Célébrer la langue des signes
Pour les enfants sourds, la langue des signes est un moyen de communication vital et, le plus souvent, leur langue maternelle. Comment pouvons-nous surmonter les obstacles les empêchant de l'apprendre ?
25 octobre 2018 par Joanna Clark, Deaf Child Worldwide
|
Lecture : 4 minutes
|
Dans une école dans le Bengale-Occidental. Crédit: Deaf Child Worldwide
Dans une école dans le Bengale-Occidental.

Le mois dernier, des centaines d’organisations de sourds se sont réunies pour célébrer la richesse et la variété qui caractérisent la langue des signes à travers le monde. La Semaine mondiale des sourds (IWDeaf) est une initiative de la Fédération mondiale des sourds lancée en 1958. Une semaine que nous attendons avec impatience et célébrons depuis sa création.

Le 23 septembre de cette année, les Nations unies ont officiellement reconnu une Journée internationale des langues des signes, célébrée pour la première fois dans le cadre de la Semaine mondiale des sourds. Pour marquer ces célébrations, nous avons produit un guide détaillé pour les petites et grandes organisations qui œuvrent aux côtés des enfants sourds dans les pays en développement.

Pour les enfants sourds, la langue des signes est cruciale

La langue et la communication sont essentielles dans la vie quotidienne. Elles sont cruciales, car elles nous permettent de développer notre bien-être social et affectif, de négocier et d'apprendre. Il est essentiel d’avoir la bonne maîtrise d’une première langue pour pouvoir apprendre à lire et écrire.

Cette langue peut être parlée ou exprimée en signes, et pour la grande majorité des enfants sourds avec lesquels travaille Deaf Child Worldwide dans les pays en développement, la langue des signes est un moyen de communication vital, et le plus souvent leur première langue.

Comme avec les langues parlées, les différents pays ont leur propre forme de langue des signes distincte et unique. Pour des millions d’enfants sourds, la langue des signes est cruciale pour la communication, être capable de se faire des amis, d’apprendre à l’école et de raconter leur journée aux amis et à la famille. C’est une partie essentielle de la vie.

Ne pas maîtriser une langue peut avoir des conséquences dévastatrices. Les enfants sourds sont à la traîne à l’école, car ils ne comprennent pas leur enseignant. Trouver un emploi est très difficile pour eux, du fait de leur manque de formation. Tout ceci est complètement inacceptable lorsqu’on sait qu’avec le soutien adéquat, les enfants sourds peuvent réussir aussi bien que leurs camarades entendants.

Les défis de l’accès et l’utilisation de la langue des signes

Dans le monde, l’accès à la langue des signes varie énormément. Mais par notre travail, nous savons que malgré les différences linguistiques, les enfants sourds qui utilisent la langue des signes sont confrontés à de nombreuses difficultés. Difficultés dont les obstacles à la communication ne sont pas les moindres lorsqu’enseignants, membres de la famille et amis ne maîtrisent pas correctement la langue des signes et n'ont pas des connaissances et compétences pertinentes en communication dans la langue des signes.

Nos récentes recherches au Kenya ont révélé que de nombreux enfants sourds ont des difficultés significatives pour apprendre à communiquer et, dans certains cas, accusent un retard parfois de dix ans dans leur développement linguistique.

Nous avons aussi constaté que les enseignants n’étaient pas sûrs de savoir comment aider les enfants qui utilisent la langue des signes kenyane et ne bénéficiaient pas de la formation ou du soutien dont ils ont besoin pour communiquer avec les enfants sourds de la classe.

Au Bangladesh, nous avons travaillé avec des ONG partenaires pour créer des centres d’intervention précoce qui proposent des cours de langue des signes bangladaise et aident les enfants à développer les compétences de base en lecture et écriture. Ces centres créent une base solide pour que ces enfants puissent bénéficier d’une bonne éducation en arrivant à l’école primaire.

En Amérique latine, trop souvent, les parents avec lesquels nous travaillons n’ont pas d’informations sur comment soutenir et communiquer avec leurs enfants sourds. Les groupes de parents avec lesquels nous travaillons aident à lutter contre cela en fournissant aux parents un lieu où partager leurs expériences, conseils, préoccupations et/ou questions, et apprendre les bases de la langue des signes.

 

Ecole pour sourds de Kinango au Kenya. Crédit: Deaf Child Worldwide
Ecole pour sourds de Kinango au Kenya.
Deaf Child Worldwide

Poursuivre le plaidoyer en faveur des enfants sourds partout dans le monde

Le soutien aux enfants sourds doit être amélioré dans chaque pays. Le travail que nous faisons au Royaume-Uni montre que les enfants sourds et leurs familles doivent encore souvent lutter pour obtenir le soutien et les services auxquels ils ont droit. Le soutien à l’éducation est diminué, les enseignants spécialistes des enfants sourds se perdent, et les progrès commencent à peine à progresser avec l’introduction par l’Etat d’opportunités d’apprentissage de la langue des signes britannique à l’école, pour les enfants sourds.

La situation générale des enfants sourds est difficile, mais cela ne signifie pas que les obstacles sont insurmontables. En travaillant aux côtés d’autres ONG passionnées, dévouées et innovantes, nous pouvons veiller à ce que davantage d’enfants sourds aient un accès convenable au soutien dont ils ont besoin au moment où ils en ont besoin, afin qu’ils puissent s'épanouir pleinement.

C’était captivant de voir tant d'organisations caritatives se réunir le mois dernier pour la toute première Journée internationale des langues des signes. Dans ce même esprit, nous avons besoin des ONG et des Etats du monde entier pour travailler ensemble et s’attaquer aux obstacles qui empêchent les enfants sourds d’apprendre les langues des signes ou parlées, et de les aider à bénéficier de la meilleure éducation possible.

Les enfants sourds ont un potentiel illimité et, avec le soutien adéquat, rien ne les arrêtera. Nous devons les aider à accomplir, chaque jour de l’année, tout ce dont nous les savons capables.

Laisser un commentaire ou
Éducation inclusive
Kenya

Derniers blogs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Global and entity tokens are replaced with their values. Explorer les jetons disponibles.