Pourquoi éduquer les enfants à la sexualité dans ce monde en pleine évolution ?
Une bonne éducation doit aller au-delà de l’objectif académique traditionnel. Elle doit également aider les jeunes à acquérir les connaissances, compétences et valeurs éthiques nécessaires pour faire des choix conscients et sains en matière de relations, de sexe et de procréation.
2 juillet 2019 par Stefania Giannini, UNESCO|
|
CREDIT: Banque mondiale

Le monde est en train de changer. Un changement rapide, tributaire des technologies émergentes, l’incertitude écologique et la démographie mondiale en pleine évolution. Les jeunes qui sortent de l’école ou de l’université aujourd’hui sont ainsi confrontés à des défis très différents de ceux qu’ont connus leurs aînés.

Une éducation de bonne qualité est essentielle. Elle est indispensable, dans ce monde marqué par la complexité et l’incertitude. « Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie » est donc l’ambition de l’Objectif de développement durable 4. Il s’agit d’un droit humain fondamental, et l’un des instruments les plus puissants pour parvenir à un développement durable.

Qu’est-ce qui fait une bonne éducation à la sexualité ?

Une bonne éducation, nécessite d’aller au-delà de la perspective d’une école traditionnelle. Nous devons ainsi concevoir une éducation visant à aider les jeunes à acquérir les connaissances, les compétences, les valeurs et comportements éthiques qui leur seront nécessaires pour faire des choix conscients, raisonnables et respectueux dans leurs relations, leur sexualité et la reproduction.

Sur la base des données probantes dont nous disposons, nous savons qu’il faut qu’une éducation complète à la sexualité fasse partie intégrante d’une bonne éducation, c’est-à-dire une éducation qui aide et prépare les jeunes à prendre des décisions éclairées dans un monde où le VIH, le SIDA et les maladies sexuellement transmissibles (MST), les grossesses non désirées et la violence sexiste continuent de constituer de sérieuses menaces à leur bien-être.

Une éducation complète à la sexualité ne porte donc pas uniquement sur la reproduction, le planning familial et les comportements sexuels sans risques. Elle comprend également les aspects positifs de la sexualité, tels que l’amour et la relation, basés sur le respect mutuel et l’égalité. Elle intègre des débats sur les valeurs, les droits, la culture et le genre, sur la dynamique du pouvoir selon la race, le sexe, les capacités ou la sexualité, ainsi que la capacité à identifier, remettre en question et faire évoluer les stéréotypes genrés nuisibles. 

Les études en appui à une éducation complète à la sexualité

L’UNESCO avait commandé deux études fondées sur des données probantes et portant sur le thème de l’éducation complète à la sexualité en 2008 et 2016, et les faits sont désormais clairs. Les programmes d’éducation sexuelle des programmes scolaires ne provoquent aucune augmentation de l’activité sexuelle, des comportements sexuels à risque ou des taux d’infection aux MST/VIH. Bien au contraire, une éducation complète à la sexualité augmente les connaissances des jeunes et leur compréhension de la santé sexuelle et reproductive, peut contribuer à retarder l’initiation à une vie sexuelle active et induire un comportement sexuel moins risqué.

Les données empiriques montrent qu’une éducation complète à la sexualité est également facteur d’émancipation des jeunes, qui peuvent ainsi remettre en question leur milieu social et les stéréotypes sociaux négatifs, notamment basés sur le genre, pour participer aux efforts élargis entrepris par la société sur la voie de l’égalité des sexes.

Cependant, malgré ces données probantes, des millions de jeunes dans le monde vivent encore le passage de l’enfance à l’âge adulte en étant soumis à des informations inexactes, incomplètes et vectrices de jugements moraux sur leur développement physique, social et affectif.

Par ailleurs, sans accès à une éducation à la sexualité complète et de qualité, nous ne pouvons pas atteindre les Objectifs de développement durable fixés pour 2030. Comment élargir les opportunités éducatives si nous ne sommes pas capables d’améliorer les résultats en matière de santé sexuelle et reproductive, tels que la réduction du taux d’infection au VIH et de grossesse des adolescentes ? Comment réduire ou prévenir la violence sexiste et créer des cadres d’apprentissage sécurisés et inclusifs si nous ne pouvons pas remettre en question les stéréotypes genrés nuisibles ?

