4 exemples de société civile œuvrant pour un financement plus national de l'éducation

Photo de la semaine

Dans le sens des aiguilles d'une montre en haut à gauche: une fille tient un globe en classe en Sierra Leone (Crédit: GPE/Stephan Bachneheimer), deux élèves lisent ensemble au Timor-Leste (Crédit GPE/Tara O'Connell), Une fille regarde par la fenêtre de sa salle de classe au Malawi (Crédit: GPE/Chantal Rigaud), Trois filles sortent de l'école au Bangladesh (Crédit: Banque mondiale)

Dans le sens des aiguilles d'une montre, en haut à gauche, des images d'élèves en Sierra Leone, au Timor oriental, au Malawi et au Bangladesh. Dans ces quatre pays, les organisations de la société civile - soutenues par des subventions du Fonds pour l'éducation de la société civile du GPE - ont exercé des pressions en faveur d'une augmentation du financement intérieur de l'éducation

CREDIT: Sierra Leone, GPE/Stephan Bachneheimer; Timor-Leste, GPE/Tara O'Connell; Malawi, GPE/Chantal Rigaud; Bangladesh, The World Bank

En Sierra Leone, la coalition de l'Éducation pour tous Sierra Leone (EFA-SL) a suivi et surveillé les dépenses publiques, afin d'évaluer si les engagements pris par le gouvernement étaient respectés et si les ressources atteignaient effectivement les bénéficiaires visés. Sur la base des résultats de la recherche, l'EFA-SL a préconisé des changements dans les politiques, ce qui a poussé le gouvernement de la Sierra Leone à allouer 20 % du budget national à l'éducation, le pourcentage recommandée sur le plan international.

Au Malawi, la Coalition pour l'éducation de la société civile a été à l'avant-garde du plaidoyer autour du budget. Grâce à des campagnes actives, la coalition a contribué à faire de l'éducation une priorité essentielle du cadre national de développement pour la période 2011-2016. Les dépenses consacrées à l'éducation, en pourcentage du total des dépenses publiques, sont passées de 12,5 % en 2010 à 16,3 % en 2014. Durant la même période, l'éducation, en pourcentage du PIB, est passée de 4,4% à 6,9%, l'un des plus élevés en Afrique subsaharienne.

Au Bangladesh, la Campagne pour l'éducation populaire, une coalition bien établie de la société civile, a activement plaidé pour l'augmentation des ressources nationales en faveur de l'éducation. En 2015, elle a tenu des auditions publiques pour discuter du budget de l'éducation avec les communautés locales. Il a également organisé un dialogue politique sur le financement de l'éducation, qui a réuni des partenaires au développement, des associations d'enseignants, des parlementaires, des ministres et d'autres personnalités influentes. La coalition a lancé un appel ouvert au Premier ministre pour que le budget de l'éducation soit porté à 20% du budget total de l'État (contre 13% actuellement), d'ici 2021.

Au Timor-Leste, la Coalition de l'éducation a développé une importante campagne médiatique, en partenariat avec les réseaux de télévision et de radio, pour faire pression sur le gouvernement en vue d’une augmentation significative du budget de l'éducation. La campagne médiatique visait à informer les Timorais sur le manque d'intrants de base et la faible qualité de l'éducation en raison d'un financement insuffisant du gouvernement. La dépense publique en matière d'éducation est restée faible (entre 7 et 10%) et la coalition a exhorté le gouvernement à allouer au moins 25% du budget national à l'éducation.

Ces exemples ont été extraits de la note d’orientation sur l'engagement de GPE en faveur de l'augmentation du financement intérieur de l'éducation.

Lire la note d'intention

Auteur (s)

Le Secrétariat du Partenariat mondial pour l'éducation a son siège à Washington D.C. et compte environ 100 employés. Le Secrétariat fournit un soutien administratif et opérationnel à tous ses partenaires,...

Derniers blogs

2018 sera une année cruciale pour l'éducation dans le monde. En effet, la communauté internationale s'engagera à doter la prochaine génération des compétences et des outils dont elle a...
Suite au Sommet de l’UA-UE d’Abidjan en novembre dernier, un membre de l’initiative Youth plug-in (YPII) revient sur les propositions présentées lors du sommet et sur sa propre action en faveur de l’...
Le PAEQUE (Projet d’amélioration de l’équité et de la qualité de l’éducation) soutenu par un financement du GPE, a permis d'obtenir des résultats prometteurs dans l'amélioration de la...