La Belgique annonce la première contribution à la reconstitution des ressources du GPE
|
Julia Gillard et Alexander De Croo. Crédit: GPE/Sabine Terlecki

Lors d'un événement à Bruxelles le 18 mai, Alexander De Croo, Vice-Premier ministre et ministre de la Coopération au développement, a annoncé que le Belgique contribuerait 26 millions d'euros au Partenariat mondial pour l'éducation (GPE) pour la période 2017-2020. Le GPE a lancé la troisième campagne de reconstitution de ses ressources, avec pour but d'atteindre 2 milliards de dollars par an d'ici 2020 pour soutenir jusqu'à 870 millions d'enfants dans les pays les plus pauvres du monde.

“Le droit à l’éducation est un droit humain. On ne pourra jamais éradiquer l’extrême pauvreté sans donner accès à chacun à un bon enseignement. Maintenant que la quatrième révolution industrielle atteint sa vitesse de croisière au niveau mondial, il ne faut pas négliger le rôle de l’enseignement" a indiqué Alexander De Croo.

Le ministre belge a fait cette annonce aux côtés de Julia Gillard, la présidente du Conseil d'administration du GPE, lors de la conférence annuelle des partenaires de l'éducation. Ils ont tous les deux mis l'accent sur l'urgente nécessité de financer l'éducation pour bâtir un avenir plus prospère et plus stable.

La Belgique est un pays partenaire donateur du GPE depuis 2005 et a depuis contribué 75,6 millions de dollars au fonds du GPE.

" Nous sommes très heureux de cette annonce faite par la Belgique, qui représente la première contribution à ce que nous espérons être une reconstitution réussie pour le GPE, " a déclaré Alice Albright, la directrice générale du GPE. " Nous sommes impatients de renforcer notre collaboration avec le gouvernement belge en identifiant de nouvelles opportunités d'accroître son investissement dans le GPE. "

" Le nouveau cadre ambitieux de mobilisation et d'allocation de financements du GPE, qui a été approuvé récemment, permettra aux bailleurs traditionnels et nouveaux de cibler leurs contributions aux problématiques qui leur tiennent à coeur, comme l'éducation des filles ou l'innovation," a déclaré Julia Gillard. " Il est grand temps d'investir dans l'éducation, pour que les jeunes générations puissent acquérir les aptitudes dont elles auront besoin pour prospérer au 21e siècle. "

La troisième reconstitution des ressources du GPE vise à lever 3,1 milliards de dollars de la part de gouvernements donateurs pour la période 2018-2020. Elle marque le début d'une nouvelle ère pour le financement de l'éducation et une opportunité de changement pour investir dans l'éducation et renouveler l'engagement pris non seulement envers les enfants des pays en développement mais aussi envers la sécurité et la prospérité du monde entier. Depuis le début du GPE en 2002, 64 millions d'enfants supplémentaires ont été scolarisés au primaire dans les pays partenaires.

Julia Gillard et Alexander De Croo. Crédit: GPE/Sabine Terlecki
Belgique
Donateurs: Belgique

Dernières actualités