Le Partenariat mondial pour l’éducation se réjouit de la contribution de 100 millions d’euros des Pays-Bas
|
Une élève au tableau au Burkina Faso. Crédit : GPE/Kelley Lynch

New York, le 25 septembre 2018 --- Le Partenariat mondial pour l’éducation (GPE) est très heureux d’accueillir une nouvelle contribution de 100 millions d’euros de la part des Pays-Bas en soutien à la campagne de financement menée en continu par le partenariat. Ces fonds néerlandais s’ajoutent aux 2,3 milliards de dollars déjà promis cette année par les bailleurs de fonds au GPE et marquent le retour des Pays-Bas comme partenaire donateur contributeur.

L’annonce a été faite aujourd’hui lors d’un événement de haut niveau aux Nations unies appelant à une action immédiate pour garantir l’éducation de chaque fille, ainsi que des enfants les plus marginalisés. L’événement a été présidé par le Premier Ministre canadien Justin Trudeau, le Président français Emmanuel Macron et la Première Ministre britannique Theresa May, qui ont défendu une action urgente dans la lutte pour éliminer les obstacles à la scolarisation des filles.

« Les Pays-Bas sont fermement de retour dans le secteur de l'éducation » a déclaré Sigrid Kaag, Ministre du Commerce extérieur et de la Coopération au développement des Pays-Bas. « Au travers du Partenariat mondial pour l'éducation, nous sommes heureux de nous engager à hauteur de 100 millions d'euros pour les prochaines années pour investir dans l'éducation. »

Les Pays-Bas, un des membres fondateurs du GPE, avaient annoncé lors de la Conférence de financement de février que le pays comptait redevenir un partenaire contributeur au sein du partenariat, soulignant l’outil remarquable d’engagement et de soutien à l’éducation des filles et des garçons dans le monde entier qu’incarne le GPE.

« Les Pays-Bas sont un partenaire très précieux du GPE depuis sa création, et nous sommes ravis de retrouver le gouvernement néerlandais dans son rôle de partenaire contributeur » a déclaré Julia Gillard, Présidente du Conseil d’administration du Partenariat mondial pour l’éducation. « Nous nous réjouissons de collaborer avec Mme Kaag et son gouvernement dans les mois qui viennent afin de garantir à chaque enfant, y compris les plus marginalisés, une éducation de qualité. »

« Suite à l’élan international en faveur de l’éducation qui s’est si nettement exprimé lors de la Conférence de Dakar, nous sommes ravis de voir un nombre croissant de bailleurs de fonds jugeant l’éducation d’une importance cruciale pour le développement de chaque enfant et de chaque pays », a déclaré Alice Albright, Directrice générale du Partenariat mondial pour l’éducation. « La contribution néerlandaise nous aidera à améliorer la vie de dizaines de milliers d'enfants. Nous sommes reconnaissants de cette nouvelle démonstration de confiance dans le GPE de la part d’un bailleur. »

Lors de la Conférence de financement du GPE à Dakar en février, 20 gouvernements de pays donateurs avaient promis Fonds du GPE 2,3 milliards de dollars pour la période 2018 - 2020. Plus de 50 pays en développement avaient quant à eux promis une augmentation de 110 milliards de dollars de leurs dépenses intérieures pour l’éducation.

Une élève au tableau au Burkina Faso. Crédit : GPE/Kelley Lynch
Gouvernance
Donateurs: Pays bas

Dernières actualités