L'éducation inclusive des personnes handicapées : un droit fondamental

Découvrez comment Sightsavers et ses partenaires travaillent avec des pays comme la Sierra Leone pour renforcer l'inclusion de tous les enfants dans leurs systèmes éducatifs.

02 décembre 2022 par Liesbeth Roolvink, Sightsavers
|
Lecture : 4 minutes
Marie, une jeune fille née aveugle, a pu fréquenter une école spéciale pour enfants aveugles en 2009. Sierra Leone. Crédit : Eric Musa/Sightsavers
Marie, une jeune fille née aveugle, a pu fréquenter une école spéciale pour enfants aveugles en 2009. Sierra Leone.
Credit: Eric Musa/Sightsavers

La Journée internationale des personnes handicapées, célébrée le 3 décembre, est l'occasion de promouvoir les droits fondamentaux des personnes en situation de handicap, dont elles sont trop souvent privées.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), environ 15 % de la population mondiale vit avec une forme de handicap, dont 80 % dans les pays à faible revenu. Cette population est confrontée à de nombreux obstacles à l'inclusion dans des aspects essentiels de la vie et de la société, notamment l'éducation.

Si nous voulons atteindre l'objectif de développement durable 4 - assurer à tous une éducation équitable, inclusive et de qualité - nous devons de toute urgence transformer l'éducation et supprimer les obstacles pour les filles et les garçons en situation de handicap et ayant des besoins spéciaux, qui sont encore trop souvent laissés pour compte.

Sightsavers et ses partenaires ont lancé une campagne mondiale appelant les dirigeants à prendre des mesures urgentes en faveur de l'éducation inclusive.

C’est ce que la Sierra Leone est en train de mettre en place, en mettant en œuvre une politique nationale sur l’inclusion radicale dans les écoles. Cette politique prévoit que les écoles sierra-léonaises soient accessibles à tous les enfants et qu’ils y soient incluent, en particulier ceux qui sont généralement marginalisés ou exclus.

Cela signifie des enfants comme Marie, une jeune fille sierra-léonaise ambitieuse qui qui est née aveugle. Marie est issue d'une famille nombreuse comptant six sœurs et sept frères. Ses parents travaillent principalement comme agriculteurs.

En 2008, elle a emménagé chez sa tante qui l'a aidée à intégrer, en 2009, une école spéciale réservée aux enfants aveugles. Puis, elle est allée dans une école ordinaire dans son propre district où étaient scolarisés des enfants avec et sans handicap.

Marie nous confie : « J’aime aller à l'école parce que je crois que l'éducation est la clé de la réussite. J'ai accepté le défi de m’instruire ; comme je suis aveugle, sans instruction, mon avenir serait plus difficile ».

Marie faisant ses devoirs à la maison. Crédit : Eric Musa/Sightsavers
Marie faisant ses devoirs à la maison.
Credit:
Eric Musa/Sightsavers

La politique sur l’inclusion radicale a été élaborée sous la direction du ministère de l'Éducation de base et de l'Enseignement secondaire, avec le soutien de Sightsavers et d'autres partenaires, afin de garantir qu'aucun apprenant en Sierra Leone ne soit laissé de côté.

L'objectif est de créer un système éducatif inclusif qui permette à tous les enfants du pays de s'épanouir. Quatre groupes exclus et marginalisés sont particulièrement visés : les enfants handicapés, les enfants issus de familles à faibles revenus, les enfants des zones rurales et mal desservies, et les filles, en particulier celles qui sont scolarisées et enceintes ou bien les garçons et filles qui sont à la fois parents et élèves.

Dr. David Moinina Sengeh, Ministre de l'éducation de la Sierra Leone, dans son bureau. Crédit : Mathias Esmann
Dr. David Moinina Sengeh, Ministre de l'éducation de la Sierra Leone, dans son bureau.
Credit:
Mathias Esmann

Le Dr David Moinina Sengeh, ministre de l'Éducation de base et de l'Enseignement secondaire en Sierra Leone, explique ce qui motive l'engagement du gouvernement à développer et à mettre en œuvre cette politique audacieuse : « De grands progrès ont été réalisés en matière d'éducation en Sierra Leone depuis 2018, lorsque le gouvernement a introduit son programme d'éducation gratuite et de qualité. Cela s’est traduit par une augmentation significative de la scolarisation, en particulier des filles. Cependant, les enfants et les jeunes les plus marginalisés du pays continuent d'être exclus de l'éducation, en raison des questions concernant la pauvreté, le genre, les normes sociales et la stigmatisation, désavantages qui sont tous interconnectés. Il s'agit le plus souvent d'enfants en situation de handicap, issus de zones rurales ou mal desservies et issus de ménages à faibles revenus.

L'éducation est l'un des meilleurs moyens de sortir de la pauvreté et c'est ce qui nous a incités à concevoir une nouvelle politique d'éducation dans le but de supprimer les obstacles entravant la réalisation du plein potentiel des enfants les plus défavorisés. Un processus de consultation complet impliquant toutes les parties prenantes de la société a servi de base à la toute première politique d'éducation inclusive de la Sierra Leone. La politique a été adoptée en 2021 et est maintenant mise en œuvre pour aider la Sierra Leone à atteindre l'ODD4 en 2030.

La politique sur l’inclusion radicale de la Sierra Leone souscrit pleinement au principe directeur de Sightsavers qui consiste à « ne laisser personne de côté ». Nous sommes fermement engagés à soutenir les gouvernements des pays à faible revenu dans leurs efforts pour intégrer l'inclusion du handicap dans leurs plans nationaux d'éducation. Nous soutenons les pays en leur fournissant l'assistance technique nécessaire pour qu'ils puissent mettre en œuvre ces plans avec succès.

Une partie essentielle de ce travail consiste à s'assurer que nous disposons des données nécessaires sur le handicap afin d'identifier ces apprenants et de répondre à leurs besoins individuels spécifiques dans la planification de l'éducation.

Sightsavers soutient le ministère de l’Éducation de base et de l’Enseignement secondaire pour que le système d'information pour la gestion de l'éducation en Sierra Leone inclue les données sur le handicap.

En travaillant avec les gouvernements, les décideurs politiques et les partenaires, nous pouvons supprimer les obstacles auxquels sont actuellement confrontées les enfants en situation de handicap et nous assurer qu'aucun n'est laissé pour compte. Chaque enfant devrait pouvoir faire l'expérience du pouvoir transformateur de l'éducation et être en mesure de réaliser ses rêves.

Telle l'aspiration dont Marie nous a fait part : « Je veux devenir avocate, car cela m'aidera à plaider et à me battre pour un monde égalitaire où chacun est considéré comme tel ».

Suite au Sommet sur la transformation de l'éducation (TES), SightSavers a préparé un appel à l'action, que plus de 100 organisations ont signé à ce jour. Pour rejoindre ce mouvement mondial visant à assurer une éducation inclusive pour tous les apprenants en situation de handicap, nous invitons vos organisations à signer l'appel à l'action.

#transformingeducation, #allmeansall, #leavenoonebehind, #righttolearn, #inclusiveeducation #doyourhomework #idpwd2022

Éducation inclusive

Derniers blogs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Global and entity tokens are replaced with their values. Explorer les jetons disponibles.
  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.