Raise Her Up : une voix irlandaise pour soutenir l’éducation des filles

Suite à la sortie de la chanson « Raise Her Up » en Irlande lors de la Journée internationale des droits des femmes, le GPE a organisé une table ronde sur l’éducation des filles qui a réuni des personnalités, des artistes et des jeunes leaders pour sensibiliser à l’importance de l’éducation des filles. Voici les principaux points à retenir de cet événement.

17 mars 2021 par Secrétariat du GPE
|
Lecture : 2 minutes
|
Raise Her Up

Le mardi 9 mars, le GPE a organisé une table ronde sur l'éducation des filles. L’évènement a vu la participation des artistes irlandaises Hermione Hennessy et Gemma Hayes, de Colm Brophy, ministre irlandais en charge de l'aide au développement et de la diaspora, de Bridget Akurut jeune leader du GPE et d’Alice Albright, Directrice générale du GPE.

L’évènement, qui avait pour but de sensibiliser à l’importance de l’éducation des filles, a eu lieu suite à la sortie, en Irlande, de la chanson « Raise Her Up » à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes.

« Nous voulions faire passer un message très clair. En 2021, comme en n'importe quelle autre année, il n'est tout simplement pas acceptable que tant de filles ne soient pas scolarisées », a déclaré Gemma Hayes.

Bridget Akurut, jeune leader du GPE, s’est exprimée sur la manière dont la COVID-19 affecte l'éducation en Ouganda et sur les défis auxquels les filles sont confrontées en raison de cette pandémie. « Nous constatons malheureusement que la communauté favorise le retour à l’école des garçons par rapport aux filles. »

Hermione Hennessy, autrice-compositrice-interprète et fille de la musicienne irlandaise Christie Hennessy a parlé du combat mené au quotidien par son père qui n’avait pas été scolarisé et, de son abnégation à faire en sorte que chacun de ses enfants acquière les compétences nécessaires à sa réussite. « Nous pouvons vraiment faire une différence en ayant voix au chapitre et en rappelant clairement que sans éducation, nous n'avons pratiquement rien. »

En prélude à l’évènement, elle a rédigé une tribune dans l'Irish Times, dans laquelle elle plaide en faveur d’un renforcement de l’engagement de l'Irlande et d'autres pays en faveur de l'éducation dans le monde.

Alice Albright a quant à elle parlé du pouvoir de l’éducation des filles et de la manière dont le GPE place la question du genre et l’éducation des filles au centre de sa politique. « Investir dans l’éducation des filles a un impact particulièrement positif sur la croissance et le pouvoir économiques. Cela contribue également à réduire les problèmes de santé, à mettre fin aux mariages précoces et permet aux filles de bien éduquer leurs propres enfants en retour. Les bénéfices d’un tel investissement se font ressentir sur plusieurs générations. »

Le ministre Brophy s’est lui exprimé sur la manière dont le gouvernement irlandais travaille à faire de l'éducation dans le monde une priorité. « … [C'est pourquoi] nous plaçons l'éducation au centre de nos questions de politique de développement et de nos dépenses. Cela est véritablement crucial pour nous. C'est un moyen tellement efficace de mettre un terme au cycle de pauvreté et d'en sortir » Il s’est également entretenu avec l’Irish Times sur les projets du gouvernement irlandais de prendre un nouvel engagement « substantiel » en faveur de l’éducation.

Laisser un commentaire ou
Égalité des genres
Irlande

Derniers blogs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Global and entity tokens are replaced with their values. Explorer les jetons disponibles.
  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.