Les enfants apprennent-ils ? Deux initiatives pour suivre et contribuer à la réalisation de l'ODD 4
L'atteinte des objectifs de développement durable dépendra en grande part de la réussite dans l'atteinte de l'objectif 4 sur l'éducation.
12 février 2016 par Silvia Montoya, UNESCO Institute for Statistics, et Jean-Marc Bernard, Global Partnership for Education
|
Lecture : 7 minutes
|
Des élèves travaillent en petits groupes dans une classe au Viet Nam. Crédit photo : GPE/Koli Banik

Le succès de la réalisation des nouveaux Objectifs de développement durable (ODD) dépendra en grande partie du degré de réussite de l’Objectif 4 relatif à l'éducation.

Selon les déclarations du Secrétaire-général des Nations-Unies Ban Ki-Moon, l’éducation est « un droit fondamental et la base du progrès dans chaque pays ». Comme le reconnaît à présent volontiers la communauté internationale, les résultats de l'éducation susceptibles de constituer le moteur du progrès que nous appelons de nos vœux dépassent le simple accès à une salle de classe, car ils dépendent de la qualité de l’enseignement qu’on y dispense. En conséquence, cinq des dix cibles éducatives de l’ODD 4 sont axées sur les compétences et les résultats de l’apprentissage pour les enfants et les adultes.

Mesurer l’apprentissage en vue de l’améliorer

Mettre l’accent sur l’apprentissage est la bonne démarche : il nous faut nous préoccuper d'améliorer les résultats de l'apprentissage pour tous les enfants.

Mais comment ? Nous avons tout d’abord besoin de données solides sur qui apprend, qui n'apprend pas et pourquoi : en d'autres termes, il nous faut des données sur les acquis scolaires ventilées par sexe et milieu socioéconomique, ainsi que d'autres indicateurs d'équité, associées à des données sur l'environnement de la classe, les ressources et les méthodes pédagogiques. Il s’agira en effet que les acteurs des pays en développement sachent quelles modifications apporter dans le but d’améliorer l'apprentissage le plus efficacement possible.

Deux nouvelles initiatives actuellement en cours seront essentielles au suivi et à la réalisation de l’ODD 4. Dans un premier temps, l’Institut de statistique de l’UNESCO (ISU) lance l’Alliance mondiale pour le suivi de l’apprentissage (Global Alliance to Monitor Learning - GAL), qui réunira les autorités nationales du secteur, les agences d’évaluation et les initiatives citoyennes, ainsi que la communauté éducative internationale, dont les bailleurs. L’objectif central de l’alliance est de garantir des données de haute qualité nécessaires aux pays pour améliorer les résultats de l’apprentissage de tous et effectuer un suivi des progrès au niveau mondial.

Définir un ensemble international de mesures de l’apprentissage utile aux pays

En collaboration avec toutes les parties prenantes clés, l'Alliance déterminera le moyen le plus économique de relier les différentes initiatives d'évaluation déjà en cours pour développer une métrique qui pourra être utilisée pour le suivi des progrès dans les pays. À cette fin, sa première priorité sera de définir une évaluation comparable au niveau international de la lecture et des mathématiques afin de suivre les résultats de l'apprentissage en fin de cycle primaire et de premier cycle du secondaire.

Elle développera également un cadre commun de la qualité de l'évaluation des données, en s'appuyant sur le cadre SABER de la Banque mondiale (Approche systémique pour de meilleurs résultats éducatifs) mis à disposition de tous les pays, tout en élargissant le Catalogue des évaluations des acquis scolaires de l’ISU pour aider les pays à prendre des décisions relatives à leurs évaluations en toute connaissance de cause.

De plus, la GAL jouera un important rôle de plaidoyer au niveau mondial à la fois pour l’établissement des priorités de collecte et d’utilisation des données relatives aux résultats de l’apprentissage et pour un investissement adéquat dans les données de suivi de l’ODD 4 de la part de la communauté internationale.

Renforcer les capacités nationales pour le suivi et l'amélioration de l'apprentissage

Source de soutien potentiel de la GAL, l’initiative L’évaluation pour l’apprentissage (Assessment for Learning - A4L) est en cours de développement au moyen du Comité de réflexion sur la métrique des apprentissages. A4L est une proposition de plateforme internationale en soutien aux systèmes d’évaluation des acquis scolaires visant l’amélioration de l’apprentissage aux niveaux national et mondial.

A4L canalisera l’aide financière et technique destinée aux pays en développement afin d’améliorer les résultats en termes d’apprentissage et d’équité au moyen d’un renforcement durable des capacités au niveau du système.

Grâce au diagnostic et au renforcement de l’alignement entre toutes les composantes du système d’évaluation des acquis scolaires d’un pays, notamment l’efficacité de l’analyse des données et de l’utilisation des politiques, A4L veillera à ce que ce système puisse clore la boucle de rétroaction vers le reste du système éducatif afin d'obtenir une amélioration significative de l'apprentissage.

Identifier des outils et normes utiles aux pays

En équipant les gouvernements nationaux pour qu'ils puissent mener des évaluations des acquis scolaires, A4L pourrait contribuer à l’utilisation de normes au niveau national, telles que définies par la GAL.

Dans ses efforts de consolidation de l'évaluation des acquis scolaires dans le monde entier, notamment par le développement de nouveaux outils d'évaluation, A4L pourrait également apporter un soutien direct à la GAL.

Ensemble, ces deux initiatives pourraient augmenter la quantité et la qualité des données disponibles sur l’apprentissage, non seulement pour permettre aux états d’améliorer ce dernier mais également en soutien aux efforts de suivi par la GAL de l’ODD 4 au niveau mondial.

Un soutien au niveau mondial pour émanciper les pays dans leur amélioration de l’apprentissage

Dans le paysage évolutif de l’éducation pour un développement durable, il est essentiel que l’architecture de l’aide à l’amélioration des résultats de l'apprentissage soit innovante et adaptée.

Cela permettra aux pays en développement de gagner en autonomie pour un suivi fiable de leur système éducatif : suivre et analyser ce qui fonctionne et ne fonctionne pas, et déterminer comment améliorer l’apprentissage avec efficacité et équité.

En faisant les investissements nécessaires dans des initiatives coordonnées et stratégiques telles que la GAL et A4L, nous pouvons créer le type d’infrastructure nécessaire à la réalisation d’une éducation de qualité inclusive et équitable pour tous.

Laisser un commentaire ou
ODD 4

Derniers blogs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Global and entity tokens are replaced with their values. Explorer les jetons disponibles.
  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.