L'Italie annonce une contribution de 25 millions d’euros à la campagne de financement du Partenariat mondial pour l'éducation « Lève la main »
|
Des enfants chantent l'hymne national au début de leur journée d'école à Bahar Dar en Éthiopie
Des enfants chantent l'hymne national au début de leur journée d'école à Bahar Dar en Éthiopie. 2019
GPE / Kelley Lynch

ROME/WASHINGTON DC, 9 juin 2021 - L'Italie renouvelle son engagement de longue date envers le Partenariat mondial pour l'éducation (GPE) à travers une contribution de 25 millions d'euros à la campagne de financement du GPE « Lève la main ». La campagne vise à collecter au moins 5 milliards de dollars américains pour aider à transformer les systèmes éducatifs dans  90 pays et territoires à faible revenu où vit plus d'un milliard d'enfants.

Cet engagement représente une augmentation significative par rapport à la précédente contribution de l'Italie en 2018 qui s’élevait à 12 millions d'euros. La contribution confirme la place de l'Italie comme partenaire clé du GPE et rappelle l’importance que le pays accorde à la coopération au développement dans le domaine de l'éducation à travers le monde.

Lors du webinaire sur le « rôle des partenariats multipartites dans la promotion de l'éducation dans le monde », organisé par Save the Children-Italy le 9 juin 2021, Marina Sereni, vice-ministre italienne des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, a déclaré : « Nous croyons fermement qu'investir dans l'éducation et en particulier dans l'éducation des filles, c'est investir dans l'avenir des pays et dans des sociétés pacifiques, justes et inclusives ».

Elle a ajouté : « L'Italie reconnaît les résultats impressionnants obtenus par le GPE dans ses efforts à assurer une éducation de qualité à des millions d'enfants à travers le monde, en particulier ceux vivant dans les contextes les plus fragiles et vulnérables. Malgré tous nos efforts, il reste encore beaucoup à faire et c'est pourquoi l'Italie a décidé d'augmenter son soutien politique et financier au Partenariat mondial pour l'éducation ».

Pour clore son propos, Marina Sereni a annoncé que « l'Italie contribuera à hauteur de 25 millions d'euros pour les cinq prochaines années. La moitié de cette contribution sera consacrée à l'éducation des filles en Afrique, qui est un domaine prioritaire de la coopération italienne ».

« L'Italie est un partenaire de longue date du GPE », a déclaré Alice Albright, directrice générale du GPE. « Sa contribution accrue à la campagne « Lève la main » intervient à un moment critique pour l'éducation dans le monde. Des millions d’enfants ne retourneront jamais à l’école à cause de la pandémie de COVID-19. Nous devons continuer à construire des systèmes éducatifs solides, résilients et de qualité capables de résister aux crises futures et de garantir que tous les enfants demeurent scolarisés ».

La COVID-19 a considérablement détérioré les perspectives d'éducation de millions d'enfants. Au plus fort des fermetures d’écoles liées à la pandémie, 1,6 milliard d'enfants étaient déscolarisés, dont 24 millions d'élèves qui risquent de ne plus jamais retourner à l’école. La pandémie augmente les risques pour certains enfants d’être contraints à travailler plutôt que d’aller à l'école. Les filles, les enfants issus de familles pauvres et les enfants handicapés sont les plus exposés aux risques de décrochage scolaire.

Alors que les conséquences économiques de la pandémie de COVID-19 continuent de comprimer les budgets des gouvernements, les pays ont besoin d'un soutien urgent pour acquérir les ressources nécessaires et offrir une éducation de qualité à chaque fille et à chaque garçon. Le financement du GPE aidera les pays à entreprendre des réformes transformatrices, à remédier aux goulots d'étranglement de leurs systèmes éducatifs, à former des enseignants, à investir dans des programmes nouveaux et innovants et à trouver de nouvelles façons d'assurer une éducation aux enfants les plus susceptibles d'être laissés de côté.

Le point culminant de la campagne « Lève la main » sera le Sommet mondial sur l'éducation, co-présidé par Boris Johnson, le Premier ministre britannique, et Uhuru Kenyatta, le président du Kenya, à Londres les 28 et 29 juillet.

Des enfants chantent l'hymne national au début de leur journée d'école à Bahar Dar en Éthiopie
Des enfants chantent l'hymne national au début de leur journée d'école à Bahar Dar en Éthiopie. 2019
GPE / Kelley Lynch
Italie

Dernières actualités