Le Partenariat mondial pour l'éducation porte son soutien à la Tanzanie à 112 millions de dollars
|
Une classe de niveau 7 à l'école de Nyerere dans le district de Mpanda dans la région de Katavi en Tanzanie. Crédit: PME/Kelley Lynch

Dar es Salaam, Tanzanie, 15 janvier 2020 – Le Partenariat mondial pour l'éducation (PME) vient d’approuver un financement d'un montant total de 112 millions de dollars, en vue de soutenir les efforts de la Tanzanie à faire en sorte que davantage d’enfants y soient scolarisés et apprennent - notamment les filles et les enfants issus de milieux défavorisés. Le financement contribuera à améliorer la qualité de l’enseignement préprimaire, primaire et non formel en renforçant la formation et le développement professionnel des enseignants, à travers la distribution de matériel d'enseignement et d'apprentissage de qualité dans les zones mal desservies et en améliorant la planification et la gestion de l'éducation.

Le PME est un partenariat multipartite regroupant des pays en développement et des gouvernements donateurs, des organisations internationales, la société civile, des fondations et le secteur privé. Il reçoit des contributions financières de plus de 20 donateurs, dont plusieurs actifs en Tanzanie, tels que l'UNICEF, l'UNESCO, la Banque mondiale, la Commission européenne, l'Australie, le Canada, la Corée, le Danemark, l'Espagne, les États-Unis, la France, la Norvège, les Pays-Bas, la Suède, la Suisse et le Royaume-Uni.

La Suède, agent partenaire pour le financement du PME, soutiendra le gouvernement tanzanien dans la planification du programme, sa mise en œuvre, son suivi et la publication de rapports en temps opportun. Le ministère britannique en charge du développement international (DFID) et l'UNICEF coordonnent le partenariat respectivement en Tanzanie continentale et à Zanzibar.

« Nous avons reçu cette nouvelle avec beaucoup d'enthousiasme, nous donnant toutes les raisons de travailler encore plus dur pour les jeunes tanzaniens. Le précédent financement du PME, qui est arrivé à échéance en juin, a contribué à soutenir les activités d'apprentissage dans les niveaux inférieurs de l'enseignement primaire », a déclaré le Dr. Leonard Akwilapo, Secrétaire permanent du ministère de l'Éducation, des Sciences et de la Technologie.

« Pour cette nouvelle phase de financement, nous irons plus loin dans l’amélioration de l'accès universel et l’effectivité d’une éducation préprimaire, primaire et non formelle de qualité, en accordant une attention particulière aux apprenants issus des groupes vulnérables. ».

« Le gouvernement de la République-Unie de Tanzanie s'est engagé à fournir une éducation de qualité à tous les Tanzaniens. Je tiens à souligner l’importante contribution du PME qui soutient les efforts du gouvernement dans la mise en œuvre du programme de développement du secteur de l’éducation (PDSE) » a ajouté le Dr. Akwilapo.

L'objectif général du PDSE est de veiller à ce que l'ensemble du secteur de l'éducation et toutes ses activités soient axés sur l'objectif primordial d'améliorer les résultats d'apprentissage et l'acquisition de compétences pertinentes à tous les niveaux de l'enseignement. La participation des diverses parties prenantes est cruciale pour atteindre ces objectifs.

Le programme soutenu par le PME renferme deux composantes : une part fixe (40 %) avec des priorités dans l'enseignement préprimaire et primaire (l’éducation spécialisée et l’éducation non formelle couvrant les deux domaines), la gestion et la planification de l'éducation. Une part variable (60 %) qui servira à deux fins : la première étant de veiller à ce que le gouvernement tanzanien se concentre sur les principaux indicateurs liés aux décaissements dans les domaines de l'apprentissage, de l'équité et de l'efficience, tout en garantissant qu'une fois ces indicateurs liés aux décaissements atteints, les fonds débloqués seront affectés au développement des infrastructures qui contribueront directement à l'équité et à l'apprentissage, en améliorant l'accès à l'éducation.

« La Tanzanie, partenaire du PME depuis 2013, a pris ces dernières années des engagements audacieux pour rendre son système éducatif meilleur et accessible à plus d'enfants, et ces engagements portent déjà leurs fruits », a déclaré Alice Albright, directrice générale du PME. « Le PME est fier de participer à ces efforts à travers un financement qui aide la Tanzanie à construire et à maintenir un système éducatif solide visant à répondre aux besoins de tous ses enfants, en particulier ceux issus des communautés historiquement sous-représentées dans les écoles du pays ».

« Le soutien du PME place le plan de développement du secteur de l'éducation tanzanien au cœur d’une approche sectorielle coordonnée par le gouvernement, à laquelle les organisations de la société civile contribuent et les partenaires internationaux peuvent jouer leur rôle », a déclaré Ulf Källstig, responsable de la coopération au développement à l'ambassade de Suède.

Un élément central des engagements de la Tanzanie est sa mise en œuvre en 2016 d'une politique d'éducation de base gratuite et obligatoire, et l'extension de l'enseignement et de la formation techniques et professionnels. Entre 2017 et 2018, le taux de scolarisation de base a augmenté de 8,5 % et la probabilité qu'un enfant entrant à l'école primaire en 2018 achève le primaire et le premier cycle du secondaire a doublé, passant de 24 à 48 %.

Avec le passage à l’éducation de base obligatoire, le défi de la Tanzanie consiste désormais à suivre le grand nombre d’élèves qui ont intégré le système éducatif depuis 2016, car elle se concentre simultanément sur l’amélioration de la qualité de leur environnement d’apprentissage et de leurs expériences.

Sur ces 112 millions de dollars de financement du PME, 54,5 millions seront dépensés de manière autonome, tandis que 57,5 millions de dollars seront utilisés dans le cadre du financement axé sur les résultats, en s'appuyant sur le programme d'éducation pour les résultats (EPforR) soutenu par le Royaume-Uni, la Banque mondiale et SIDA. La partie axée sur les résultats dépendra de la réalisation par la Tanzanie d'objectifs tels que des décaissements réguliers en faveur des écoles locales, une augmentation du nombre de filles qui passent du primaire au secondaire et des taux plus élevés de rétention et d’élèves capables de lire correctement.

###

À propos du Partenariat mondial pour l'éducation

Le Partenariat mondial pour l'éducation (PME) soutient près de 70 pays en développement pour veiller à ce que chaque enfant reçoive une éducation de base de qualité, en donnant la priorité aux plus pauvres, aux plus vulnérables et à ceux qui vivent dans des pays touchés par la fragilité ou les conflits. Le PME mobilise des fonds pour l'éducation et aide les pays en développement à mettre en place des systèmes éducatifs efficaces fondés sur une planification et des politiques basées sur des preuves.


Contacts :

Une classe de niveau 7 à l'école de Nyerere dans le district de Mpanda dans la région de Katavi en Tanzanie. Crédit: PME/Kelley Lynch
Financement
Afrique sub-saharienne: Tanzanie
Donateurs: Suède

Dernières actualités