Comment Zanzibar inclut les enfants handicapés dans ses salles de classe

Reportage photo de la semaine

Une peinture sur le mur à l'entrée de l'école publique de Kisiwandui à Zanzibar. Crédit: GPE/Chantal Rigaud

L'école publique de Kisiwandui à Zanzibar s'ouvre à l'inclusion. Elle accueille 50 élèves souffrant de diverses formes d'handicaps, tant des difficultés d'apprentissage que physiques.

Une peinture sur le mur à l'entrée de l'école publique de Kisiwandui à Zanzibar représente une éducation inclusive. L'école accueille 50 élèves handicapés. Crédit: GPE/Chantal Rigaud

L'école, à travers les peintures sur ses murs, dépeint les enfants victimes de handicap comme des contributeurs et apprenants capables, et encourage les autres à leur prêter main forte.

Cette classe de l'école publique de Kisiwandui à Zanzibar accueille un élève handicapé. Crédit: GPE/Chantal Rigaud

Dans cette classe de pré-primaire, les apprenants de toutes aptitudes et milieux sont encouragés à s'engager ensemble et à se soutenir mutuellement dans la classe.

Une classe de l'école publique de Kisiwandui, Zanzibar. Tanzanie, Avril 2017. Crédit: GPE/Chantal Rigaud

L'enseignant montre les mots qu'elle prononce et les élèves les répètent ensuite à l'unisson. Zanzibar travaille à la formation de ses enseignants sur l'inclusion et des pratiques propres aux salles de classe amies des enfants.

Une classe de l'école publique de Kisiwandui, Zanzibar. Tanzanie, Avril 2017. Crédit: GPE/Chantal Rigaud

Les enfants examinent également les images correspondantes dans leurs manuels, dont les illustrations sont grandes et visibles pour ceux qui peuvent avoir une déficience visuelle.

Pendant une leçon de science dans une classe de CM2, Ali Moussa et Mahmoudou, sont motivés à apprendre, en dépit de leur déficience visuelle. Crédit : GPE/Chantal Rigaud

Pendant une leçon de science dans une classe de CM2, Ali Moussa et Mahmoudou, sont motivés à apprendre, en dépit de leur déficience visuelle (premier rang)

Ces petits appareils servent à enregistrer les leçons, afin que les enfants puissent les écouter à la maison plus tard pour leurs devoirs. Crédit: GPE/Chantal Rigaud

Ils ont chacun un petit appareil pour enregistrer les leçons, afin qu'ils puissent les écouter à la maison plus tard pour leurs devoirs.

Au premier rang, deux élèves aveugles utilisent des machines en Braille pendant la leçon. École publique de Kisiwandui à Zanzibar. Crédit: GPE/Chantal Rigaud

Ils ont également des machines en Braille pour prendre des notes et faire des exercices. Tous deux ont appris à utiliser la machine en Braille en 3e année du primaire. Avant cela, ils utilisaient une ardoise et un stylet pour écrire en Braille.

Ali Moussa lit à partir de ses notes. Crédit: GPE/Chantal Rigaud

Ali Moussa lit à partir de ses notes.

Mahmoudou répond à une question sur les 5 organes de sens pendant une leçon. Crédit: GPE/Chantal Rigaud

L'enseignant demande à Mahmoudou de se lever et de répondre à une question sur les 5 organes sensoriels.

Les ordinateurs ont été achetés grâce à un financement du GPE octroyé à Zanzibar. École publique de Kisiwandui. Crédit: GPE/Chantal Rigaud

Kanthar Abdalla Mdid est l'une des enseignantes appliquant une éducation inclusive.

Les machines en Braille utilisées pour prendre des notes et faire des exercices. Crédit: GPE/Chantal Rigaud

Elle a été formée pour réparer les machines en Braille lorsqu'elles tombent en panne.

Les ordinateurs ont été achetés grâce à un financement du GPE. École publique de Kisiwandui. Crédit: GPE/Chantal Rigaud

Grâce à un financement de 5,2 millions de dollars, le GPE a soutenu le gouvernement de Zanzibar afin de rendre son système éducatif plus inclusif et accueillir tous les enfants dans les salles de classe. À l'école publique de Kisiwandui, le financenment a permis l'achat d'équipements utiles, tels que des ordinateurs portables ...

Un guide des enseignants en Braille, fourni grâce à un financement du GPE à Zanzibar. Crédit: GPE/Chantal Rigaud

... ainsi que des machines et des guides d'enseignants en braille.

Dans cette classe, certains élèves handicapés reçoivent une attention plus personnalisée. Ecole publique de Kisiwandui. Tanzanie. Crédit: GPE/Chantal Rigaud

Certains des enfants ayant besoin d'un soutien supplémentaire s'assemblent dans une classe plus petite.

Dans cette classe, certains élèves handicapés reçoivent une attention plus personnalisée. Ecole publique de Kisiwandui. Tanzanie, avril 2017. Crédit: GPE/Chantal Rigaud

Cela permet une attention individualisée, dans le but de les intégrer dans les salles de classe ordinaires lorsqu'ils sont prêts.

Le chef d'établissement (au centre) et ses deux adjoints dans leur bureau. École publique de Kisiwandui à Zanzibar en Tanzanie. Avril 2017. Crédit: GPE/Chantal Rigaud

Mme Taifa KH Ahmed (en rouge avec ses deux assistantes) travaille à l'école publique de Kisiwandui depuis 2010.

Une peinture sur un mur à l'école publique de Kisiwandui montre que l'école accueille les élèves handicapés. Crédit: GPE/Chantal Rigaud

Merci à l'école publique de Kisiwandui de nous avoir ouvert vos portes! Le GPE est fier de soutenir l'éducation inclusive à Zanzibar.

Enfants handicapés

Auteur (s)

Le Secrétariat du Partenariat mondial pour l'éducation a son siège à Washington D.C. et compte environ 100 employés. Le Secrétariat fournit un soutien administratif et opérationnel à tous ses partenaires,...

Derniers blogs

La Journée des Droits de l'Homme est célébrée le 10 décembre. Cette année marque le début du 70ème anniversaire de l'adoption de la Déclaration universelle des Droits de l'homme, qui...
Au cours des dernières décennies, le Burkina Faso a réalisé des progrès impressionnants en matière d'éducation: de 60% d'enfants non scolarisés au début des années 2000 à 70% d'enfants...
Alors que nous nous préparons à célébrer la Journée internationale des personnes handicapées, il est temps de commencer à faire de l'éducation inclusive une réalité pour tous les enfants...