'aide a atteint son point le plus bas depuis 2015, avec seulement 9,8 % consacrés à l'éducation. au secteur en 2021.
    Source : SDG 4 mid-term progress review. 2023, p.2
  • Pour atteindre les objectifs nationaux de l’ODD 4, 79 pays à revenu faible ou intermédiaire sont toujours confrontés à un déficit de financement annuel de 97 milliards de dollars en moyenne.
    Source : The sustainable development goals report 2023. p.20
  • Le coût de la réalisation de l'enseignement préscolaire, primaire et secondaire universel d'ici 2030 dans les pays à revenu faible et intermédiaire inférieur coûterait 5,100 milliards de dollars cumulés, soit environ 340 milliards de dollars par an de 2015 à 2030.
    Source : GEMR Policy Paper 49. June 2023. p.1
  • Les pays d'Afrique subsaharienne représentent la plus grande part du déficit de financement : 70 milliards de dollars par an en moyenne.
    Source : GEMR Policy Paper 49. June 2023. p.7
  • Un pays sur trois consacre moins de 4 % de son PIB et moins de 15 % de son budget à l'éducation.
    Source : Education Finance Watch 2022. World Bank, GEMR, UIS. p.3
  • Les 3/5 des ressources allouées à l'éducation dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire de la tranche inférieure proviennent des dépenses publiques nationales, principalement complétées par les dépenses des ménages.
    Source : The impact of the COVID-19 pandemic on education financing, May 2020
  • Les ménages consacrent une part importante de leurs fonds à l’éducation. Plus de 1/3 des dépenses totales liées à l’éducation dans les pays à revenu faible ou intermédiaire provient des ménages.
    Source : Education finance watch 2023. p.3
  • Malgré l’augmentation proportionnelle des dépenses publiques consacrées à l’éducation dans les pays à faible revenu, l’aide publique au développement en faveur de l’éducation continue d’être importante dans les pays à faible revenu, représentant 13 % du total.
    Source : Education finance watch 2023. p.6
  • Les dépenses publiques pour l’éducation de 40 % des pays à revenu faible et à revenu intermédiaire de la tranche inférieure restent en dessous des références internationales en la matière.
    Source : Education Finance Watch 2022. World Bank, GEMR, UIS. p.7
  • En Afrique subsaharienne, les ménages représentent 38 % des dépenses totales d'éducation, allant de moins de 5 % en Éthiopie, au Lesotho et à Sao Tomé-et-Principe, à plus de 67 % au Ghana, au Libéria et au Nigéria.
    Source : UNESCO. 2022. Spotlight Report on Basic Education Completion and Foundational Learning in Africa, Paris, UNESCO. p.145
  • En 2018-2019, les pays à faible revenu ont dépensé environ 48 dollars US par enfant d'âge scolaire, contre 8 501 dollars US dans les pays à revenu élevé.
    Source : Education finance watch 2021. P5