Le Partenariat mondial pour l'éducation mobilise 175 millions de dollars pour soutenir une éducation de qualité au Mali, au Rwanda, au Soudan et au Timor-Leste
|
 Un enseignant donne des cours à l'extérieur dans la chaleur de midi après l'une des salles de classe, au Soudan. Crédit: GPE / Kelley Lynch

Washington, 16 avril 2020. Le Partenariat mondial pour l'éducation (PME) a alloué 148,2 millions de dollars de financements et obtenu 26,4 millions de dollars en cofinancement de partenaires, destinés à renforcer les systèmes éducatifs au Mali, au Rwanda, au Soudan et au Timor-Leste.

Ces financements, approuvés avant que la pandémie de coronavirus n'entraîne des perturbations généralisées de l'éducation, soutiendront les priorités à long terme en matière d'éducation de ces pays. Les quatre pays sont également éligibles à un financement d’urgence pour soutenir leur riposte à la pandémie grâce au nouveau fonds de riposte au COVID-19 du PME.

« Le Partenariat mondial pour l'éducation est fier de soutenir le Mali, le Rwanda, le Soudan et le Timor-Leste dans leurs efforts à assurer que les enfants les plus vulnérables et marginalisés puissent apprendre », a déclaré Alice Albright, Directrice générale du PME. « Même si les écoles sont temporairement fermées dans ces pays à cause de la pandémie de coronavirus, ces efforts pour construire des systèmes éducatifs plus efficaces et résilients sont essentiels pour jeter de solides bases pour l'avenir »

Le Mali recevra 45,7 millions de dollars sur une période de cinq ans, axés sur l'amélioration de la qualité de l'apprentissage dans l’enseignement de base et secondaire, en mettant l'accent sur la formation des enseignants, la réforme des programmes scolaires, la promotion de la scolarisation des filles et l'achèvement de l'enseignement secondaire dans les régions mal desservies. Cela se fera notamment à travers la construction de 85 écoles en milieu rural et le renforcement de la gestion et de la résilience du système éducatif. Le financement comprend des fonds de prévoyance prépositionnés qui peuvent être activés pour répondre aux besoins des élèves affectés par une crise ou une situation d'urgence. L'agent partenaire au Mali est la Banque mondiale.

Au Rwanda, le financement de 30,8 millions de dollars s’étalera sur quatre ans et sera pleinement intégré au budget de l’éducation du gouvernement. Les fonds soutiendront le développement professionnel des enseignants, en mettant l'accent sur l'enseignement de l'anglais et l'éducation inclusive. Ils permettront également de renforcer l'enseignement et l'apprentissage des matières scientifiques, technologiques, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM), en fournissant notamment des nouveaux manuels en version papier et numérique, et des guides pour les enseignants. Le financement soutiendra également l'amélioration de l'infrastructure scolaire et la construction de 600 salles de classe pour les élèves du premier cycle du secondaire. L'agent partenaire au Rwanda est le ministère britannique du Développement international (DfID).

Au Soudan, un nouveau financement quinquennal de 62,6 millions de dollars, auquel s’ajoute un cofinancement supplémentaire de l'Union européenne de 10 millions d'euros (11,4 millions de dollars), contribuera à augmenter les taux d’inscription et de rétention scolaire, en particulier pour les filles, et améliorer les compétences en lecture dans les petites classes. Le financement renforce les 11,8 millions de dollars de financement d'urgence approuvés l'année dernière pour aider le pays à faire face à l'impact de la crise économique sur son système éducatif. La Banque mondiale en est l'agent partenaire. Le financement du PME comprend 3,6 millions de dollars provenant de son fonds à effet multiplicateur.

Le Timor-Leste recevra 9,1 millions de dollars sur cinq ans, ainsi que 15 millions de dollars en guise de cofinancement de l'Association internationale de développement (IDA), destinés à améliorer l'apprentissage et accroître l'équité et l'efficacité du système éducatif du pays. Le programme permettra de développer de nouvelles normes de qualité pour les écoles, adaptées au 21e siècle ; construire et réhabiliter les salles de classe ; former et encadrer les enseignants et les chefs d'établissements ; améliorer le curriculum et les évaluations de l'apprentissage, et soutenir la budgétisation et la planification basées sur les données au ministère de l'Éducation. L'agent partenaire au Timor-Leste est la Banque mondiale. Le financement du PME comprend 5 millions de dollars provenant du fonds à effet multiplicateur.

­-----------------------------

À propos du Partenariat mondial pour l'éducation

Le Partenariat mondial pour l'éducation (PME) aide les pays en développement à faire en sorte que chaque enfant reçoive une éducation de base de qualité, en donnant la priorité aux plus pauvres, aux plus vulnérables et à ceux qui vivent dans des pays touchés par la fragilité ou les conflits. Le PME mobilise des financements en faveur de l'éducation, et aide les pays en développement à mettre en place des systèmes éducatifs efficaces sur la base d’une planification et de politiques éducatives fondées sur des données factuelles.

Contact média :

Breanna Ridsdel – bridsdel@globalpartnership.org +1 202 458 2842

 Un enseignant donne des cours à l'extérieur dans la chaleur de midi après l'une des salles de classe, au Soudan. Crédit: GPE / Kelley Lynch
Financement

Dernières actualités