Gestion des risques

Le GPE gère systématiquement et proactivement les risques liés à ses activités et financements pour limiter leurs potentielles conséquences négatives et saisir toutes les opportunités, tout en opérant dans des contextes souvent incertains et difficiles.

Le cadre de risque du GPE aide le partenariat à prendre des décisions éclairées et fournit une base pour identifier, évaluer et surveiller en permanence le profil de risque du GPE. Le cadre promeut une approche cohérente et une compréhension commune de la gestion des risques, conformément à la charte et à la stratégie du GPE.

Cadre et politique de gestion des risques

Le cadre et la politique de gestion des risques du GPE sont basés sur des normes et des directives reconnues au niveau international (telles que l’ISO 31000 et le COSO). Cela inclut :

  • Un ensemble de politiques, de processus de gestion et d'outils qui détaillent les rôles et responsabilités en matière de risque et la fréquence de leurs mises à jour
  • Une taxonomie des risques qui fournit une liste exhaustive et une classification de tous les risques auxquels le GPE serait confronté à un moment donné
  • Une déclaration sur l'appétence au risque qui fournit une indication de haut niveau du risque que le GPE est prêt à tolérer pour atteindre ses buts et objectifs.
  • Un modèle à trois lignes de défense qui décrit les rôles et les responsabilités des principales parties prenantes du partenariat en ce qui concerne la gestion des risques à 3 niveaux, notamment celui des financements, du partenariat et du Secrétariat
  • Une liste des principaux indicateurs de risque, des indicateurs de contrôle et des indicateurs de performance.

Catégories de risques

Tous les partenaires ont un rôle à jouer en prodiguant des conseils au Conseil d’administration et au Secrétariat pour mettre en évidence les risques qu'ils rencontrent dans l'exercice de leurs fonctions. Les principales catégories de risques sont :

  1. Le risque stratégique : risque que le GPE ne soit pas en mesure d'atteindre ses buts et objectifs
  2. Le risque opérationnel : risque que le GPE ne soit pas en mesure de réaliser ses objectifs au niveau des pays
  3. Le risque lié à la gestion des fonds du GPE : risque associé à une gestion financière inefficace ou en deçà des performances escomptées du Fonds du GPE
  4. Le risque lié à la continuité des activités : risque que le Secrétariat ne soit pas en mesure d'exercer ses fonctions opérationnelles essentielles
  5. Le risque d’une architecture de l'aide mondiale fragmentée : risque que l'architecture de l'éducation ne soit pas bien définie et ne repose pas sur des approches complémentaires
  6. Le risque de réputation : risque de menace ou de danger pour la réputation ou les standards du GPE
  7. Le risque lié aux pays : risque que des facteurs exogènes à l'environnement du pays nuisent à la planification et à la mise en œuvre d’un programme.

Rapport sur les risques

Le Secrétariat du GPE publie tous les 6 mois un rapport de mise à jour sur les risques institutionnels dans le but d’informer sur les risques les plus critiques qui pourraient affecter le partenariat dans l’atteinte de sa mission et de ses objectifs stratégiques.

Le rapport comprend une analyse des tendances affectant le profil de risque du GPE, les 10 principaux risques, ainsi que les tendances par rapport à la période précédente et des plans d'atténuation adaptés. Il explique également les niveaux de risque actuels sur la base de l'appétence du GPE pour le risque.