Faire face à la réalité

L’UNESCO a présenté les données empiriques les plus récentes lors de la Women Deliver Conference 2019, dans le cadre d’un nouveau rapport produit en partenariat avec le Rapport mondial de suivi de l’éducation. Intitulé Affronter la réalité : plaidoyer pour une éducation complète à la sexualité le rapport soutient l’idée selon laquelle une éducation complète à la sexualité fait partie intégrante d’une éducation de qualité. Il montre comment les États peuvent surmonter la résistance sociale et les obstacles opérationnels, afin de développer ces programmes dans le cadre de leur engagement pour l’ODD 4.

Il nous explique que l’un des principaux obstacles à l’éducation complète à la sexualité tient dans les comportements négatifs d’un public mal informé. On pourrait en effet penser que ce type d’éducation va à l’encontre des croyances culturelles ou religieuses locales en matière de sexualité ou qu’il n’est pas approprié pour les jeunes enfants.

Il existe également des obstacles opérationnels. Même dans les pays affichant un cadre politique favorable, la mise en œuvre peut être entravée par le manque de préparation et de soutien des enseignants, de matériels pédagogiques appropriés, ainsi que de planification, de financement et de suivi.

Impliquer toutes les parties prenantes

À l’UNESCO, notre programme d’éducation complète à la sexualité est un pilier des efforts de renforcement de l’offre d’une éducation de qualité pour tous. Nous avons développé un ensemble de ressources, afin d’aider les États à renforcer les cadres politiques visant à proposer une éducation complète à la sexualité au sein des écoles, ainsi que des outils de plaidoyer destinés aux partenaires de la société civile, aux parents et aux enseignants pour aider les États à garantir ce droit.

Nos activités dans ce domaine doivent avoir un impact au-delà des ministères et des décideurs politiques, car il s’agit de veiller à ce que les enseignants soient suffisamment formés et aidés sur le contenu d’une éducation complète à la sexualité. Ensemble, nous devons nous engager dans un leadership politique fort, investir dans la formation des enseignants et améliorer les programmes scolaires.

L’éducation complète à la sexualité fait partie intégrante d’une éducation de bonne qualité, qui contribue à préparer les jeunes à une vie épanouie dans un monde en pleine évolution. Elle améliore les résultats en matière de santé sexuelle et reproductive, favorise des cadres d’apprentissage sécurisés propices à l’égalité des sexes et améliore l’accès à la scolarité et la réussite scolaire.

Ressources connexes :

Laisser un commentaireou

Derniers blogs

Tous les blogs
Un élève dans sa salle de classe à l'école de la Couronne Nord 1 à Niamey au Niger. Crédit: PME/Kelley Lynch
Selon les premières projections sur les progrès accomplis dans la réalisation de l’objectif de développement durable 4 (ODD 4), le monde n’atteindra pas son objectif d’une éducation de qualité pour...
Ethiopia’s joint sector review meeting gathered participants to share experiences and lessons to inform future planning. Credit: GPE/Kelley Lynch
La revue sectorielle conjointe (RSC) du secteur de l’éducation en Ethiopie a récemment réuni quelque 70 participants qui se sont engagés dans un dialogue ouvert et ont partagé leurs expériences et...
Alice Albright pendant l'un des forums des Ministres du G7. Crédit: Sinead Andersen
Lors de ses interventions durant les principaux forums du G7, Alice Albright, Directrice générale du Partenariat mondial pour l'éducation, a particulièrement insisté sur le rôle urgent de l'éducation...

Commentaires

Oui,une éducation complète à la sexualité au sein des écoles est impératif mais il faut également la conjuguer avec l'éducation informelle par des émissions radios, des spots radiophoniques ou télévisés, des clips, des films... pour que le maximum d'enfants et adolescents soient touchés et même d'adultes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis