Adapter les systèmes éducatifs des pays africains aux besoins des apprenants de la génération COVID-19

La pandémie de COVID-19 affectent énormément le fonctionnement des systèmes éducatifs. Même si la plupart des établissements scolaires ont rouvert dans les pays africains, des fermetures impromptues suite aux nouveaux cas d’infections perturbent l'année scolaire. Comment réorganiser ces systèmes éducatifs afin qu’ils soient mieux adapter aux réalités des apprenants de la génération COVID-19 et au-delà ?

08 février 2021 par Yadicon Njie-Eribo, FAWE Gambia
|
Lecture : 4 minutes
|
Une enseignante écrivant au tableau dans une école en Gambie. Crédit : GPE/Jim Cham
Une enseignante écrivant au tableau dans une école en Gambie.
Crédit : GPE/Jim Cham

L'Afrique, comme le reste du monde, attend de toute urgence la mise de vaccins COVID-19 à la disposition de sa population. S'il faudra du temps pour que tous les Africains soient vaccinés, les gouvernements tiennent à faire des populations les plus vulnérables et à haut risque les premiers bénéficiaires. Il s’agit notamment du personnel soignant, des personnes âgées et des enseignants, entre autres.

Près d'un an après la détection du premier cas de COVID-19 sur le continent, le bilan considérable et colossal de la pandémie reste un cauchemar pour les systèmes éducatifs. Les écoles sont à court de ressources pouvant leur permettre de faire respecter les règles de prévention de base telles que le lavage des mains, le port du masque et la distanciation sociale.

Même si la plupart des établissements scolaires ont rouvert, les fermetures impromptues suite aux nouveaux cas d’infections ont perturbé la progression de l'année scolaire.

En Gambie, le Plan de développement national 2018-2021 de l'Agence de promotion des investissements et des exportations souligne que moins de 4 % de la population a accès à Internet et que 40 % seulement possède une télévision, alors qu'on dénombre 8 radios communautaires et une radio nationale sur l’ensemble du territoire.

Les nouvelles technologies nécessitent des téléphones intelligents, des tablettes et une connexion Internet – des éléments dont les coûts sont trop élevés pour nombre de gambiens. Par conséquent, les mesures recommandées pour faire face à la réalité imposée par la pandémie restent insuffisantes pour assurer une éducation de qualité. C'est également le cas dans de nombreux autres pays africains.

Se préparer à faire face à la prochaine crise

L'administration de plusieurs vaccins étant en cours, nous pourrions déjà entrevoir la fin de cette pandémie. Cependant, l’on craint qu'il ne s'agisse que d'une répétition générale et que d'autres pandémies pourraient suivre. Nous devons donc être prêts et voici comment procéder.

Les écoles, souvent considérées comme lieu d'apprentissage et d'alimentation pour les enfants, devraient adopter plusieurs aspects des mesures de prévention de la propagation de la COVID-19 comme bonnes pratiques et ce, de manière permanente. Ceci inclut la mise à disposition de points d'hygiène et de lavage des mains dans tous les bâtiments de l'école.

Il serait également utile de prendre la température des élèves pour détecter ceux qui parmi eux seraient malades. La taille des salles de classe devrait également être réduite pour mettre en pratique les distances de sécurité entre les élèves. Si cela impose une diminution des effectifs par salle de classe, le système d’école à mi-temps devrait être envisagé.

En prévision des futures perturbations, qu’elles soient dues à des absences liées à une maladie ou une épidémie, les gouvernements, les écoles et les parents devraient envisager d'incorporer l'apprentissage à distance dans leurs programmes.

Les enseignants doivent également être dotés de compétences numériques, tant pendant leur formation initiale que pendant leur formation continue. Cela nécessite un accès à Internet dans les salles de classe, un accès à des périphériques Internet et à des supports électroniques comme les tablettes et les téléphones intelligents et, un accès abordable à une connexion Internet pour les enseignants et les apprenants.

