L'éducation façonne l'avenir – l'histoire de Gilles

Gilles, enseignant de 23 ans au Cameroun, pense pouvoir avoir la vie qu'il veut, du fait d'avoir été scolarisé. Crédit: GPE/Philippe Menkoue

Gilles, enseignant de 23 ans au Cameroun, pense pouvoir avoir la vie qu'il veut, du fait d'avoir été scolarisé.

Credit: GPE/Philippe Menkoue

“Étudier m’a sauvé d’une vie dans la rue.”
Gilles Yakam

Gilles, enseignant de 23 ans au Cameroun, pense pouvoir avoir la vie qu'il veut, du fait d'avoir été scolarisé. Il affirme : « être allé à l'école m'a permis d'obtenir un emploi et d'être stable financièrement ».

Gilles a dû surmonter de nombreux défis quand il était à l'école. Il se rappelle que la chaleur extrême et le manque d'une alimentation adéquate ont été des problèmes fréquents pendant une partie de ses études. De plus, avec l'extrémisme actif de Boko Haram dans la région où il habitait, Gilles devait être très prudent dans les zones sujettes à la criminalité et à la violence.

En grandissant dans une zone aux taux de criminalité et de délinquance élevés, Gilles avait de fortes chances de suivre le même chemin. Pour lui, l'éducation est la raison grâce à laquelle il n'a pas fini en prison. Il dit : « étudier m'a sauvé d'une vie dans la rue »

Jeunes

Auteur (s)

Le Secrétariat du Partenariat mondial pour l'éducation a son siège à Washington D.C. et compte environ 100 employés. Le Secrétariat fournit un soutien administratif et opérationnel à tous ses partenaires,...

Derniers blogs

Conception collaborative de cours, co-enseignement et observation et feedback sont trois alternatives et des compléments aux ateliers pour améliorer le développement professionnel des enseignants.
73 millions de jeunes en Afrique sont sans emploi. À l'occasion de la Journée mondiale des compétences des jeunes, nous renouvelons notre engagement à accroître les investissements dans l'...
La visite d'Alice Albright dans une école pour filles au Sénéga, l'anniversaire de Malala et la publication d'un nouveau rapport sur les conséquences du fait de ne pas donner aux filles un accès égal...