Message de la Directrice générale du PME Alice Albright sur la pandémie de COVID-19
|
An empty clasUne classe vide à Madagascar. Crédit : GPE/Alberto Beguesroom - Madagascar. Credit: GPE/Alberto Begue

Chers partenaires, amis et collègues,

Au cours des dernières semaines, nous avons observé avec inquiétude la propagation à travers le monde du coronavirus, COVID-19, érigé désormais au rang de pandémie.

En tant que Directrice générale du Partenariat mondial pour l'éducation (PME), mes pensées vont à tous nos partenaires qui ont été touchés par cette crise, mais je suis particulièrement préoccupée par l'impact potentiellement grave que les perturbations que connaissent les systèmes éducatifs auront sur les enfants de nos pays partenaires.

L’épidémie a contraint plus de 800 millions d'enfants et d'adolescents à suspendre leur scolarité pour une période indéterminée, les coupant ainsi de leurs amis, de l'apprentissage, des services et de la protection vitale qu’offrent les systèmes éducatifs. A ce jour, 24 de nos pays partenaires ont déjà fermé des écoles (l’UNESCO met à votre disposition les dernières informations sur les fermetures d'écoles suite à cette pandémie).

Le PME se mobilise pour fournir un soutien financier aux gouvernements afin de renforcer la résilience des systèmes éducatifs, et nous communiquerons plus de détails à ce sujet dès que possible. Nous continuons de nous concentrer sur les enfants les plus vulnérables et les plus marginalisés, qui seront certainement les plus durement touchés par les fermetures d'écoles et par l’impact économique de cette pandémie. Nous travaillons également à garantir que les partenaires maintiennent l'égalité des genres au centre de leur réponse à cette crise.

Le PME se mobilise également de diverses autres manières, notamment ::

  • en partageant l’information : Le PME s'est associé à d'autres partenaires de l'éducation dans le but partager des conseils d’experts (préparés par l'UNICEF, l'OMS et la Croix Rouge) sur les actions potentielles que peuvent initier les écoles pour aider à prévenir le COVID-19 et rester des environnements accueillants, respectueux et inclusifs pour les élèves.
  • en promouvant la coordination : Le PME continuera à soutenir les groupes locaux des partenaires de l'éducation pour aligner leur soutien et répondre aux besoins et priorités les plus critiques de manière coordonnée.
  • en réexaminant les enseignements tirés de crises passées : Durant l'épidémie d'Ebola en 2014/2015, le PME a aidé la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone à élaborer des stratégies pour permettre à des millions d'enfants de continuer d’apprendre. Ces expériences peuvent fournir de précieuses leçons pour une meilleure gestion de la pandémie actuelle.
  • en réduisant les risques de transmission du virus : Début mars, le PME a suspendu tous les déplacements non essentiels de son personnel. Depuis le 13 mars, tous les employés de nos bureaux de Washington D.C., Paris et Bruxelles travaillent depuis leurs domiciles, signe de nos efforts à protéger la santé du personnel et réduire la transmission du virus.

Le Partenariat mondial pour l'éducation est né de la conviction que, face à de grands défis, nous sommes plus forts ensemble. A l’heure où davantage de frontières physiques se ferment, je nous exhorte tous à garder notre esprit de solidarité et à maintenir les besoins des enfants les plus vulnérables en haut de nos priorités.

Ensemble, nous y parviendrons.

Cordialement,

Alice

An empty clasUne classe vide à Madagascar. Crédit : GPE/Alberto Beguesroom - Madagascar. Credit: GPE/Alberto Begue
Gouvernance, Santé scolaire

Dernières actualités