Aux Philippines, les jeunes assurent le suivi de la réponse aux besoins éducatifs en période de pandémie

Aux Philippines, des jeunes se mobilisent pour assurer le suivi des politiques éducatives en vue d'améliorer la transparence, la participation et la responsabilité dans la gouvernance de l'éducation.

15 avril 2022 par Victoria Maglanque, Government Watch, Philippines
|
Lecture : 4 minutes
|
Une équipe de suivi du projet MultiplY-Ed lors d'une descente au lycée d'Ugong, dans la ville de Pasig.
Une équipe de suivi du projet MultiplY-Ed lors d'une descente au lycée d'Ugong, dans la ville de Pasig.

En 2020, la pandémie de COVID-19 a touché des millions d'élèves et d'enseignants dans le monde.

Aux Philippines, la pandémie a aggravé les problèmes déjà existants en termes de gouvernance du pays en matière d’éducation. Par exemple, les confinements liés à la COVID-19 ont contraint les écoles à fermer et à se tourner vers l'enseignement à distance, augmentant le nombre d’élèves ayant des difficultés pour accéder à l'éducation.

Le nombre d’enfants scolarisés a chuté durant la première année de la pandémie, avec seulement 26,2 millions (en anglais) d’élèves scolarisés contre 27,7 millions pour l'année scolaire précédente. Le nombre d’enfants scolarisés pour l'année scolaire 2021-2022 n’a que très peu augmenté pour atteindre 27,3 millions (en anglais), ce qui reste inférieur aux chiffres d'avant la pandémie.

Les élèves pouvant être scolarisés sont toutefois confrontés à de nombreuses difficultés (en anglais). De même, on attend des enseignants qu'ils s'adaptent rapidement aux nouvelles modalités d'enseignement malgré le manque de formation, de ressources et d'équipements, et beaucoup d'entre eux utilisent leurs propres ressources pour combler les lacunes.

Ces problèmes ont fortement affecté le bien-être mental des élèves et des enseignants, pas préparés et mal équipés pour faire face aux changements rapides et radicaux résultant de la pandémie.

Bien que le ministère de l'Éducation (en anglais) se soit efforcé de résoudre ces problèmes à travers la mise en œuvre de son Plan pour la continuité de l'apprentissage de l'éducation de base (en anglais), ses difficultés, notamment un budget qui n'est pas totalement adapté à la crise, ont rendu plus difficile la garantie d’une éducation de qualité aux élèves dans le pays.

Donner davantage de moyens d’actions aux détenteurs de droits par la responsabilité sociale

Pour aider à faire face à cette situation difficile, le Center for Youth Advocacy and Networking (CYAN), en collaboration avec Government Watch (G-Watch) met en œuvre le projet MultiplY-Ed (en anglais), avec le soutien de l'Éducation à voix haute.

MultiplY-Ed est un projet multisectoriel et multiniveau mené par des jeunes consistant à assurer le suivi des politiques éducatives afin d'améliorer la transparence, la participation et la responsabilité dans la gouvernance de l'éducation.

Le projet vise notamment à suivre la mise en œuvre des plans pour la continuité de l'apprentissage dans les classes du second cycle du secondaire et la transition vers des cours en présentiel après la crise sanitaire, en se concentrant sur trois services éducatifs : les programmes et les ressources d'apprentissage, la formation des enseignants et l'accès pendant la crise sanitaire.

Les jeunes, les parents, les enseignants et le personnel non enseignant bénéficient d’une formation sur des outils faciles à utiliser qu'ils peuvent utiliser pour contrôler les prestations de services gouvernementaux et générer des données permettant d'étayer le plaidoyer politique.

En outre, cette approche contribue à former des citoyens bien informés, organisés et capables de demander des comptes aux responsables et de les obliger à répondre aux demandes de la population.

L'équipe du projet MultiplY-Ed passant en revue les commentaires des élèves, des responsables de l'éducation et des écoles au cours de l'atelier de développement des outils du projet.
L'équipe du projet MultiplY-Ed passant en revue les commentaires des élèves, des responsables de l'éducation et des écoles au cours de l'atelier de développement des outils du projet.
L'équipe du projet MultiplY-Ed passant en revue les commentaires des élèves, des responsables de l'éducation et des écoles au cours de l'atelier de développement des outils du projet.
L'équipe du projet MultiplY-Ed passant en revue les commentaires des élèves, des responsables de l'éducation et des écoles au cours de l'atelier de développement des outils du projet.

Suivi du retour à l’école par les jeunes

Lorsque le ministère de l’éducation a mis en œuvre un projet pilote de cours en présentiel limités, les jeunes observateurs ont décidé d’en assurer le suivi dans le but de fournir une évaluation indépendante de l'état de préparation du pays aux cours en présentiel, et proposer des recommandations pour que le système d'éducation publique puisse s'adapter à la nouvelle normalité pendant et après la pandémie.

Cette activité a également été l'occasion pour les jeunes d'acquérir une expérience directe du travail de responsabilisation, avec les mentors de G-Watch.

« [Ce suivi particulier] m'a fait prendre conscience de sa véritable pertinence, car j'ai pu observer les réalités des écoles (des élèves, des enseignants et autres membres du personnel) qui essayent encore de trouver leurs marques entre l’apprentissage en ligne, l’approche modulaire et les cours en présentiel. »

Jedidiah Sarmiento, membre de l'équipe MultiplY-Ed
L'équipe du projet MultiplY-Ed lors d’une descente au lycée d'Ugong, à Pasig City.
L'équipe du projet MultiplY-Ed lors d’une descente au lycée d'Ugong, à Pasig City.

Les résultats de cette activité de suivi (en anglais) ont été présentés aux parties prenantes de l'éducation et aux représentants du ministère de l'Éducation, qui ont approuvé le projet et demandé à ses bureaux régionaux de soutenir l'équipe MultiplY-Ed lorsqu'elle poursuivra son suivi indépendant.

Annonce par MultiplY-Ed de l'approbation officielle du projet par le ministère de l'Éducation.
Annonce par MultiplY-Ed de l'approbation officielle du projet par le ministère de l'Éducation.

Il est essentiel d’introduire des changements durables, tels que les activités de suivi menées par les jeunes, pour garantir un système éducatif bien préparé, résilient et responsable.

La pandémie de COVID-19 ne sera pas la dernière (en anglais), et les jeunes impliqués dans le projet MultiplY-Ed contribueront à faire en sorte que le système éducatif soit plus lorsque surviendra la prochaine crise.

****

Le Centre for Youth Advocacy and Networking Inc. (CYAN) est une organisation non gouvernementale dirigée par et au service des jeunes. Elle travaille à changer la culture politique et le paysage de la participation et de l'engagement des jeunes par le biais de programmes innovants et de services de soutien.

Government Watch (G-Watch) est une organisation nationale indépendante de recherche-action qui travaille à promouvoir le dialogues dans le domaine de la transparence, de la participation et de la redevabilité (TPA). Il vise à terme à contribuer au renforcement de la démocratie par la mise à l'échelle de la responsabilisation et l'autonomisation des citoyens.

Laisser un commentaire ou

Derniers blogs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Global and entity tokens are replaced with their values. Explorer les jetons disponibles.
  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.