La science au service de la compréhension et de la paix dans le monde

Le 10 novembre est la Journée mondiale de la science au service de la paix et du développement

Un garçon lit à partir de son ordinateur portable au Rwanda. Credit: GPE/Dan Petrescu

Un garçon lit à partir de son ordinateur portable au Rwanda

CREDIT: GPE/Dan Petrescu

Ceci est le quinzième billet d’une série de collaborations entre le Partenariat mondial pour l’éducation (GPE) et l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA)

La science est la clé d’un avenir prospère. Depuis sa proclamation par la Conférence générale de l’UNESCO (Résolution 31C/ 20) en 2001, la Journée mondiale de la science au service de la paix et du développement est célébrée partout dans le monde dans le but de démontrer pourquoi la science est pertinente dans la vie quotidienne des gens et les impliquer dans des débats sur toutes les questions annexes.

Le thème choisi cette année est « la science au service de la compréhension dans le monde ». En liant plus étroitement la science et la société, la Journée mondiale de la science au service de la paix et du développement vise à informer les citoyens sur les derniers progrès de la science. Cette journée est aussi l’occasion de mobiliser tous les acteurs, des États aux organisations de la société civile, autour de la question de la science et du développement.

Assurer la paix grâce aux mathématiques, à la science et à la technologie

Des élèves font une expérience en cours de science. Crédit: CEMASTEA 2017

Des élèves font une expérience en cours de science

Crédit: CEMASTEA 2017

Les mathématiques, la science et la technologie (MST) affectent la société et déterminent ainsi son degré de développement. Par ailleurs, la société peut influencer le développement des MST pour tendre vers l’instauration de communautés pacifiques. Les sociétés contemporaines deviennent de plus en plus complexes, incertaines, diverses, avec malheureusement des inégalités et violences croissantes.

Nous devons nous concentrer sur l'offre d’une éducation qui reconnaît la pertinence et la compréhension des questions qui agitent le monde dans leurs dimensions sociales, politiques, culturelles, économiques et écologiques. Les connaissances et compétences d’un apprenant doivent donc être développées dans le but de favoriser un monde plus juste, pacifique, tolérant, inclusif, sécurisé et durable.

L’enseignement des MST doit aussi répondre à la mesure de l’évolution et des progrès rapides dans les technologies de l'information et de la communication (TIC), au passage à une économie fondée sur la connaissance et à des critères de compétence permettant l’épanouissement. Repenser l’offre éducative, et en particulier l’enseignement des MST, peut ouvrir des possibilités favorisant tout à la fois la paix, la coexistence des communautés humaines et le développement.

En quoi l’enseignement des MST est-il essentiel à notre société et à notre jeunesse ?

L’enseignement des MST importe à tous. Il s’agit en effet de l’application de l’intelligence humaine à la compréhension du fonctionnement du monde. L’enseignement des MST au 21ème siècle doit préparer les enfants pour que ceux-ci deviennent des élèves autodirigés et confiants, des citoyens concernés, des collaborateurs et des parties prenantes actives, capables de s’épanouir et de contribuer à un monde dynamique.

Une fois acquis ces compétences, chacun pourra entreprendre de satisfaire ses propres besoins, ainsi que ceux de la société de façon innovante, veillant ainsi à l’autonomie des communautés. Les MST ont permis à l’homme d’inventer des technologies pour la culture et l'élevage, le transport, la construction et les différentes sortes de médecine, contribuant ainsi à pacifier les sociétés. À l’autre extrémité, les inventions dans le domaine des MST telles que l’armement nucléaire et le développement industriel débridé menant à la surexploitation des ressources naturelles et à la pollution continuent de nuire et de préoccuper notre société.   

L’importance de l’enseignement des mathématiques, de la science et de la technologie ne saurait être trop soulignée. La question est de savoir comment enseigner ces disciplines pour aider les élèves à acquérir les connaissances et compétences permettant de répondre aux besoins de nos sociétés aujourd'hui. L’enseignement des MST permet aux enfants d’expliquer des processus (mécaniques, chimiques, physiologiques et biologiques) et les raisons du fonctionnement et du dysfonctionnement des choses. Les MST aident à produire des données probantes matérielles ou visibles de phénomènes que les enfants rencontrent, sur lesquels ils s’informent dans les livres et sur Internet ; ceci améliore leur compréhension et les aide à retenir ces informations.

Les leçons de MST doivent s’appuyer sur des situations de la vie réelle qui permettent aux élèves de pratiquer la science dans leurs communautés respectives. De solides bases en termes de connaissances scientifiques et de méthodologies peuvent permettre aux enfants d’acquérir des compétences majeures telles qu’une pensée claire et rationnelle, un esprit ouvert et curieux, la capacité à prendre des décisions et à résoudre les problèmes. Les élèves sont en effet en capacité d’utiliser ces connaissances pour comprendre de nouveaux concepts, prendre des décisions éclairées et poursuivre de nouveaux intérêts.

L’enseignement des MST, les compétences et les comportements peuvent transformer notre monde en un monde meilleur

L’enseignement des MST doit non seulement impliquer l’enseignement des concepts et données de base, mais également équiper les élèves avec d’autres compétences, notamment l’éthique et les comportements, afin que ceux-ci soient en capacité d’utiliser les connaissances scientifiques tout en étant conscients de la façon dont la science influence leur vie et façonne leur environnement. Cela leur permettra ainsi d'être dotés des connaissances, compétences et comportements nécessaires pour résoudre les problèmes et garantir la paix et le développement au niveau local, régional et international.

À cette fin, les enseignants doivent présenter des activités pédagogiques qui permettent aux élèves d’apprécier et de valoriser ce qui est enseigné, et de l’appliquer dans les situations de la vie réelle. En acquérant ces connaissances, les élèves doivent avoir l’opportunité d'apprendre d’autres compétences clés essentielles pour faire en sorte que le monde soit plus pacifique et plus équitable pour tous.

Selon Flavia Schlegel, Sous-directrice générale des Sciences naturelles, à l’UNESCO : « Le dialogue entre la science, les politiques et la vie quotidienne doit être constant et multidirectionnel. »

Technologie et innovation

Auteur (s)

Mary travaille au Centre pour les mathématiques, les sciences et la technologie en Afrique (CEMASTEA), où elle dirige les programmes sur le partenariat et le réseautage. Elle est experte en enseignement des...
Mr. Joseph Kennedy Karanja Thuo is a Kenyan Citizen and a Lecturer and National Trainer at the Centre for Mathematics, Science and Technology and Education in Africa (CEMASTEA). He is a graduate of Kenyatta...

Derniers blogs

La Journée mondiale de l'enfance est l'occasion de promouvoir et célébrer les droits de l'enfant. En ce jour important, nous passons en revue 5 chiffres clés sur l'état de l'...
À l'occasion de la Journée mondiale de l'enfance (20 novembre), les défenseurs des jeunes du GPE feront appel aux leaders mondiaux pour #Financerleducation et #BatirLavenir via des sessions...
Découvrez comment les partenaires du GPE travaillent ensemble pour garantir une éducation de qualité à tous les enfants