Une disposition pouvant être appliquée dans l’immédiat consiste à inclure dans le programme, une formation (en fonction de l'âge des apprenants) sur l'utilisation d'outils d'apprentissage à distance comme les spécificités de la connexion à Internet et des réunions sur Zoom par exemple, afin que davantage d’enfants et de parents puissent bien utiliser ces médias.

Beaucoup de familles à ressources limitées ont déjà du mal à mettre de la nourriture sur la table. Il leur serait donc beaucoup plus difficile d’acheter des articles comme un ordinateur personnel, une tablette ou un téléphone intelligent à leurs enfants afin que ceux-ci puissent apprendre convenablement. En plus, nous sommes bien conscients que, dans de telles conditions, l'éducation ne sera pas une priorité, notamment pour les filles.

Commencer à mettre en œuvre des possibilités d'apprentissage à distance pour tous dès maintenant

Pour faire de l’apprentissage à distance une réalité pour tous, les gouvernements doivent investir dans la connectivité par fibre optique et veiller à ce que chaque ménage abritant un enfant scolarisé ait accès à au moins un type de médias. L'énergie solaire s'est avérée être à même de booster l'éclairage et la charge des batteries d’appareils électroniques, et ceci, à un faible coût. Cela peut être fait grâce à des partenariats public-privé avec des entreprises technologiques.

Scinder les apprenants en de petits groupes est également une option à explorer. Bien que cela puisse ne pas répondre aux règles de distanciation sociale mises en place par les autorités sanitaires en temps de pandémies, cette option peut toujours permettre de contenir la propagation du virus tout en donnant aux enfants la possibilité de continuer à apprendre avec leurs pairs.

On pourrait également envisager l’option de mettre à disposition un ordinateur doté d’un grand écran, pouvant être utilisé par 10 à 20 élèves, afin que ces derniers puissent participer à l'apprentissage tout en maintenant une certaine distance sociale. Il est important que ces dispositions soient mises en place dès maintenant, afin que cette pandémie et toute autre future pandémie puissent être gérées d’une manière qui n’engendrerait aucune perte de temps scolaire pouvant entrainer des pertes d'apprentissage. Cela permettrait également d’éviter de priver un enfant de la possibilité de recevoir une éducation, en particulier les filles et les enfants handicapés.

Au lendemain des commémorations de la Journée internationale de l'éducation dont le thème était « Relancer et redynamiser l’éducation pour la génération COVID-19 », il est nécessaire de revoir et d'inventer les modalités des systèmes éducatifs, afin qu’ils renforcent l'inclusion, la compréhension et soient adaptés aux réalités du continent.

Mettre l'accent sur la science, la technologie, l'ingénierie, les mathématiques (STEM) et la formation professionnelle, notamment pour ceux qui ont été laissés de côté comme les filles, les personnes pauvres et les personnes handicapées physiques, est une autre stratégie pour restaurer et revitaliser l'éducation sur le continent.

L'examen des systèmes éducatifs existants doit adopter une approche plus pratique. Plutôt que de restaurer les systèmes pour les remettre dans l’état dans lequel ils étaient avant la pandémie, il est temps de les améliorer, afin de mieux les adapter aux réalités de l'économie tant au niveau local, régional que mondial.

Laisser un commentaire ou
Afrique sub-saharienne

Derniers blogs

Commentaires

Adapter les systèmes éducatifs est le moyen pour que les plus limités aient l'accès à une éducation avec qualité. L'apprentissage à distance n'est pas une réalité pour tous. Beaucoup d'apprenant n'utilise qu'un téléphone utilisé aussi pour des autres membres de la famille. Il y a la nécessité d'accès à internet pour accéder les programmes éducatifs créés de l'État. Pour que les élèves n'abandonne pas leurs etudes les établissements scolaires ont laissé les activités impriméès.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Global and entity tokens are replaced with their values. Explorer les jetons disponibles.
  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.