Déclaration de la Présidente du Conseil du PME à l'issue de la réunion du Conseil de décembre 2019
|
Julia GIllard, Alice Albright et les membres du Conseil d'administration du PME en décembre 2019. Crédit: PME

Nairobi, 12 décembre 2019 – Le Conseil d'administration du Partenariat mondial pour l'éducation s'est réuni à Nairobi, au Kenya, du 10 au 12 décembre 2019.

Je suis reconnaissante envers le gouvernement kenyan d'avoir accueilli cette réunion du Conseil du Partenariat mondial pour l'éducation (PME), et le Conseil a été heureux d'écouter les progrès impressionnants à l'échelle du système que le gouvernement a réalisé, grâce à notre partenariat et notre financement.

Nous avons ouvert cette session en félicitant Mme Alice Albright pour sa reconduction au poste de Directrice générale du PME pour un nouveau mandat de trois ans et nous nous réjouissons de son leadership continu. J'ai également salué l'annonce par la Suisse et le Luxembourg d'un financement supplémentaire en faveur du PME.

Alors que nous entrons dans la dernière année du plan stratégique GPE 2020, le Conseil d'administration regarde vers l'avenir. Une grande partie de nos délibérations a porté sur la préparation du plan stratégique pour les cinq prochaines années. Le Conseil a approuvé une vision selon laquelle le PME devrait rompre avec le statu quo et apporter des solutions transformationnelles à la crise de l'apprentissage, notamment en rassemblant des partenaires pour atteindre l'ODD 4. À cette fin, le Conseil a approuvé un engagement en faveur de l'inclusion, de l'équité et de l'apprentissage, le rôle central des enseignants et de l'enseignement, et l'égalité des sexes, et a réaffirmé que le PME se concentre sur les zones géographiques qui abritent la grande majorité des enfants non scolarisés et ceux qui n’apprennent pas à travers le monde.

Le Conseil a convenu que le PME se concentrerait sur les pauvres et les plus marginalisés pour veiller à ce qu'aucun enfant ne soit laissé pour compte, et accordera la priorité à au moins un an d'enseignement préprimaire et 12 ans d'éducation et de formation. Pour assurer le succès du prochain plan stratégique, le Conseil a convenu d'une période de financement de cinq ans, avec une conférence d'annonces de contributions qui aura lieu à la mi-2021.

Le PME s'est engagé à se concentrer sur ce qui fonctionne et à se baser sur des données probantes. À cette fin, le Conseil s'est félicité des premières conclusions de l'évaluation sommative indépendante selon lesquelles les financements du PME sont importants pour la mise en œuvre des stratégies d'éducation des gouvernements et le renforcement des systèmes éducatifs, et que les plans sectoriels de l'éducation et les stratégies connexes produits par les pays partenaires du PME se sont considérablement améliorés, donnant lieu à un dialogue sectoriel plus inclusif et un partenariat renforcé. Le Conseil a convenu que davantage de progrès étaient nécessaires dans les domaines de la mise en œuvre et du suivi, de la responsabilité mutuelle et d'un meilleur alignement du financement international sur les stratégies et les systèmes mis en œuvre par les gouvernements.

Le Conseil a reçu une mise à jour des mesures prises pour améliorer l'efficacité opérationnelle du PME et renforcer la capacité du Secrétariat à exécuter le nouveau plan stratégique, incluant la consolidation des opérations de financement, un meilleur alignement de l'appui technique et politique aux pays et le renforcement des fonctions de suivi et d'évaluation. À cette fin, le Conseil a chargé le Secrétariat d'explorer les options de décision du Conseil pour accroître l'efficacité du processus de demande et d'approbation des financements, et a approuvé de nouveaux pouvoirs délégués au Comité des financements et des performances et au Secrétariat d'approuver les financements, ce qui accélérera les efforts pour rendre plus efficaces les allocations maximales par pays. Ces efforts complètent ceux effectués dans le cadre de la mise en oeuvre d'un partenariat efficace, qui augmenteront l’impact du travail du PME au niveau des pays. Ces changements clés seront poursuivis durant la période du prochain plan stratégique.

En réponse à la forte demande en matière de qualité, le Conseil a approuvé un financement supplémentaire pour le partage de connaissances et d'innovation (KIX), permettant ainsi de soutenir deux fois plus de propositions. Le Conseil a également décidé de rendre le mécanisme de financement accéléré existant, qui donne aux pays un accès rapide à des fonds en cas d'urgence, additionnel à l'allocation maximale par pays, s'est accordé sur une approche pour allouer des fonds pour les besoins en éducation en Syrie, et sur un processus par lequel la fourniture à but lucratif de services d'enseignement de base peuvent être envisagés dans des circonstances exceptionnelles.

Nous remercions chaleureusement notre hôte, le gouvernement du Kenya, pour son hospitalité, ainsi que tous les membres de notre Conseil d'administration et nos partenaires.

Le Conseil se réunira de manière informelle à Washington DC du 23 au 25 mars 2020 pour poursuivre les délibérations sur le nouveau plan stratégique, puis de nouveau officiellement aux Pays-Bas du 9 au 11 juin 2020 et à Berlin du 1er au 3 décembre 2020.

Julia GIllard, Alice Albright et les membres du Conseil d'administration du PME en décembre 2019. Crédit: PME
Gouvernance
Afrique sub-saharienne: Kenya
Donateurs: Luxembourg | Suisse

Dernières actualités