Déclaration de la Directrice générale du GPE sur l'annonce de la Tanzanie de garantir l'accès des jeunes filles mères à l'éducation
|
Agather Stevene apprend la couture au Msaginya Folk Development College (FDC), dans la région de Katavi, en Tanzanie. Août 2019. Crédit : GPE/Kelley Lynch
Agather Stevene apprend la couture au Msaginya Folk Development College (FDC), dans la région de Katavi, en Tanzanie. Août 2019.
Credit:
GPE/Kelley Lynch

Le Partenariat mondial pour l'éducation (GPE) salue l'annonce récente du gouvernement tanzanien de lever les restrictions empêchant les jeunes filles mères d’intégrer des établissements scolaires formels. Il s'agit d'une étape importante pour assurer un accès équitable des filles à l'éducation en Tanzanie, où plus de 800 000 jeunes filles ne sont toujours pas scolarisées.

Les filles ont droit à une éducation de qualité et doivent pouvoir poursuivre leurs études pendant leur grossesse et une fois devenue maman. Protéger et investir dans l'éducation des filles stimule la croissance économique, réduit la mortalité infantile, améliore la nutrition des enfants et joue un rôle essentiel dans le développement social et économique d'un pays.

En prévision de directives spécifiques sur la réintégration des filles enceintes dans les établissements d’enseignement formels, le GPE poursuivra son engagement auprès du gouvernement tanzanien et ses partenaires pour aider à transformer le système éducatif et offrir une éducation de qualité à tous les enfants, quelle que soit leur situation.

###

À propos du Partenariat mondial pour l’éducation (GPE)

Le GPE est un engagement commun à mettre fin à la crise mondiale de l'apprentissage. C’est le seul partenariat et fonds mondial entièrement dédié à assurer aux enfants des pays à faible revenu de recevoir une éducation de qualité, afin de libérer leur potentiel et leur donner les moyens de contribuer à la construction d'un monde meilleur.

Depuis près de 20 ans, le GPE a mobilisé des partenaires et des fonds pour assurer la scolarisation de 160 millions de filles et de garçons de plus, et améliorer la qualité des apprentissages dans 76 pays partenaires à travers le monde.

Le GPE s'efforce aujourd’hui d'aider les gouvernements à transformer leurs systèmes éducatifs pour assurer la scolarisation des enfants les plus vulnérables, améliorer l'enseignement et l'apprentissage, et construire des systèmes éducatifs résilients capables de résister aux chocs et de s'adapter aux nouveaux défis. Entre 2020 et 2025, le GPE soutiendra un changement transformateur dans jusqu'à 90 pays et territoires abritant 1 milliard d'enfants au total.

Pour plus d'information, bien vouloir contacter :

  • Tamara Kummer, Responsable média. Tél : +33 7 82 26 07 18. Email : @email
Agather Stevene apprend la couture au Msaginya Folk Development College (FDC), dans la région de Katavi, en Tanzanie. Août 2019. Crédit : GPE/Kelley Lynch
Agather Stevene apprend la couture au Msaginya Folk Development College (FDC), dans la région de Katavi, en Tanzanie. Août 2019.
Credit:
GPE/Kelley Lynch
Égalité des genres
Afrique sub-saharienne: Tanzanie

Dernières actualités